Élections-Usa: Une martiniquaise à Los Angeles témoigne « Les magasins montent des barricades car il y aura des manifs quelque soit le résultat ! »

Cette élection présidentielle de 2020 se déroule dans un contexte particulier. Des manifestations anti-racistes suite à la mort par asphyxie de George Floyd à la crise sanitaire inédite, les américains n’ont pas été épargnés par les évènements dramatiques. Et aujourd’hui, ce sont les élections présidentielles et sénatoriales qui font craindre le pire.  Au cours de la campagne, face à Donald Trump, revenu en force après un bref séjour contrarié par la Covid-19, Joe Biden, le candidat démocrate s’est épuisé pour rester dans la course, multipliant les rencontres de soutien jusque tard ce lundi 2 novembre 2020. Et mardi soir, les deux hommes étaient encore au coude-à-coude pour une bataille qui s’annonce serrée.

Si le candidat sortant peut compter sur une énorme communauté qui le soutient coûte que coûte, ils  très nombreux à vouloir le voir chuter . À l’instar des californiens, une grande majorité d’américains ne veulent plus de Donald Trump qu’ils considèrent comme le « mal ». Ils veulent du changement comme cette française qui, malgré sa nationalité américaine chère gagnée, (elle vit à Los Angeles depuis 15 ans), a décidé de  partir pour le Québec à cause de Donald Trump. Cette ressortissante française qui réside à à Van Nuys dans le Nord, part, Selon son amie « elle attend un changement depuis que Donald trump a été élu. Elle s’en va ce  jeudi.

Entre temps, sans doute aura-t-elle eu le temps d’observer les réactions diverses qui suivront les élections.

La jeune antillaise, installée à Los Angeles, qui rapporte ces témoignages  s’étonne de voir des gens « faire tant de courses eau avant l’annonce des résultats ! ». Les magasins se barricadent, les gérants se préparent au pire, « car quelque soit le résultat les gens s’attendent à des manifestations » soupire Sandrine. La Maison Blanche aussi se barricade.

Une tension aussi forte qu’un appel massif pour voter. Le nombre de personnes qui vote a augmenté de 20% cet année et « tout le monde appel aux vote, beaucoup veulent voir Donald Trump partir » répète la jeune femme.


Tout semble figé: « J’ai un ami qui a bossé au bureau de vote
Mercredi et jeudi dernier, il m’a dit que c’était un peu slow, car beaucoup de votant le font par vote par boîte aux lettres à cause de la Covid-19″. 

Les résultats de la première journée de vote sont attendus au plus tôt ce mercredi 4 novembre 2020.

Dorothée Audibert-Champenois Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy Images Sandrine et @Do Thy

 

Cannes-Cinéma: « Rolling in the Deep », l’histoire vraie d’un vétéran Noir interdit de restaurants en Caroline du Sud

Le film produit, adapté et réalisé par Marcellus Cox, retrace la véritable histoire du lieutenant Marcus Washington. Il a été présenté dans plus de 130 Festivals et a remporté, à ce jour,  28 prix. Il termine sa course à Cannes,  bien accueilli  à la 17 édition du Festival International du Film Panafricain,  ce samedi 24 octobre à l’espace Miramar sur le Boulevard de la Croisette.

L’histoire commence quand un vétéran Noir de la Seconde Guerre mondiale qui rentre chez lui en Caroline du Sud, cherche à atteindre un objectif pour son défunt père. Le militaire qui rentre d’Europe, décide de prendre un repas dans un restaurant localement célèbre mais fréquenté uniquement par les Blancs.

Le contexte du film :  Après l’abolition de l’esclavage en 1865, la ségrégation raciale ne s’est jamais aussi bien portée que dans les années 1940 et après la seconde guerre mondiale. Ainsi, les Noirs étaient séparés des Blancs dans les régiments et les mess étaient distincts. Aux États-Unis, jusque dans les années 1960, le racisme et la discrimination ethnique étaient en faveur des Anglo-Américains grâce aux lois  : En matière d’éducation, d’immigration, de droit de vote, de citoyenneté, d’acquisition de terres.  Les Noirs et les Blancs étaient séparés dans les espaces publics, ceux qui y contrevenaient pouvaient être lynchés, roués de coups, battus, torturés ou pendus.

Dans leur écrasante majorité, les Blancs du Sud pensaient que les Noirs étaient fondamentalement différents et inférieurs en intelligence et en caractère.

La chanson Strange Fruits , écrite en 1937 par Abel Meeropol, un instituteur juif new-yorkais et interprétée par Billie Holiday, évoque de manière poignante de macabres rituels : « Les arbres du Sud portent d’étranges fruits … Du sang sur les feuilles… Du sang aux racines…Les corps noirs se balancent dans la brise du Sud… »

Après « Living » qui lui a valu un Dikalo Award en 2018, de son quartier d’Inglewood à Los Angeles, le réalisateur californien Marcellus Cox, s’investit sans relâche dans de grands projets qui lui tiennent à coeur : Les incessants combats contre les inégalités entre Noirs et Blancs aux Etats-Unis d’Amérique. Comme il le raconte à notre magazine, « Mon court métrage de fiction est basé sur une histoire vraie que j’ai reçue de la famille du LT. Marcus Washington ».

Stephen Cofield est le Lieutenant Marcus Washington, Samuel Whitehill est Horace Sherman et Sinead Sommers est esther.

Le court métrage de fiction de Marcellus Cox est en compétition pour le Dikalo Award du court métrage de fiction.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy

Rihanna le visage tuméfié «guérit rapidement», ses 362 millions d’abonnés sont encore choqués après cet accident

Les magazines people américains relayent plus que jamais cette dernière information affirmant que, Rihanna,  la chanteuse et femme d’Affaires barbadienne  a subi des blessures au visage après avoir «basculé» sur un scooter électrique.

Des photos publiées de la star, vendredi, montrent des ecchymoses sur son visage alors qu’elle est assise dans une voiture devant un restaurant à Los Angeles. Les sites People et TMZ ont immédiatement révélés que Rihanna avait été impliquée dans un accident sur un scooter électrique.

L’agent de Riri a tenu a rassuré aux 362 millions d’abonnés qui la suivent, elle a déclaré qu’elle «guérissait rapidement». «Rihanna va tout à fait bien maintenant mais s’est retournée sur un scooter électrique la semaine dernière et s’est meurtrie au front et au visage» a-t-elle ajouté.

«Heureusement, il n’y a pas eu de blessures majeures et elle guérit rapidement» a insisté la représentante de l’influenceuse.

 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Facebook Rihanna/TMZ/Global news

La star de Girls Trip a changé radicalement de look, Tiffany Haddish est complétement chauve

Tiffany Haddish a changé de look et ses fans adorent, pour preuve les 6,1 millions d’abonnés de son compte Instagram, mais aussi des stars telles Kelly Rowland ou Tina Lawson, la mère de Beyoncé trouvent que l’actrice « n’a pas besoin de cheveux, elle est superbement magnifique! ». Tout sourire sur une photo montrant sa tête chauve, Tiffany Haddish qui incarne Dina dans le film Girls Trip est méconnaissable : «J’adore mon nouveau look, j’ai pensé le partager avec vous tous », a-t-elle mis en légende sur sa page Instagram ce samedi 18 juillet 2020.

C’est ce week-end que Tiffany Haddish s’est rasée la tête en direct via le réseau social Instagram. Plus tard dans la soirée, la comédienne a révélé qu’elle avait trouvé «trois» niches : « J’en ai trois sur la tête et oui, j’étais excitée, mais j’ai une tête de viande dans le dos et quelques rides », a-t-elle expliqué à un fan dans un commentaire sur son selfie. «Elles disparaissent. Je pense qu’elles sont venues de toutes les années où mon cuir chevelu a été tiré avec une queue de cheval, des tresses et des tissages », a écrit Tiffany Haddish toujours satisfaite de son nouveau style.

Tiffany Haddish est née à Los Angeles de parents Érythréen, de l’Afrique de l’Est. En décembre 2017, elle publie ses mémoires, «The Last Black Unicorn» et le livre se hisse à la 15ème place du palmarès des ventes du New York Times. L’occasion d’en savoir plus sur l’actrice de 40 ans qui n’a eu de cesse durant sa carrière de combiner les productions télévisuelles et cinématographiques. On lui doit 20 films dont The Urban Demographic (2005), A Christmas Wedding (2013), School Dance (2014), Girls Trip (2017), The Oath (2018) et The Secret Life of Pets 2 (2019) où elle prête sa voix.

Toujours en 2017 une émission spéciale lui a été consacrée Tiffany Haddish : She’s Ready! From the Hood to Hollywood!

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter instagram C’news Actus Dothy
Image Instagram/Unitedt Talent Agency

Un nigérian «multi-millionaire» échappe au FBI en épousant une caribéenne

Abbas Ramon Olorunwa, connu sous le nom de Hushpuppi, un Nigérian de 38 ans s’est associé à plusieurs individus dans d’autres pays pour réaliser des escroqueries financières importantes. Les fraudeurs versaient les sommes volées sur des comptes bancaires privés dans des pays comme la Roumanie, la Bulgarie et les Émirats arabes unis. Multi-millionaire, il a cependant été rattrapé par le Federal Bureau of Investigation des États-Unis (FBI) qui ne peut procéder à son arrestation pour l’instant, révèle Wic reporter, un magazine d’information de la Caraïbe.

L’enquête ouverte contre lui révèle qu’en février le fraudeur avait obtenu son passeport de Saint-Kitts-et-Nevis dans le cadre du programme de citoyenneté par investissement , qui autorise la citoyenneté d’un étranger en échange d’un investissement dans le pays.

Le FBI a toutes les informations le concernant : Hushpuppi a épousé une citoyenne de Saint-Kitts-et-Nevis en 2019, et il a reçu le numéro de passeport se terminant par 4154, le 24 février 2020, par courrier électronique. Le Federal Bureau of Investigation des États-Unis a découvert les actions illégales d’Abbas Ramon Olorunwa dans un affidavit signé d’un agent spécial du FBI le 25 juin 2020 à Los Angeles.

S’il était jugé et reconnu coupable, Hushpuppi risquait une peine maximale de 20 ans de réclusion dans les prisons fédérales américaines .

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images WICNews/eturbonews

La prochaine cérémonie des Oscars est reportée au 25 avril 2021

L’épidémie de Coronavirus touche de plein fouet le monde du cinéma hollywoodien. Pour la quatrième fois de son histoire, les Oscars sont reportés. L’Académie des Arts et des Sciences du cinéma et l’ABC Television Network ont indiqué lundi que la 93e cérémonie des Oscars se tiendra désormais le 25 avril 2021

Huit semaines plus tard que les dates traditionnellement annoncées. Les membres de l’Académie ont également décidé de prolonger la période d’admissibilité au-delà de l’année civile jusqu’au 28 février 2021 pour les longs métrages.

Dans une déclaration commune, le président de l’Académie des Oscars David Rubin et le PDG de l’Académie du Musée de l’Académie du cinéma Dawn Hudson? ont justifié ce report : «Notre espoir, en prolongeant la période d’éligibilité et la date de remise des prix, est de fournir la flexibilité dont les cinéastes ont besoin pour terminer et sortir leurs films sans être pénalisés par des événements échappant à leur contrôle»

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy

Omar Sy soutient Assa Traoré et dénonce le racisme de la police française

Le comédien Omar Sy, récemment aperçu dans les manifestations contre les violences policières le 30 mai à Los Angeles déclenchées après la mort de George Floyd. L’acteur vivement critiqué s’explique et exprime sa solidarité en défilant pacifiquement pour que cesse les violences policières aux Etats-Unis. Dans le journal « L’Obs », l’acteur installé en Californie dénonce le racisme de la police française.

L’acteur qui reconnait qu’enfin la parole se libère, justifie ses prises de parole comme étant un citoyen français qui paie ses impôts en France : « A ce titre » dit-il, « il me semble que j’ai le droit d’appeler à la justice ». Omar Sy, originaire de Trappes dans les Yvelines, se souvient : « J’ai subi de trop nombreux contrôle au faciès. C’était il y a plusieurs dizaines d’années. J’ai vu aussi des proches pleurer leur enfant, mort après avoir croisé le chemin des forces de l’ordre. C’était il y cinq ou six ans.J’ai encore suivi l’Affaire Adama Traoré. C’était il y a quatre ans. Je connais ce sentiment d’illégitimité sous lequel les parents ploient quand il s’agit de demander justice. Je connais ce silence coupable auquel on les renvoie, je connais cette injonction sourde à faire profil bas qui décuple la souffrance ».

Et l’acteur français qui  s’interroge : « Est-ce que la mort de ces deux hommes est juste? ». Omar Sy attend « des actes forts », selon lui les deux morts sont similaires, celui de George Floyd et celui d’Adama Traoré. Deux décès aux mains de policiers et tous deux se plaignant de ne pouvoir respirer.

Omar Sy vit avec sa femme Hélene à Los Angeles avec sa femme et leurs cinq enfants dans une grande propriété de Hidden Hills. L’acteur, très proche de sa famille a toujours avoué avoir quitté la France pour le bien-être de ses enfants , l’envie de les élever avec un père anonyme.

A lire intégralement dans le récent numéro de L’Obs.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Babelio

G. Floyd : Keke Palmer, actrice, répond à tous ceux qui ne se soucient pas du mouvement anti-racial

C’était mardi dernier, la vidéo a été vue plus de 25 millions de fois. Dans cette vidéo devenue virale, on voit Keke Palmer en grande discussion avec des membres de la Garde Nationale américaine. Le président américain qui adopte la stratégie de la force, a mobilisé son élite militaire pour imposer une certaine fermeté face aux demandes des manifestants qui défilent contre les injustices sociales depuis treize jours.

En usant du 2nd amendement de la Constitution américaine, le Président Donald Trump a récemment publié un tweet “when the looting starts, the shooting starts », littéralement, quand les pillages commencent, les tirs commencent en réponse aux manifestations qui ont suivies la mort de George Floyd, le lundi 25 mai 2020.

Dans ce contexte, mardi l’actrice activiste, Keke Palmer a rencontré la Garde Nationale dans les rues d’Hollywood et engagé une conversation animée au milieu d’une foule nourrie de manifestants anti-violences policières. En moins de trois minutes avec l’aide des participants à la marche, Keke Palmer a exhorté les militaires à se joindre à la communauté présente qui défilait et à s’agenouiller.

La comédienne a dans le même temps envoyé un message à l’équipe de Donald Trump   : « Pour ceux qui ne regardent pas d’assez près, tout ce qu’ils verront, c’est le pillage ou des gens qui ne se soucient pas vraiment du mouvement, ou de l’anarchie sans mouvement. Mais ce que je vois, c’est une société qui répond à l’oppresseur sur la façon dont l’oppresseur nous a répondu « , a déclaré Keke Palmer.

« Le racisme est ce, sur quoi le pays s’est construit : l’esclavage, l’oppression systémique, puis l’oppression électorale, l’oppression féminine, le mauvais système éducatif, donc vous êtes intentionnellement mal informé », a ajouté l’actrice, originaire de Chicago dans l’Illinois, connue pour ses performances dans le film Hustlers,  sorti en 2019.

Cette manifestation suivait plusieurs nuits d’émeutes et de jours de marche à travers le pays pour que s’arrêtent les injustices raciales aux Etats-Unis contre la communauté noire. La mort de l’afro-américain, étouffé lors de son arrestation alors qu’il suppliait de le laisser respirer, a provoqué un élan de solidarité contre les violences et les bavures policières. George Floyd et mort sous le genou d’un policier à Minneapolis. Ses obsèques se déroulent sur six jours dans plusieurs Etats, à Minneapolis où il a perdu la vie, en Caroline du Nord, où il est né et enfin à Houston où l’homme de 46 ans a passé la plus grande partie de sa vie.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran

G. Floyd : Meghan Markle à des étudiants : «Les vies noires comptent … L’erreur serait de ne rien dire»»

Avec la mort brutale de l’afro-américain, George Floyd, la duchesse de Sussex, Meghan Markle, estime que ce qui se passe aux Etats-Unis est «absolument dévastateur» et «l’erreur serait de ne rien dire».

La mère du petit Archie Windsor-Mountbatten intervenait lors d’une remise de diplômes aux étudiants de l’Immaculate Heart High School à Los Angeles. Au cours de la séance virtuelle, Meghan Markle est intervenue commentant dans un puissant discourt les circonstances dans laquelle George Floyd a perdu la vie.

Avant, elle s’est excusée de n’avoir pu réagir plus tôt, il lui fallait du temps a indiqué Meghan Markle. Dans son message qui n’a duré que 5 minutes, la duchesse a tout d’abord cité des noms de victimes policières : « La vie de George Floyd était importante et la vie de Breonna Taylor était importante et la vie de Philando Castile était importante, et la vie de Tamir Rice était importante », a-t-elle déclaré aux étudiants de Immaculate Heart High à Los Angeles.

Elle a ajouté que les étudiants devraient analyser cette expérience «comme une leçon d’histoire, pas comme votre réalité.» Meghan Meghan a souligné que les gens sont «restés solidaires» malgré les émeutes raciales. « Nous voyons des communautés se rassembler et se développer», a-t-elle poursuivi et «Vous allez faire partie de ce mouvement.»

Face aux jeunes diplômés, Meghan Meghan s’est dit désolée de ne pas avoir amené le monde « à un endroit » qu’ils méritent.

L’épouse du prince Harry a exhorté les étudiants fraîchement diplômés à utiliser leur voix et à devenir les leaders « dont nous rêvons tous si profondément ». « Je suis si fière de voir en chacun de vous un ancien élève et j’ai tellement hâte de voir ce que vous allez faire. Sachez que je vous encourage tout au long du chemin» a conclu Meghan Markle.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran Vidéo NbcNews/SachaCarter

George Floyd : De Los Angeles, une martiniquaise raconte les impressionnantes manifestations de soutien

Mardi 2 juin 2020, c’était le huitième jour de protestations dans plusieurs grandes villes américaines suite à la mort de l’Afro-américain de 46 ans, George Floyd, le lundi 25 mai dernier, dans la ville de Minneapolis. Pour la population noire-américaine, cette énième bavure policière était la goutte de trop et dès le lendemain du meurtre, requalifié aujourd’hui en homicide volontaire au deuxième degré, la contestation a envahi le Nord comme le Sud des Etats-Unis.

                               Los Angeles mardi 2 juin 

A l’image de l’actrice Keke Palmer en première ligne d’une manifestation pacifique à Hollywood mardi, une martiniquaise témoin des protestations à Los Angeles, raconte comment de nombreux manifestants de toute origine défilaient sous la même bannière. Leur objectif conscientiser la police sur les arrestations injustes et violentes contre la population afro-américaine.

Keke Palmer, actrice et activiste

Comme le confirme de nombreuses vidéos virales sur les réseaux sociaux, l’actrice Keke Palmer, émue et très en colère, a parlé avec plusieurs membres de la Garde nationale. Debout face aux soldats, elle leur demandait de «marcher aux côtés des manifestants», pour dit-elle : « changer la donne » dans la lutte contre l’injustice raciale après le meurtre de George Floyd. « Nous avons des gens ici qui ont besoin de votre aide », implorait Keke Palmer dans la vidéo tweetée par NBC News.  « C’est à ce moment-là que vous vous tenez tous ensemble avec la communauté, avec la société, pour mettre fin à l’oppression gouvernementale. Point. Nous avons besoin de vous, alors marchez avec nous » sermonnait l’actrice afro-américaine.

Keke Palmer, mardi 2 juin face à la Garde nationale US

D’autres stars comme le rappeur américain YG marchaient dans la manifestation pacifique.

Plus loin dans les rues, des hommes et des femmes offraient des bouteilles d’eau aux manifestants quand les hélicoptères survolaient la ville du cinéma. La police en retrait, bloquait les intersections, protégeant les magasins pour éviter le vandalisme et le pillage des boutiques.

Au milieu de cette foule qui scandait le mot justice pour George Floyd, la jeune antillaise installée depuis plusieurs mois dans la ville d’Hollywood n’a pas manqué de noter le soutien des militaires face à ces longs défilés à travers Los Angeles.

« Ce qui se passe ici est tellement fort, c’est l’histoire! Tu t’endors en te disant non, ce n’est pas possible. Puis tu es réveillée par le bruit des hélicoptères
et tu te rends compte que c’est la réalité. Tous mes amis américains sont en peine. Blancs, Noirs, ils marchent pour leur vie, celle de leurs familles et amis. Ils prennent tous les jours le risque de manifester, car c’est important pour eux. C’est leur vie qui est en jeu et ils n’en peuvent plus d’avoir peur à chaque fois qu’une voiture de police passe près d’eux. Ils se demandent s’ils seront les prochains battus ou tués. Ils ne peuvent plus vivre dans cette oppression » C’est l’émouvant témoignage de  l’artiste martiniquaise émigrée en Californie.

Dans la soirée, des vidéos de violences policières circulaient en grand nombre sur les réseaux sociaux avec souvent comme victimes, des personnes issues de la communauté afro-américaine.

Keith Ellison, procureur du Minnesota, mercredi 3 juin 2020

Mercredi 3 juin, dans l’après-midi, un nouveau procureur reprenait le dossier George Floyd et annonçait que le meurtre de l’américain n’était plus considéré comme un acte involontaire mais était reconnu comme un meurtre volontaire sans intention de la donner. Kevin Chauvin qui a provoqué la mort de George Floyd, risque jusqu’à 40 ans de prison.

Les obsèques de George Floyd se déroulent sur six jours et dans trois Etats à Minneapolis, en Caroline du Sud et à Houston.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Instagram/Tywan B./Sandrine Poogy/C’news Actus Dothy/Sacha Carter