Naomi Osaka est la nouvelle ambassadrice de la Maison Louis Vuitton

En deux ans, Naomi Osaka haïtienne et nippo-américaine est devenue l’athlète féminine la mieux rémunérée au monde.

Sur les courts, la joueuse d’origine haïtienne et japonaise s’est démarquée de ses adversaire non seulement pour son jeu de jambes mais également pour son activisme affiché. Aujourd’hui, après son troisième titre au Grand Chelem, elle réalise un autre rêve. Naomi Osaka lance sa première campagne avec une maison de couture de luxe : Louis Vuitton. Pour la campagne printemps 2021 de la marque, réalisée par le directeur créatif Nicolas Ghesquière, Naomi porte une mini-robe kaléidoscopique ludique qui correspond parfaitement à l’amour des professionnels du tennis pour les couleurs et les imprimés audacieux.


Naomi Osaka est devenue l’ambassadrice de la grande maison de couture française. Elle est officiellement l’égérie de la maison Vuitton depuis lundi 11 janvier.

«Mis à part le tennis, ma passion c’est aussi la mode, et il n’y a pas de marque plus emblématique que Louis Vuitton», a déclaré Naomi Osaka. «C’est un tel honneur de travailler avec Nicolas, c’est un designer que j’admire tant et nous partageons un amour mutuel pour la culture et le style japonais. Devenir un ambassadeur mondial de la marque est vraiment un rêve devenu réalité pour moi. » avoue la sportive.

Avec un nouveau chapitre en tant qu’ambassadrice de la célèbre maison de couture française, le nouveau style de Naomi Osaka lui ouvre de nouveaux horizons.

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Images Vogue/Vuitton – Naomi est photographiée par Annie Leibovitz

Patrick Karam et le racisme dans «Le livre noir du sport», Gaël Monfils sous les insultes d’internautes rageux

«Putain d’esclave, Singe noir stupide, Connard de noir », ce sont les insultes adressées au joueur Gaël Monfils qui venait juste de perdre un match en Italie. Ces pratiques, Patrick Karam les dénonce dans un ouvrage qui vient de paraître en librairie.

Ce jeudi 24 septembre 2020, Patrick Karam vice-président Libres du Conseil régional d’île de France et ancien président du Créfom (le Conseil représentatif des français d’Outre-mer) a sorti un ouvrage sur les différentes dérives dans le milieu du sport en France. Fort de son expérience comme inspecteur général de la jeunesse et des sports sous la présidence de Nicolas Sarkozy, l’élu originaire de la Guadeloupe a co-écrit «Le livre noir du sport» dans lequel il détaille les violences sexuelles, le racisme et la radicalisation subis par nombre de sportif.

Récemment, au tennis Gaêl Monfils, excédé a publié sur Instagram de nombreuses insultes, dont certaines à caractère raciste. Des injures reçues après sa défaite jeudi dernier au Masters 1000 de Rome. Gaël Monfils faisait son retour à Rome après plus de six mois sans matchs, en raison de la pandémie de coronavirus. Il a été éliminé (6-2, 6-4) dès le 2e tour, face à l’Allemand Dominik Koepfer.

On ne compte plus les footballeurs humiliés sur les terrain de foot avant ou après d’importants matchs. Magali Lacroze et Patrick Karam ont recueilli de nombreux témoignages tout au long de leur enquête.

«Le livre noir du sport» est paru ce jeudi 24 septembre 2020, est paru aux Editions Plon.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

Naomi Osaka est en Haïti, Netflix tourne un docu-série sur sa vie, sa famille et Cordae Dunston

Naomi Osaka est attendue à Jacmel en Haïti pays de sn père, où elle arrive accompagnée du reste de sa famille. Selon le site Loop Haïti, la triple championne se rendra directement à jacmel d’où est originaire son père. Mais rapportent la presse locale, Naomi Osaka serait en Haïti pour le tournage du documentaire série dirigé par Netflix qui racontera sa vie sur et hors des courts de tennis.

Une source proche du ministère de la jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC) à confirmé l’information.

« Je voulais être en mesure de raconter mon histoire (…) Je suis heureuse de pouvoir partager mon quotidien de sportive de haut niveau. Cela ne ressemblera pas à un documentaire sportif traditionnel, et je suis tellement excitée de le partager avec tout le monde » s’enthousiasmait Naomi Osaka en février dernier. Date à laquelle, la plateforme Netflix annonçait un documentaire série dédié à la  jeune joueuse de tennis.

Pour ce docu-série réalisé par Garrett Bradley, aucune date de sortie n’a encore été retenue. On sait juste que Netflix japon a tité « Naomi Osaka » en citant la prochaine série.

Naomi Osaka qui s’engage sur le mouvement Black Lives Matter depuis la mort de George Floyd vient juste de remporter son troisième grand Chelem à l’Us Open.  Une rencontre sportive scruté par la planète toute entière, et où le rappeur Cordae, le petit ami de Naomi,  n’a pas manqué de la soutenir publiquement. Né en Caroline du Nord, Cordae de son vrai nom Cordae Amari Dunston est un rappeur américain devenu célèbre pour son remix en 2018 de « My name is », un titre du rappeur Eminem. Influencé par Jay Z, Eminem, Lil Wayne…, le promoteur musicien a se dit aussi fan de Tupac et de BIG.

« Je la supporte, je l’encourage » avoue le rappeur qui dit-il ne connaissait rien au tennis avant de rencontrer la joueuse japonaise lors d’un match de Basketball à Los Angeles, en 2018. «J’aime quand tu t’allonges et que tu attends que je m’endorme avant d’aller en studio d’enregistrement » envoie par Instagram Naomi Osaka à son tendre pour son anniversaire en août dernier.

A 22 ans, Naomi Osaka semble être une femme heureuse et comblée. La suite dans le prochain documentaire que prépare Netflix, le géant du streaming.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Facebook Naomi Osaka/Global Grind

Jacob Blake: Naomi Osaka réagit et refuse de jouer sa demi-finale «Avant d’être une athlète, je suis une femme noire»

Dimanche 23 août, un afro-américain non armé, recevait, alors qu’il était de dos, six décharges d’une arme de poing d’un policier de la ville de Kenosha dans le Wisconsin. Opéré, ce père de six enfants risque la paralysie permanente. En réaction à cette nouvelle violence dans la communauté noire américaine, de nombreux sportifs réagissent en dénonçant les injustices sociales aux USA, en boycottant des rencontres entre équipe et aujourd’hui, sur les réseaux sociaux, Naomi Osaka née au Japon d’un père haïtien, a annoncé qu’elle refusait de jouer un tournoi prévu ce jeudi 27 août.

La double championne de tennis majeure, a annoncé qu’elle ne disputerait pas le match de demi-finale du Western & Southern Open ce jeudi en réaction aux évènements qui se sont déroulés dans le Wisconsin . Plusieurs heures plus tard, le tournoi a annoncé qu’il suspendait le jeu pendant une journée.

Naomi Osaka a fait son annonce sur les réseaux sociaux, affirmant que des questions plus importantes méritent l’attention du public américain.

Jacob Blake, victime de violence policière

«Avant d’être une athlète, je suis une femme noire», a-t-elle écrit dans un post mercredi soir. «Et en tant que femme noire, j’ai l’impression qu’il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis. Je ne m’attends pas à ce que quelque chose de dramatique se produise si je ne joue pas, mais si je peux faire parler de ce problème dans  un sport à majorité blanche, je considère que c’est un pas dans la bonne direction . »

«Je suis épuisée d’avoir un nouveau hashtag tous les quelques jours et je suis extrêmement fatiguée d’avoir cette même conversation encore et encore. Quand est-ce que ça se terminera,  jamais?»

«En tant que sport, le tennis prend collectivement une position contre l’inégalité raciale et l’injustice sociale qui une fois de plus a été placée au premier plan aux États-Unis», a déclaré un communiqué de l’USTA, de l’ATP et de la WTA. «L’USTA, l’ATP Tour et la WTA ont décidé d’interrompre le Western & Southern Open  qui devait avoir lieu ce jeudi 27 août. Le jeu reprendra le vendredi 28 août.»

Naomi Osaka, qui représente le Japon mais a grandi aux États-Unis  est basée à Los Angeles. La sportive d’ascendance haïtienne devait affronter Elise Mertens en demi-finale après avoir battu Anett Kontaveit en quarts de finale mercredi. Elle doit ensuite jouer à l’US Open, qui commence lundi prochain.

Dorothée Audibert-Champenois Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Twitter