George Floyd : Les policiers se rejettent la faute, demandant des procès séparés, la justice a tranché

Face à la vague d’indignation nationale et internationale qui a suivi la mort brutale par asphyxie de George Floyd, les quatre policiers, incriminés, coupables à des degrés divers se sont désolidarisés les uns des autres, se rejetant la faute. Ils espéraient convaincre de leur innocence dans la mort par asphyxie de l’afro-américain, décédé lundi 25 mai 2020, sous le genou du policier Dereck Chauvin.

Lundi 25 mai 2020 à Minneapolis (Minnesotta)

J. Alexander Kueng, Tou Thao, Thomas Lane et Derek Chauvin ont perdu tout espoir de procès séparés, ce qu’ils attendaient tous. Jeudi 5 novembre, le juge du comté de Hennepin, Peter Cahill, a décidé que les officiers du PD (Policiers en patrouille) à Minneapolis, Tou Thao, Thomas Lane, J.Alexander Kueng et Derek Chauvin, n’auraient pas les procès séparés qu’ils avaient demandés en septembre, rapporte le Minneapolis Star Tribune. Le procès se poursuivra également au Minnesota, lieu du crime, ce que les accusés voulaient absolument éviter.

Cette décision contrarie les tentatives des flics de se soustraire à leur responsabilité et aux violences qui ont suivies le meurtre de George Floyd. La mort de l’américain de 46 ans, père de famille, a déclenché des manifestations importantes au niveau national et international, contre la brutalité policière dans les communautés noires aux States.

Tôt, ce lundi 25 mai 2020, George Floyd est dans un drugstore du centre-ville de Minneapolis (Minnesotta) quand il tente de payer des cigarettes en utilisant un faux billet de 20 dollars. L’employé appelle immédiatement le numéro d’urgence, le 911. La police arrive et le menotte, il ne fait aucune résistance, il n’est pas armé. Suite à cette arrestation, un policier, Dereck Chauvin bloque l’afro-américain sur le sol et le coince en maintenant son genou au cou du prévenu, l’empêchant de respirer. La scène d’agonie va durer 8 mn et 46 secondes sans que l’officier ne lâche prise. George Floyd l’aura supplié pourtant de le laisser respirer un peu. Face à une foule sidérée, le policier n’aura jamais répondu aux sollicitations de la foule qui le supplie de le laisser partir. Derek Chauvin ne bronche pas et sous le regard des vidéastes qui filment, l’agent provoque la mort de George Floyd. La jeune Darnella Frazier raconte comment elle l’a vu mourir.

Funérailles de George Floyd

Thomas Lane et J. Alexander Kueng ont tous deux aidé Dereck Chauvin à retenir George Floyd mourrant, tandis que Tou Thao se tenait à proximité, éloignant les témoins qui filmaient la scène.

Les trois policiers qui ont assistés et participés au déroulement de cet homicide sont accusés de meurtre de complicité de meurtre au deuxième degré et de complicité d’homicide involontaire coupable au deuxième degré. Dereck Chauvin est accusé de meurtre au deuxième degré, un meurtre requalifié après des protestations et des violences dans tout le pays.

Dereck Chauvin – George Floyd

Un des avocats de Dereck Chauvin, (le principal inculpé), a fait valoir que les autres officiers n’étaient pas intervenus alors qu’ils auraient dû. Les avocats de J. Alexander Kueng et Thomas Lane ont expliqué que c’était leur première semaine de travail et qu’ils suivaient les ordres de leur officier supérieur. L’avocat de Tou Thao estime que son client ne devrait pas faire face aux mêmes conséquences que Dereck Chauvin, car il a joué un rôle moindre dans la mort de George Floyd.

Le juge Peter Cahill a statué, et annoncé que «juger les officiers ensemble permettrait à cette communauté, cet État et à la Nation de comprendre ensemble les quatre verdicts qui seront réservés aux quatre accusés».

Funérailles de George Floyd

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy – Images Capture d’écran

George Floyd : Des peintures murales de l’Afro-Américain ont été vandalisées dans plusieurs villes américaines

Une peinture murale géante de George Floyd à l’intersection de Minneapolis où il est décédé en mai a été dégradé, rapporte le Star Tribune. Quelqu’un a pulvérisé de la peinture noire sur la fresque murale. Selon un porte-parole de la police de Minneapolis,  le département n’a encore aucune information sur cet acte de vandalisme.

Minneapolis – La peinture murale, qui présente le visage de George Floyd sur différents tons de papillons bleus et colorés, a été éclaboussée de peinture blanche.

D’autres peintures murales de George Floyd aux Etats-Unis ont été également souillées, portant des insultes racistes, notamment à Rochester, Minnesota, Long Beach, Californie, Portland et l’Oregon.

Boston

George Floyd, est décédé lundi 25 mai 2020 après que quatre policiers de Minneapolis l’ont arrêté et immobilisé au sol. Il lui était reproché d’avoir utilisé un faux billet de 20 $ dans un supermarché. Menotté, le père de famille est mort asphyxié sous le genou d’un policier de Minneapolis alors qu’il disait qu’il ne pouvait pas respirer. Sa mort a déclenché des manifestations mondiales contre le racisme et la brutalité policière.

Minneapolis, centre-ville

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images

Tou Thao est libre, le 3ème policier impliqué dans la mort de George Floyd a payé sa caution de 750 000 $

Tou Thao, l’un des quatre anciens policiers de Minneapolis impliqués dans l’arrestation de George Floyd le lundi 25 mai dernier, a été libéré de prison ce samedi matin, après avoir déposé une importante caution.

Derek Chauvin, George Floyd et Tou Thao

Sa caution de 750 000 $ (un peu moins de 670 000 euros) a pu être réglé et aura permi à l’ancien policier d’être libre jusqu’à son procès. Après Thomas Lane et J. Alexander Kueng, Tou Thao est le troisième ex-officier quitter la prison de Minneapolis. Ils comparaissaient le lundi 29 juin dernier devant le Tribunal de Minneapolis présidé par le juge du district du comté de Hennepin, Peter Cahill qui devait fixer le montant et les modalités de paiement de leur caution.

Tou Thao était l’un des policiers qui poussait la foule, l’empêchant d’intervenir pendant que l’officier Derek Chauvin asphyxiait l’Afro-américain coincé sous son genou. Une arrestation brutale qui aura réveillée un sentiment d’injustice auprès des communautés noires provoquant une vague d’indignation et de manifestations dans de nombreuses grandes villes des Etats-Unis.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Instagram

G. Floyd : La caution de Derek Chauvin est fixée à 1 million de dollars, il est libérable sous conditions

Lundi, la juge Jeannice M. Reding a fixé la caution de Derek Chauvin à 1 million de dollars avec conditions lors d’une audience devant le tribunal de district du comté de Hennepin à Minneapolis. L’ancien officier de police de Minneapolis est donc éligible à une libération surveillée.

Détenu à la prison de Oak Park Heights, Derek Chauvin, 44 ans, a peu parlé durant l’audience par liaison vidéo qui aura duré 11 minutes, rapportent les journaux américains. Assis à une table, en uniforme de prisonnier orange, il portait un masque et des menottes, a confirmé l’orthographe de son nom et de son adresse et répondu aux questions de la juge Jeannice M. Reding . Derek Chauvin n’a pas plaidé coupable.

L’avocat de Derek Chauvin, Eric Nelson, n’a pas contesté la caution, ni abordé le fond des accusations, qui comprend tant le meurtre au troisième degré et l’homicide involontaire, coupable au deuxième degré.

Accusé d’avoir tué par asphyxie un afro-américain, le genou coincé sur le cou du suspect alors que l’homme ne se débattait pas, était menotté et couché au sol, Derek Chauvin, 44 ans a été arrêté le 29 mai et  inculpé pour meurtre au second degré, cinq jours plus tard. Aujourd’hui devant la juge du comté d’Hennepin, les conditions de la libération de Chauvin lui imposent désormais, de n’avoir aucun contact avec la famille de George Floyd,  de rendre ses armes et les permis d’armes à feu en sa possession. Il lui est interdit de quitter le Minnesota.

La prochaine audience est prévue le 29 juin 2020 à 13h30. Le prévenu sera jugé pour meurtre au deuxième degré ainsi qu’àux deux chefs d’accusation moins graves, meurtre au troisième degré et homicide involontaire coupable au deuxième degré. L’accusation d’homicide au second degré a été ajouté mercredi dernier par le nouveau procureur Keith Ellison, nommé par le Gouverneur du Minnesota.

Tou Thao, J. Alexander Kueng et Thomas K. Lane, les trois autres policiers présents lors de l’arrestation et du meurtre de George Floyd sont poursuivis pour complicité. Derek Chauvin risque 40 ans de prison et les trois autres officiers, une peine de 20 ans de réclusion, chacun. Les policiers  restent en prison, leur caution est fixée à 750 000 dollars.

Depuis deux semaines, à l’appel de différentes organisations anti-racistes , les manifestations  contre les violences policières sont légions et l’Amérique de Donald Trump est troublée par des milliers de marcheurs qui protestent à travers les 50 Etats. L’Europe dont la France et l’Angleterre montrent leur solidarité et manifestent pour une meilleure justice.

Les obsèques de George Floyd ont été célébrées à Minneapolis, en Caroline du Nord et demain mardi 9 juin, un ultime hommage lui sera rendu à Houston, où il a passé la plus grande partie de sa vie.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Source WashingtonPost/Images Kboi.com

George Floyd : Une levée de fond inédite de plus de 13 millions de dollars pour l’enterrement, les suites judiciaires et la famille

La page GoFundMe créée le 27 mai, deux jours après la mort de George Floyd, lève plus de 13 millions de dollars (11  513  084,70 d’Euros) Le fonds est supervisé par Adner Marcelin, l’un des avocats de la famille.

Philonise Floyd et Benjamin Crump, l’avocat de la famille

Le porte-parole de GoFundMe a déclaré au site TMZ que la page avait reçue le montant le plus élevé de dons jamais enregistré.

Le crowfunding a été créé par Philonise Floyd, le frère de George Floyd : «Ce fonds est établi pour couvrir les frais funéraires et d’enterrement, les conseils psychologiques et de deuil, l’hébergement et les déplacements pour toutes les procédures judiciaires et pour aider notre famille dans les jours à venir. alors que nous continuons à demander justice à George. Une partie de ces fonds ira également à la succession de George Floyd pour le bénéfic et les soins de ses enfants et de leur fonds éducatif. »

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Family Floyd/capture d’écran CNN

George Floyd : 1ère cérémonie funéraire à Minneapolis «Il est temps pour nous de nous lever au nom de George» lance le révérend Al Sharpton

Dans l’après-midi de ce jeudi 4 juin, au sanctuaire Frank J. Lindquist de l’Université North Central, à Minneapolis dans le Minnesota, un sombre service commémoratif pour George Floyd a eu lieu qui lance six jours de deuil après la mort de George Floyd. Alors que des centaines de personnes attendaient dehors, des discours sincères de ses proches ont salué le bon cœur, la passion pour la justice et la figure paternelle qu’incarnait George Floyd, mort il y a dix jours près d’une supérette de Minneapolis. Il avait 46 ans.

Ses frères Rodney Floyd, Philonise Floyd, sa cousine Shareeduh Tate et son neveu Brandon William ont rappelé les valeurs que George Floyd défendait : «Il le faisait mais il nous enseignait comment être un homme. Il défendait sa famille et ses amis et il est excellent dans ce domaine et je veux que vous le sachiez, il défendrait n’importe quelle injustice n’importe où »

L’avocat des droits civiques Benjamin Crump, qui représente la Famille Floyd a dénoncé les images épouvantables de cette vidéo qui montrent en direct la mort de l’Afro-américain :

« Sur cette vidéo, ce que nous avons vu était de la torture … ce que nous avons vu sur cette vidéo était inhumain … ce que nous avons vu dans cette vidéo était maléfique alors l’Amérique, nous proclamons en commémorant George Floyd, ne coopérez pas avec le mal, protestez contre le mal, rejoignez des jeunes dans la rue pour protester contre le mal, l’inhumain, la torture dont ils ont été témoins sur cette vidéo », a poursuivi Benjamain Crump.

La mort brutale de George Floyd a provoqué une indignation internationale et déclenché des émeutes, des pillages et des manifestations pacifiques dans les 50 États et à l’étranger.

Le révérend Al Sharpton a fait un long prêche pour une autre Amérique lors de l’émouvant service funéraire de ce jeudi 4 juin, en déclarant : « La raison pour laquelle nous ne pourrions jamais être qui nous voulions être et rêvions d’être, c’est que vous avez gardé votre genou sur le cou » et poursuivi « Il est temps pour nous de nous lever au nom de George ».

Avant le début du service, le révérend Jesse Jackson, les sénateurs Amy Klobuchar et Tina Smith du Minnesota, le gouverneur Tim Walz, les maires Jacob Frey de Minneapolis et Melvin Carter de Saint-Paul et d’autres personnalités portant des masques, ont salué le cercueil de George Floyd avec des hochements de tête.

D’autres services commémoratifs sont prévus pour se souvenir de M. Floyd dans les prochains jours – dont un samedi à Raeford, en Caroline du Nord, où vit une partie de sa famille, et lundi à Houston, où il a vécu pendant de nombreuses années.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

Le dernier message de George Floyd, son fils Quincy Mason se recueille sur les lieux de la tragédie

Ce  mercredi 3 juin 2020, Quincy Mason Floyd, le fils de George Floyd était à Minneapolis, à l’endroit même où son père est mort lundi dernier. Entouré de sa famille, le jeune homme a d’abord remercié pour les nombreux témoignages de soutiens qu’il reçoit de puis la mort de son père.

De nouvelles séquences vidéo, obtenues par FOX 9 ce mercredi, révèlent les moments qui ont précédés l’arrestation de George Floyd. On voit dans ces nouvelles publications deux officiers en train de le maltraiter et de le retirer de force de sa voiture alors qu’il était menotté devant l’épicerie Cup Foods le 38 et Chicago Ave dans le sud de Minneapolis.

Quincy Mason Floyd, le fils de George Floyd (à droite)

Avant que George Floyd ne soit tragiquement tué par un policier de Minneapolis, lundi 25 mai dernier, il a partagé un message à la jeune génération dans laquelle il encourage les jeunes à mettre fin à la violence armée. Dans cette récente vidéo publiée mercredi sur les réseaux sociaux, il déclarait « Notre jeune génération est clairement perdue» et George Floyd s’adressant  directement à la caméra poursuit `«Ce sera toi et Dieu. Vous montez ou vous descendez ». « C’est clairement la génération après nous qui est si perdue, mec… », avant de leur dire de « rentrer à la maison »

« Vous savez ce que je dis, et la moitié des jeunes n **** rentrent chez eux et leurs genoux tremblent la nuit, mais ils ne le montrent à personne parce qu’ils ne sont pas durs à ce moment-là. Allez, viens chez toi, rentre mec», a-t-il ajouté.

«Ce sera toi et Dieu. Vous montez ou vous descendez. »

Selon des documents judiciaires, George Floyd a été inculpé en 2007 de vol à main armée pour effraction à un domicile. En 2009, il a été condamné à cinq ans de prison  et de depuis, le père de famille de deux enfants militait pour sensibiliser les jeunes.

George Floyd, 46 ans est mort par asphyxie le lundi 25 mai, suite à une arrestation policière brutale. Il s’est plaint de ne pouvoir respirer alors qu’un policier le maintenait fermement, le genou sur le cou. Pendant 8 minutes, il n’a cessé de dire qu’il ne respirait plus et que tout son corps le lâchait, sans que le policier Derek Chauvin ne le libère. Il est décédé, menotté sous le regard de nombreux témoins.

Après deux autopsies confirmant le meurtre par homicide, la famille de George Floyd demande une mise en accusation pour meurtre au premier degré. Le policier mis en cause est en détention et les trois autres officiers impliqués ont été renvoyés. Pour l’instant, Derek Chauvin est inculpé pour homicide involontaire au troisième degré et coupable au second degré. Quelques jours après les faits, des manifestations dans tout le pays, mettent les Etats-Unis à feu et à sang. Les manifestants réclament une vraie Justice pour l’Afro-américain George Floyd.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus DothyImages Capture d’écran C’news Actus Dothy

George Floyd : Le chef de la Police « Je suis vraiment, vraiment, désolé », il réagit sur CNN, entouré de manifestants à Minneapolis

Dimanche soir, dans la ville de Minneapolis, peu avant 20 heures, Medaria Arradondo, le chef de la Police du comté est venu rejoindre le flot de manifestants qui comme de nombreuses personnalités et artistes américains, protestent et réclament une vraie justice après la mort de George Floyd, il y a une semaine. Les circonstances du décès de l’afro-américain, ont provoqué l’arrestation du mis en cause, un policier de 44 ans, son genou coincé au cou de son suspect, pendant 7 minutes a entraîné par asphyxie, la mort de George Floyd .

Medaria Arradondo, chef de la police de Minneapolis

Hier, non loin du lieu de la tragédie, interrogé par CNN, l’officier a d’abord répondu à plusieurs questions relatives aux trois agents de la paix, Thomas Lane, Tou Thao et J. Alexander Kueng, présents lundi 25 mai lors de l’arrestation de George Floyd. Sollicité de tout part par d’autres rédacteurs de presse, la journaliste de la chaîne CNN, demande à Medaria Arradondo si les policiers incriminés pourraient reprendre leur service et récupérer leur salaire après intervention de leur syndicat, le chef Medaria Arradondo a avoué que « cela ne lui incombait pas, sa seule fonction est de gérer des équipes ».

Ensuite elle lui demande de s’expliquer sur le renvoi des ses officiers, Medaria Arradondo reconnait que « ce qu’ils ont fait est une violation de l’être humain. Que cela va totalement à l’encontre de ce que croit ceux qui portent cet uniforme. » et ajouté, qu’il « n’approuve pas ce qui vient de se passer ».

Philonise Floyd en tee-shirt rouge

La journaliste annonce au Chef de la Police de Minneapolis que la famille Floyd le regarde, qu’elle est à l’antenne depuis Minneapolis. En direct avec le présentateur Don Lemon, à ses côtés, elle annonce que c’est une famille totalement dévastée et en plein deuil qui l’écoute. Elle l’invite, s’il le veut bien, à s’adresser à Philonise Floyd, le frère du défunt.

Medaria Arradondo, a enlevé sa casquette, en signe de respect et de deuil, il s’est dit totalement désespéré pour cette perte. Visiblement ému, il a rétorqué que s’il « avait le pouvoir de ramener George Floyd, il le ferait ». Il a conclu qu’« il était vraiment, vraiment désolé ».

Le frère de George Floyd complétement en larmes a répondu que lui et tous ceux qui sont affecté et en colère contre ce meurtre, réclament tous une vraie justice. Il attend que le policier, déjà en détention, Derek Chauvin soit inculpé pour meurtre au 1er degré. Touchée, la collaboratrice de CNN n’a pu s’empêcher de retenir ses larmes en direct.


Devant la supérette où George Floyd a acheté ses cigarettes et devant laquelle il a perdu la vie, des hommes et des femmes ont tenu à manifester leur peine en déposant des couronnes de fleurs, des bougies. Un portrait géant de la victime occupe tout un pan d’un mur.

Blanc, Noirs, ensembles les populations sont toujours dans les rues à demander la révision du chef d’inculpation. Comme les artistes, ce week-end ou l’ancien président Barack Obama, les protestataires crient leur honte de la justice américaine envers la communauté noire, cinq fois plus susceptible d’être arrêté par la police aux USA.

Hier encore, dimanche 30 mai, malgré des couvre-feux décidés dans plusieurs grandes villes, New-York, Chicago, Minneapolis, Los Angeles ou Atlanta, la tension ne diminue pas au sein de la population noire.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagarm C’news Actus Dothy
Images capture d’écran C’news Actus Dothy/Sacha Carter

George Floyd : Mort pour un billet contrefait de 20 dollars? Darnella Frazier qui a filmée s’explique

«Parce qu’il était si grand, les gens pensaient qu’il cherchait la bagarre», raconte au Houston Chronicle, Roxie Washington, la mère de la dernière fille de george Floyd. «Mais c’était une personne aimante, et il aimait sa fille.» confie la mère de la fillette de six ans.

Lundi 25 mai 2020, George Floyd sans résistance a suivi les policiers qui le soupçonnaient de fraude, et il est mort face contre terre coincé sous le genou de l’officier Derek Chauvin. Une version confortée après le visionnage d’une vidéo de surveillance d’un restaurant local le Dragon Wok. Rashad West, le restaurateur a rendu public le film pour, dit-il, aider sa communauté.

La police soupçonnait le défunt d’avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes, après que l’employé d’une épicerie a appelé le numéro d’urgence 911.

«Tout le monde aimait mon frère», affirmait mardi, le frère de la victime, Philonese Floyd. Pour Bridgett Floyd, sa soeur, la mort de son frère aux mains de la police, «est à briser le cœur» hurlait la jeune femme sur NBC News.

George Floyd, surnommé le «doux géant» du haut de ses deux mètres avait 46 ans. Il avait quitté le Texas pour commencer une nouvelle vie à Minneapolis, dans le nord des États-Unis. Avant ça, il s’était essayé au basket, au football américain, et même au hip-hop. L’homme avait d’abord trouvé du travail comme camionneur dans le Minnesota, puis comme agent de sécurité dans un restaurant, le Conga Latin Bistro. Mais avec la pandémie de Coronavirus, il s’était retrouvé au chômage comme des millions d’américains.

Elle est Darnella Frazier, elle a 17 ans. Voici la jeune fille qui a filmée la mort horrible de George Floyd. Sans son courage, le monde n’aurait jamais su. Darnella raconte qu’elle était traumatisée après avoir été témoin de la mort de George Floyd, sous la pression des policiers de Minneapolis. «Je l’ai vu mourir», a expliqué Darnella Frazier en larmes. «Tout le monde me demande comment je me sens. Je ne sais pas comment me sentir. Cuz, c’est tellement triste, mon frère.». Au micro du magazine NowThis, Darnella Frazier est un témoin effondrée : «Ils ont tué cet homme! Et j’étais là! J’étais à cinq pieds (1.50m) de là! C’est tellement traumatisant. »

Selon l’adolescente, elle se rendait au magasin avec son cousin lorsqu’elle a vu la scène entre George Floyd et le MPD.

La jeune fille de 17 ans qui a eu le réflexe de filmer l’arrestation se dit victime de trolls et de critiques sur Internet.  Elle a répondu sur le média social Facebook : «Au lieu de me dénigrer, dites MERCI!», Darnella Frazier a poursuivi «Parce que ça aurait pu être l’un de vos proches et vous voudriez aussi voir la vérité. »

« Je suis mineure!  Bien sûr, je ne peux pas combattre un flic, j’ai peur WTF. En intervenant quelqu’un d’autre aurait pu se faire tuer ou se trouver dans la même position que George. » a déclaré la jeune fille en pleurs.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images capture d’écran/Floyd family

Soutien pour George Floyd : À Paris, le Créfom rassemble au pied de la statue de la Liberté

Le Conseil Représentatif des Français d’Outre-mer et son président Daniel Dalin « appellent à un hommage ce samedi 30 mai à 19 h au pied de la statue de la Liberté dans le square Pont de Grenelle Allée des Cygnes ». Ils sont nombreux sur la Planète à s’insurger et à manifester leur colère, leur tristesse et leur impuissance face à cette nouvelle bavure policière qui met en cause quatre officiers de police de Minneapolis. Ce lundi 25 mai 2020, jour du décès de l’afro-américain, George Floyd, fera date dans l’histoire des Noirs aux Etats-Unis.

Interpellé et menotté suite à une infraction, un afro-américain de 46 ans, George Floyd est mort étouffé, coincé sous le genou d’un policier, Derek Chauvin alors même que le suspect suppliait de le laisser respirer. L’autopsie indique clairement les causes de cet homicide.

Vendredi 29 mai sous le coup de manifestations, de pillages, d’incendies et de consternations, le procureur de Minneapolis, Mike Freeman a inculpé, arrêté et accusé le policier mis en cause de meurtre au 3ème degré et coupable au second degré. La famille de George Floyd par la voie de leur avocat Ben Crump demande une mise en accusation au premier degré.

Daniel Dalin, Président du Créfom (Vendredi 10 mai 2019)

Aujourd’hui à Paris, une association regroupant des ultramarins francophones appelle à soutenir la famille de la victime sous un symbole fort, celui de la Statue de la Liberté. Antony Etelbert, secrétaire du Créfom annonce cet hommage pour « un frère, un peuple, pour leur dire notre affection ». Le guadeloupéen, envoie ce message à ses frères d’Outre-Atlantique « Pour leur dire qu’au-delà des Etats-Unis, il y a des frères et des sœurs de toutes cultures et de toutes origines qui veillent sur eux ». Antony Etelbert conclut sur des mots graves « Cette manifestation est aussi en préventive afin qu’en France cela n’arrive pas, malgré certains décès de jeunes noirs à ce jour inexpliqués ».

Pour le secrétaire du Créfom « Ce n’est pas une opposition Noir/Blanc mais plutôt l’éternelle lutte entre le mal et le bien, entre les racistes et les autres ».

Le rassemblement qu’organise le Créfom aura lieu : Ce samedi 30 mai à 19 h au pied de la statue de la Liberté dans le square Pont de Grenelle Allée des Cygnes.

 


Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy