Deux antillaises dans l’État-Major de la Maison-Blanche, Karine Jean-Pierre, née en Martinique et Julissa Reynoso Pantaleón, dominicaine

Dans l’équipe de transition de Joe Biden et Kamala Harris, dévoilée notamment sur Twitter, deux femmes des Caraïbes tiendront des rôles clés à la Maison-Blanche. Karine Jean-Pierre et Julissa Reynoso Pantaleón seront cheffes d’Etat-Major à Washington D-C. auprès de Kamala Harris et  de Jill Biden, la First Lady américaine, épouse du Président démocrate Joe Biden.

Karine Jean-Pierre ET Julissa Reynoso Pantaleón

Julissa Reynoso Pantaleón, une caribéenne, a été sélectionnée dans la nouvelle équipe de Joe Biden à la Maison-Blanche. Associée du cabinet d’avocats Winston and Strawn LLP, Julissa Reynoso Pantaleon, a été nommée cheffe de cabinet de la First lady, Jill Biden.

«Comme chef de cabinet, il était important de trouver quelqu’un avec une expérience approfondie et une bonne connaissance des fonctions gouvernementales», a déclaré Jill Biden  à NBC News.

Julissa Reynoso Pantaleón

Née en République dominicaine, elle est diplômée de l’Université de Harvard, de l’Université de Cambridge et de la Columbia Law School et a précédemment été ambassadrice des États-Unis en Uruguay et sous-secrétaire d’État adjointe pour l’hémisphère occidental au département d’État des États-Unis sous l’administration Obama-Biden.

Julissa Reynoso Pantaleón et Jill Biden

Avant sa nomination à la Maison-Blanche, la dominicaine était encore administratrice du New York-Presbyterian Hospital et de l’Université Columbia, et siège au conseil d’administration du Lawyers ’Committee for Civil Rights Under the Law et du Truman National Security Project.

«Je voulais quelqu’un de cœur et de passion pour le service public. J’ai trouvé tout cela et plus encore en Julissa, une diplomate accomplie, une juriste et une stratège» a commenté Jill Biden.

Karine Jean-Pierre (Martinique – Haïti)

Agée de 43 ans, Karine Jean-Pierre est née en Martinique, de parents haïtiens, et a grandi à New York. Après des années dans la sphère politique,  elle s’est fait une grande réputation de Washington à New York. Durant la campagne électorale présidentielle, Karine Jean-Pierre était devenue la conseillère principale du candidat Joe Biden. Aujourd’hui élue 46ème Président des Etats-Unis.

Outre Julissa Reynoso Pantaleón, plusieurs démocrates issus de la diversité intègrent The White House. Parmi ces cadres supérieurs, les personnes de couleur représentent 46% de ces dirigeants et les femmes 52%.

Dès le début de sa campagne, le président élu Joe Biden s’était engagé à recruter un personnel diversifié, déclarant dans son discours du 7 novembre au Delaware  «dès le départ, je voulais une campagne qui représente l’Amérique, et je pense que nous l’avons fait. Voilà à quoi je veux que l’administration ressemble.» Dans son équipe de transition la mission semble réussie.

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de @C’news Actus Dothy @Do Thy – Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy – Image ©️Twitter – Nbc News – Laplanadigital.com –  Ali.org

 

Karine Jean-Pierre, prête pour la Maison Blanche, l’haïtienne née en Martinique est conseillère de Joe Biden

Fin mai 2020, Karine Jean-Pierre quitte tout et répond à l’appel du candidat Joe Biden qui la veut comme conseillère dans sa campagne électorale.  L’élection présidentielle américaine est prévue  le mardi 3 novembre 2020 pour désigner qui sera le remplaçant de Donald Trump. Son objectif est de rallier le plus grand nombre d’électeurs qui voteront pour Joe Biden. L’homme politique a le vent en poupe du côté de l’électorat noir et Karine Jean-Pierre espère  concrétiser cette tendance dans les urnes dans quelques mois. La quarantaine bien entamée, l’haïtiano-américaine n’est pas novice en politique. Interrogée dans le magazine The Griot, Karine Jean-Pierre se dit prête pour novembre 2020.

Avant même d’avoir été choisie comme conseillère principale du démocrate Joe Biden, en lice pour les présidentielles de novembre prochain, Karine Jean-Pierre écrivait sur les chances de réussir en Amérique. Son livre « Moving Forward » parle d’espoir, de travail acharné, de promesses américaines et de réussite.

Jusqu’en mai 2020, avant son départ pour rejoindre l’équipe de Joe Biden, Karine Jean-Pierre, était une invitée régulière de l’émission MSNBC qu’animent Nicolle Wallace et Joy-Ann. Reid. Pourquoi tout quitter pour lfaire  campagne pour des démocrates est une question que seuls ses proches peuvent répondre. À une de ses connaissance, Karine Jean-Pierre s’est confiée : « Notre base est plus unie que jamais. Depuis cette primaire terminée, il y a deux mois, Nous avons vu clairement que les électeurs noirs veulent que Joe Biden deviennent leur prochain président » rapporte le Docteur Jason Johnson est professeur de politique et de journalisme à la Morgan State University.

Pour avoir discuté auprès de Karine Jean-Pierre, des enjeux politiques autour de cette élection de novembre, Jason Johnson fait remarquer à la conseillère principale du candidat démocrate que : « Les électeurs, militants et influenceurs noirs de tous les horizons ont clairement indiqué, publiquement et en privé, que si Joe Biden ne choisit pas une femme noire comme colistier, il le paierait aux urnes cet automne. »

En réponse, Karine Jean-Pierre, prudente a évoqué l’opportunité aujourd’hui d’être au bon endroit pour gagner : « Nous avons un avantage dans cette élection que nous n’avons pas vu depuis plus d’une décennie. Nous pouvons garantir cela et profitez du fait que c’est le bon moment de contribuer au succès grâce aux compétences de chacun».

Fin juin, Joe Biden a déclaré qu’il annoncerait son choix au début du mois d’août. Ce qui est certain, c’est que le candidat soutenu par Barack Obama choisira une femme comme colistier. Parmi elles :  Gretchen Whitmer, une ancienne législatrice , Tammy Duckworth, jeune sénatrice de l’Illinois, Elizabeth Warren, Tammy Baldwin en est à son deuxième mandat de sénateur, Kyrsten Sinema, première démocrate à remporter un siège au Sénat de l’Arizona. Val Demings, représentante démocrate, Michelle Lujan Grisham, gouverneur du Nouveau-Mexique, Stacey Abrams, membre de la Chambre des représentants de Géorgie pendant dix ans. Keisha Lance Bottoms, la maire d’Atlanta, Susan Rice et Michelle Obama,  ancienne première dame des États-Unis.

Agée de 43 ans, Karine Jean-Pierre est née en Martinique, de parents haïtiens, et a grandi à New York. Après des années dans la sphère politique,  elle s’est fait une grande réputation de Washington à New York. Chaque année,  au mois de mai, Karine Jean-Pierre célèbre une fête qui lui tient à coeur. Dans son dernier post sur Facebook elle publiait :  « Mai est #HaitianHeritageMonth! Je suis tellement fière de mon identité de femme haïtiano-américaine. Je suis née en Martinique et bien que ma famille ait déménagé aux États-Unis quand j’étais jeune, je ressentirai toujours un lien fort avec mes racines. J’agiterai le drapeau de chez moi ❤️💙 Bonne sante! #HaitianFlagDay »

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus dothy