Film: «Judas and the Black Messiah» raconte l’infiltration au sein des Black Panthers du faux activiste William O’Neal

« Judas and the Black Messiah, le très attendu film dirigé par Shaka King avec Daniel Kaluuya et Lakeith Stanfield fera sa première mondiale au Festival du film de Sundance 2021. La directrice du festival, Tabitha Jackson s’est déclarée ravie  « d’accueillir cette œuvre puissante » dans le programme du Festival de cinéma, qui donne une large place aux films indépendants, y compris durant la pandémie.

Le Black Panther Party et le FBI

« Judas and the Black Messiah» ou ‘Juda et le Messie Noir’ raconte comment un Noir de Chicago a collaboré avec le FBI dans les années 1960 en se faisant passer pour un militant du BPP. En 1967, alors que le patron et fondateur du FBI, J. Edgar Hoover craint que le leader charismatique du Black Panther Party, Fred Hampton, ne devienne un Messie noir, William O’Neal, un informateur recruté par l’institution policière (le FBI),  s’infiltre dans l’organisation du Black Panther de l’Illinois. Les précieuses informations du faux activiste au service du renseignement américain,  conduiront à la mise à mort de Fred Hampton, le matin du jeudi 4 décembre 1969.

L’homme abattu, Fredrick Allen Hampton était un militant américain et un socialiste révolutionnaire. Il était le président de la section de l’Illinois du Black Panther Party (BPP) et vice-président du BPP national. Deux ans avant sa mort, Fred Hampton a été identifié par le Federal Bureau of Investigation (FBI) comme étant une menace radicale. En décembre 1969, Fred Hampton a été tué dans son lit lors d’un raid initié par le Federal Bureau of Investigation (FBI). Mark Clark également membre actif du Black Panther a été assassiné le même jour et plusieurs autres militants du BPP ont été grièvement blessés.

William O’ Neal, l’informateur

William O’Neal, l’indic du FBI, était un ancien petit criminel de Chicago (vol de voiture, torture, enlèvement, infraction). En échange de ses crimes, William O’Neal a accepté d’infiltrer les Black Panthers en tant qu’agent de contre-espionnage. L’implication de William O’Neal dans le raid a été révélée en 1973, et il a été transféré en Californie sous le pseudonyme de ‘William Hart’ via le programme fédéral de protection des témoins. Il est mort en 1990 dans un accident de la circulation.

La mort de l’activiste Fred Hampton

Le mercredi 3 décembre 1969, après avoir donné un cours d’éducation politique dans une église, William O’Neal, Fred  Hampton et plusieurs membres des Panthers se sont rendus à l’appartement d’Hampton. Vers minuit, ils ont mangé le dîner préparé par William O’Neal. L’indic avait glissé du secobarbitol (un somnifère) dans la boisson de Fred Hampton. William O’Neal est parti et à environ 1h30 du matin, le 4 décembre, le président du BPP de l’Illinois, s’est endormi en parlant à sa mère au téléphone. À 4 h 45, Mark Clark, assis dans la pièce avant de l’appartement avec un fusil de chasse sur ses genoux, a reçu une balle dans la poitrine et a été tué sur le coup. Les témoins ont entendu ‘deux tirs à courte portée à l’arrière de la tête de Hampton, qui l’ont tué’.

William O’Neal a vécu dans la peur qu’on découvre sa ‘trahison’.

Casting : Daniel Kaluuya, Lakeith Stanfield, Jesse Plemons, Dominique Fishback, Lil Rel Howery, Martin Sheen.

Réalisateur : Shaka King. Scénaristes : Will Berson, Shaka King. Producteurs : Ryan Coogler, Charles D. King, Shaka King.

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Images

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :