Miss France 2021 : Miss Mayotte et Miss Provence se détachent, peu de favorites parmi les candidates ultramarines

April Benayoum est une candidate qui vaut de l’or, la Miss Provence 2020 risque de ravir la première place du podium demain soir au Puy-du-Fou face aux 29 autres reines élues pour le concours. Et les internautes assidues à cette élection nationale qui fêtera ses 100 ans, ont déjà établi leur top 7 des Miss régionales susceptibles d’être élues : Miss Alsace (Aurélie Roux), Miss Provence (April Benayoum),  Miss Mayotte (Anlia Charifa), Miss Ile-de-France (Lara Lourenço), Miss Côte d’Azur (Lara Gautier),  Miss Normandie (Amandine Petit) et Miss Bourgogne. Notre rédactions présente ces sept jeunes femmes.

Miss Mayotte et Miss Provence

Anlia Charifa 23 ans a été élue Miss Mayotte 2020 le 7 novembre dernier à Mamoudzou, préfecture de département situé dans l’Océan Indien. Elle est titulaire d’un master en création audiovisuelle qu’elle a passé dans la région de Lyon. Sur son compte Instagram, en septembre dernier, fière de ses origines africaines, elle écrivait à ses followers : «Pour ceux ou celles qui veulent me connaître un peu plus. Mon père est mahorais et ma mère vient de Madagascar. Je puise dans cette diversité d’origine ma force et mon caractère».

Miss Mayotte

April Benayoum, 21 ans, a été sacrée Miss Provence 2020 le 24 octobre lors d’une cérémonie à Cogolin (une commune du Var, entre Saint-Tropez et Sainte-Maxime).  Elle étudie le commerce et le marketing, aime Brigitte Bardot qu’elle présente comme  faisant partie  «des icônes les plus célèbres et défend la cause animale» qui la touche particulièrement. «Miss France, ce serait l’occasion de concrétiser mon rêve d’enfant» a-t-elle déclaré dans son portrait enregistré par TF1. Originaire d’Eguilles, April Benayoum s’est part ailleurs décrite comme «altruiste» et «fédératrice».

Miss Provence

Plusieurs jeunes filles se détachent du groupe de candidates comme Aurélie Roux qui ne doutait pas de son charme quand elle avouait : «Je ne sais pas si c’est un atout. Mais je pense que mon métissage peut représenter la diversité de ma belle région ». La beauté aux yeux clairs est née de parents martiniquais, guadeloupéens et alsacien, elle a été élue Miss Alsace le 5 septembre.
Miss Alsace
Lara Lourenço, originaire de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne a été élue Miss Ile-de-France le 19 septembre à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne). Elle est étudiante en deuxième année de BTS commerce international option luxe. Elle aimerait ensuite intégrer une école de mode pour travailler dans le domaine du stylisme ou du marketing et de la communication.
Miss Ile-de-France
Lara Gautier, 22 ans, a été élu Miss Côte d’Azur au Centre Expo Congrès de Mandelieu-la-Napoule (Près de la Gare de Cannes). Elle est étudiante en dernière année d’un master de marketing et communication à l’IPAG Business School, à Nice.
Miss Côte d’Azur et Miss Normandie
Amandine Petit, de Bourguébus dans le Calvados, est âgée de 23 ans, elle est Miss Normandie. Amandine Petit est étudiante à l’IAE de Caen où elle poursuit un Master 2 en management des établissements et des structures gérontologiques.
Miss Bourgogne
Lou-Anne Lorphelin, Miss Bourgogne a comme grande soeur, Marine Lorphelin, sacrée Miss France en 2013. À 23 ans, originaire de la ville de Charnay-Lès-Mâcon, en Saône-et-Loire, Lou-Anne Lorphelin prépare un master 2 dans une école de commerce grenobloise en contrat d’alternance chez L’Oréal à Paris, au service marketing et business de la marque Décléor.
Les Miss des régions d’Outre-mer
Avec une semaine de retard, c’est finalement ce samedi 19 décembre 2020 que l’on saura enfin qui est la prochaine Miss France après la guadeloupéenne Clémence Botino. La soirée est prévu au Grand Carrousel du Puy du Fou, dans les Pays de la Loire.
Clémence Botino, Miss France 2020
Si sur les réseaux sociaux certaines filles se démarquent, la surprise sera de taille car le vote cette année a été modifié. Une moitié des voix viendra des téléspectateurs, l’autre moitié du jury (entièrement composé de Miss), présidé par Iris Mittenaere. L’oral face aux jurés, hors caméra sera déterminant.
Vaimalama Chaves, Miss France 2019
Sur Instagram, les candidates favorites sont celles qui ont le plus grand nombre de voix du public, ce sont Miss Côte d’Azur (Lara Gautier), Miss Bourgogne (Lou-Anne Lorphelin) et Miss Provence (April Benayoum).
Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef du site CnewsActusDothy- Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Images Facebook

Marlène Schiappa lance «Les Prodiges de la République», pour tous les jeunes des Outre-mer et de l’Hexagone aux services des autres

« Pour la première fois le ministère de l’Intérieur organise une opération visant à récompenser celles et ceux qui s’engagent aux services des autres »

«Des jeunes apportaient les courses aux personnes plus âgées, des personnes cousaient des masques pour leurs voisins, des étudiants ouvraient une épicerie solidaire pour leurs camarades», ce sont là les gestes de jeunes envers leur semblable durant la période de confinement. Toute l’année, des réservistes, des bénévoles, des citoyens s’engagent remarquablement au service d’une cause ou de personne, note Marlène Schiappa.

Cet engagement citoyen a séduit la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté. Avec l’accord du Gouvernement l’ancienne journaliste et blogueuse, a décidé de rendre hommage à ces citoyens pour leur altruisme et leurs dévouement. Tous ces contributeurs pourraient devenir un jour les prodiges de la République.

Dans chaque département, des Prodiges de moins de 30 ans (sauf exception) seront récompensés et désignés par un jury. Le  chèque de 500 euros qui sera remis au gagnant au cours d’une cérémonie présidée par Marlène Schiappa au ministère de l’Intérieur, le prodige devra le reverser à l’association locale de son choix.

Les candidatures sont reçues via un formulaire sur la plateforme Prodiges de la République.

Source Les prodiges de la République – Dorothée Audibert-Champenois rédactrice de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Images Facebook (M. SChiappa) – Cnews ACTUS

Guadeloupe-Réunion : Kimberley Lunion, candidate à Miss Ile-de-France, raconte son expérience «J’aime me lancer des défis !»

Après une expérience unique au concours régional  le plus attendu dans l(Hexagone, la candidate Kimberley Lunion confie à notre rédaction ses impressions après une préparation et des espoirs qui se sont arrêtés le 19 septembre avec l’élection de Lara Lourenço, Miss Ile-de-France 2020. Avant cela, la candidate aura vécu un moment de rêve.

Kimberley Lunion, candidate numéro 10 à l’élection de Miss Ile-de-France 2020

« Je ne retiens que de bonnes choses, j’ai rencontré des jeunes femmes superbes avec qui je compte garder LE contact. C’était vraiment une aventure hors du commun qui m’a permis de sortir de ma zone de confort. J’ai pris conscience que j’aimais beaucoup être sur scène. Je pense qu’on a en réalité toutes gagnées le soir de l’élection. On en ressort grandies !»

Candidates au concours Miss Ile-de-France 2020 pour Miss France 2021

« La première fois je me suis lancée dans l’aventure ( car je regardais l’élection Miss France depuis que je suis toute petite ), c’était d’abord un rêve de petit fille et puis un jour je me suis dit pourquoi ne pas tenter l’expérience. Dans ce concours de beauté ce que j’apprécie c’est le spectacle, les costumes, les chorégraphies… au delà d’un concours de beauté il s’agit d’un vrai show ! Je suis une fille dynamique, ambitieuse et sociable,  j’aime me lancer des défis et aller au bout des choses.»

Espace Pierre-Bachelet à Dammarie-les-Lys 

«Je pense que mes origines sont un atout, je suis fière de mes origines. Mes racines guadeloupéennes  et réunionnaise font partie intégrante de ma personnalité.
Elles ont aussi contribué à faire de moi la femme que je suis aujourd’hui alors je ne peux que les voir comme un atout !»

Lara Lourenço, Miss Ile-de-France 2020 – Espace Pierre-Bachelet à Dammarie-les-Lys

«Après un tel concours, la vie a simplement repris son cours habituel. J’ai repris mes études mais je reste ouverte aux  opportunités qui peuvent s’offrir à moi.
Je dis un grand merci à l’équipe. Je leur en suis très reconnaissante car je sais que sans eux je ne serais pas aller aussi loin. »

« Pour finir je souhaite vous dire merci mais je vais aussi demander à tous ceux qui me lisent de faire quelque chose : Permettez vous de rêver et donner vous les moyens de les réaliser. La vie est courte alors il faut en profiter.»

Merci kimberley .

Kimberley Lunion – Espace Pierre-Bachelet à Dammarie-les-Lys – 19 septembre 2020

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran  C’news Actus Dothy

Miss France 2021 : Miss Guyane hors concours pour cause de Covid-19

Pour la première fois depuis 1997, le territoire guyanais ne sera pas représenté au concours de beauté. L’élection a été définitivement annulée à cause de l’épidémie Covid-19, annonce Sylvie Tellier.

Dariana Abé, Miss Guyane 2019

« Après des mois de mise en attente et de réajustements de nos préparatifs de Gala d’élection de Miss Guyane, (…) il nous est donné de prendre acte (…) du reformatage incontournable de la soirée de gala à huis clos (…) et de la préparation des candidates (…) ne nous permettent pas d’envisager finalement une projection sereine, valorisante et satisfaisante » s’est expliqué dans un communiqué, Robert Sebas, le président du comité Miss Guyane.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Tweeter Instagram C’news ACtus Dothy Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

 

 

En Guadeloupe, la famille de Leslie Rose soutient la candidate au concours de Miss Picardie pour Miss France 2021

« L’aventure Miss France m’a toujours attirée je suis admirative des jeunes femmes qui après leur règne deviennent charismatique, entrepreneuses. Certaines utilisent leur nouvelle notoriété pour mettre en lumière des causes qui leurs sont chères. Au fond de moi, j’ai toujours voulu tenter cette expérience.» Ce sont les confessions de Leslie Rose, candidate aujourd’hui à l’élection Miss Picardie.

Rencontre avec une jeune fille  prête à affronter les diktats du concours régional qui la conduira, sans doute à devenir l’ambassadrice de tous les français. Pour l’heure, Leslie Rose se présente :  « J’ai grandi en Picardie dans l’Aisne donc,  forcément je suis très attachée à cette terre qui m’a vu grandir. Si je suis élue j’aimerais beaucoup avoir la chance de promouvoir nos valeurs et la richesse de notre culture régionale à travers la France.»

Fine, élancée, Leslie Rose aime se coiffer de longues tresses comme ses compatriotes du Gosier où est originaire sa famille : « Je suis née en Picardie à Château Thierry.  La Guadeloupe à toujours fait partie de ma vie même si j’habite en Picardie. A chaque réunion de famille, c’est comme si nous étions tous. J’essaie d’aller en Guadeloupe tous les 2 ans. .»

Ses diplômes en poche, la jeune fille prépare l’après élection : « Bac Économique et Social mention assez bien DUT Techniques de commercialisation Licence. J’aimerais créer mon entreprise  dans l’aide à la création d’entreprises dans la région». « Je soutiens de manière générale tous les mouvements associés à la femme (égalité homme/femme, l’image de la femme.Mes parents et ma famille sont très heureux pour moi et me soutiennent. ) » avoue Leslie Rose.

Il est très important d’avoir un projet caritatif à présenter lors du concours.  Celui qui tient à coeur la jeune candidate concerne toutes les discriminations : « Je souhaiterais soutenir la cause de la femme et les discriminations en tout genre : promouvoir la tolérance. Je me suis bien, j’essaie de me détendre et de me préparer au mieux. »

Toute la rédaction souhaite bonne chance à Leslie Rose qui se présente au concours de Miss Picardie le dimanche 11 octobre 2020. La soirée d’élection aura lieu à 15h à l’Elispace de Beauvais.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Instagram Leslierse

Clémence Botino et Murielle Kabile complices et rayonnantes au concours Miss Ile-de-France 2020

« J’étais présente pour un défilé Haute Couture avec ma collection Couleurs Racines et les créations Design Hair Couture. Les candidates  au concours Miss Ile-de-France 2020, les invités et Miss France 2020 ont adoré». Murielle Kabile partage un enthousiasme non dissimulé avec la pétillante Clémence Botino .

Murielle Kabile et Clémence Botino – Samedi 19 septembre 2020 – Miss Ile-de-France pour Miss France 2021

Réalisé par Chloé Dirras samedi 19 septembre à Dammarie-les-Lys, l’élection  de Miss France qui aura tenue en haleine de nombreux téléspectateurs et fans pendant plus de trois heures, a fait de Lara Lourenço, (une étudiante du Val-de-Marne), la  nouvelle Miss Ile-de-France.

Lara Lourenço, Miss Ile-de-France 2020

Ce samedi  soir, devant  1 100 personnes et des millions de spectateurs, les 15 candidates d’Ile-de-France ont tout donné pour cette couronne bien convoitée, rivalisant d’élégance et d’aisance à chaque tableau présenté par Laure Mattioli, présidente du comité Miss Ile-de-France. « Le défilé de Miss France est un rêve que nous regardons avec des paillettes dans les yeux. » commentaient dans 78 Actus, deux jeunes candidates Lara et Juliette.

Laure Mattioli

Des paillettes aux couleurs des Antilles pour ce concours qui existe depuis 1930.  Comme à chaque concours régional, Clémence Botino en première loge, se doit d’accompagner les premiers pas de chaque  nouvelle Miss qui automatiquement est qualifiée pour concourir au titre de Miss France 2021. Si sa présence est très attendue pour le show final, elle se doit de rassurer des jeunes filles qui espèrent toute réussir les étapes indispensables pour gagner leur place au célèbre concours de beauté.  Radieuse à Dammarie-les-Lys, Clémence Botino a  montré ses talents de danseuse  avant de défiler en guest star pour la créatrice Murielle Kabile.

C’était d’ailleurs le temps fort du spectacle à l’Espace Pierre-Bachelet,  la  collection Hair Couture Paris, de la designer portée par les 15 candidates, un franc succès pour Murielle Kabile qui revient pour la seconde fois au concours Miss Ile-de-France.

Murielle Kabile à l’Espace Pierre-Bachelet (Dammarie-les-Lys)

Contrairement à 2019, où  le concours se déroulait à l’Hôtel Renaissance, « pour cette édition 2020, dans une salle plus intimiste, malgré les conditions sanitaires imposées », explique la designer : « J’ai eu l’occasion d’approcher un peu plus l’univers du concours qui montre les jeunes filles se préparer dans une grande excitation, un grand stress. Même si elles apprécient de porter des vêtements de grands créateurs, leur seul objectif reste la finale. Elles savent ce qu’elles veulent. Intelligentes et avisées,  toutes ces jeunes filles représentent bien la France », atteste la  créatrice.

À  Dammarie-les-Lys, Murielle Kabile, partenaire de l’évènement a clôturé la soirée  entre ethnicité, luxe et Haute couture. L’occasion pour notre rédaction de comprendre et d’interroger la designer, qui ose s’éloigner (occasionnellement) de ses grandioses et traditionnels  défilés de la Fashion Week de Paris. « J’apprends à découvrir ce milieu qui ne me correspondait pas au début. Ici, c’est un milieu de princesse, de magie et de couronne, et moi, j’évolue plutôt dans le monde des Arts, de la confection et du tissage capillaire. Mais, au final c’est une expérience enrichissante que j’ai eue. Il s’agissait essentiellement d’accompagner les anciennes Miss invitées, celles qui ont concourues les années précédentes, celle des top 5». 

Couleurs Racines et les créations Design Hair Couture par Murielle Kabile, concours Miss Ile-de-France 2020-19/9/2020

Le comité a voulu du renouveau pour cette deuxième collaboration, avoue Murielle Kabile : « Ma participation vient agrémenter et compléter des tenues qui depuis toujours mettent en beauté les jeunes candidates. Le comité de Miss Ile-de-France a voulu un peu plus d’acidité sur le podium. Il ont eu envie de mêler ce monde de princesse qui fait rêver le jeunes filles et moi j’étais cette touche afro-caribéenne que recherche également les responsables du concours. J’ai ramené un peu plus de  couleurs et une touche de diversité ce soir-là. Mon équipe et moi, nous avons eu d’excellents retours, les spectateurs et les candidates ont beaucoup apprécié et l’ont dit. Les filles ont adoré porter mes tenues ».

Evidemment, il y avait Clémence Botino  à l’Espace Pierre-Bachelet,  « une femme admirable ! » concède Murielle Kabile qui a pu échanger et rencontrer « une personne pleine de vie. »

Clémence Botino, Miss France 2020 (Guadeloupe)

« Clémence est une jeune femme adorable. C’est la première fois que je la rencontre. On a, très peu discuté car notre timing était serré. Clémence,  adore défiler, aime les shows, le divertissement, elle s’est révélée une personne très simple, abordable, magnifique, riante, bien vivante. C’est aussi une très belle femme, et très intelligente en plus. J’image un bel avenir pour Clémence » résume enfin Murielle Kabile, élogieuse envers la guadeloupéenne, élue Miss France à Marseille en décembre 2019.

  Couleurs Racines et les créations Design Hair Couture par Murielle Kabile, designer Paris/Martinique

Que retiendra Murielle Kabile, créatrice du concept Hair Couture Paris qui crée ses modèles en s’inspirant de l’Art du tissage et des tresses, savoir-faire ancestral, fruit des traditions et cultures de l’Afrique Noire et de la Caraïbe. « Participer à ce genre de shows, c’est toujours bénéfique. C’est à mon avis une belle expérience à vivre, C’est si différent de mon quotidien entre les mannequins, les défilés et les expositions. Ces deux univers sont si opposés. Les mentalités et les objectifs divergents des Miss concurrentes au Top Models que j’habille toute l’année ».  Preuve que la designer a su se faire sa place ce samedi 19 septembre à l’Espace Pierre-Bachelet.  Son défilé, dernier tableau de la compétition, a semble -t-il remporter tous les suffrages.

Pour conclure Murielle Kabile quitte ce 90ème concours Miss Ile-de-France avec un regard plus doux, un brin nostalgique : « Ce monde de rêve, de magie fait également partie de nous. Il comble nos rêves de petites filles. C’est selon moi, une belle couverture médiatique et c’est bien de l’enrichir et d’innover. Être en backstage, assister aux préparatifs, observer l’euphorie des candidates et participer au travail des équipes dans cette même aventure, est tout simplement une belle expérience. » juge la martiniquaise.

Chloé Furiet, 1ère dauphine de Miss Ile-de-France 2020

Aux côtés de Lara Lourenço (N° 9), Miss Ile-de-France 2020 et Clara Lagurgue, (N°8) 1ère Dauphine, Chloé Furiet (n°5), habitante de Seine-et-Marne qui vit à Montry a été couronnée 2e dauphine. Sa mère Marie-Line Varsovie et son jeune frère étaient tous deux dans la salle, à la soutenir. Avant le concours, la candidate numéro 5 ne cachait pas son envie d’être là : «Stressée mais heureuse» confessait la jeune fille, née à Paris mais originaire de la Martinique.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Capture d’écran C’news Actus Dothy