Une vidéo touchante de Kamala Harris, elle réconforte sa petite-nièce qui veut devenir Présidente

Depuis mercredi, cette image est devenue virale sur tous les réseaux sociaux. Dans cette vidéo où l’on voit la nouvelle vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris causant avec sa nièce qui aspire à devenir présidente, les internautes ont été nombreux à la relayer.

La famille de Kamala Harris

Meenakshi (Meena) Harris, la nièce de Kamala Harris et mère de la fillette, a publié le clip de sa fille de quatre ans assise sur les genoux du sénateur californien exprimant le désir d’être présidente.

Dans la vidéo, Kamala Harris assure à sa petite-nièce «Tu peux être présidente» avant de lui expliquer qu’elle devrait attendre d’avoir au moins 35 ans. L’enfant l’informe rapidement Kamala Harris qu’elle voudrait également être «une astronaute».

Aujourd’hui, après l’annonce que sa tante serait la prochaine vice-présidente des États-Unis, Meena Harris a tweeté que sa fille précoce avait crié: «Les filles Noires sont les bienvenues à la présidence !»

Kamala Harris est depuis ce samedi 7 novembre la première femme, la première noire, la première originaire de l’Inde et la première vice-présidente des Etats-Unis. L’Obama-girl, afro-américaine de première génération est née il y a 56 ans aux Etats-Unis, plus précisément à Oakland en Californie, d’un père jamaïcain et d’une mère indienne.

Après deux mandats de procureure à San Francisco, elle avait été élue deux fois procureure générale de Californie, devenant alors la première femme, mais aussi la première personne de couleur à diriger les services judiciaires de l’Etat le plus peuplé du pays. Après s’être violemment opposée à la politique de Joe Biden sur plusieurs dossiers et dénoncé son opposition au «busing», une pratique mise en place dans les années 70 visant à promouvoir la mixité raciale et sociale des écoles américaines via les transports publics, pour permettre aux enfants d’être scolarisés en dehors de leur quartier, Joe Biden la désigne comme co-listière durant sa campagne électorale.

Joe Biden est le 46ème président américain, l’annonce a été faite via les principaux journaux américains dont Fox News et CNN.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy

 

 

Meghan Markle défie la couronne anglaise, l’activiste royale vote aux USA, une première chez les Windsor

Meghan Markle n’a eu de cesse de souligner son antipathie à l’égard du Président sortant Donald Trump. Pour cette nouvelle élection américaine, la duchesse de Sussex a voté dans sa région de naissance, la Californie. Une première dans l’histoire de la royauté britannique, car c’est la première fois qu’un membre royal se rend dans un bureau électoral pour glisser, son bulletin dans l’urne. Meghan Markle en froid avec la presse people au Royaume Uni, retrouve ses activités d’activiste qui lui manquaient tant, alors qu’elle est toujours membre de la plus emblématique famille royale d’Angleterre. La belle-fille de feu Lady-Di brave la couronne britannique, qui par principe, affiche une grande neutralité politique.

Los Angeles, mardi 3 novembre 2020, ouverture des bureaux de vote

Après s’être activement mêlée à la campagne électorale américaine qui a provoquée un vote massif des électeurs démocrates ce mardi 3 novembre dernier, les tabloïds américains ont révélé la participation (attendue) de la duchesse de Sussex à ce rendez-vous politique et citoyen dont les résultats officiels ne sont toujours pas connus.

Samedi 19 mai 2018, à la chapelle St-Georges au château de Windsor

Depuis son départ d’Angleterre en janvier dernier, Meghan Markle, après une courte escale au Canada a très rapidement posé ses valises royales à Los Angeles, où elle a grandi. Avec sa petite famille dont Archie Mountbatten Windsor, son fils d’un an, les Sussex se sont installés dans une villa cossue à plusieurs millions de dollars à Santa Barbara, à environ 150 kilomètres au nord de Los Angeles. C’est donc chez elle, dans un bureau de la Cité des Anges que Meghan Markle a voté.

Retour une campagne électorale virtuelle (due au nouveau coronavirus) et très militante. Sur les réseaux sociaux Meghan Markle s’est montrée très déterminée à convaincre ses compatriotes,  la californienne a été très présente sur l’importance de voter pour cette élection. Celle qui est à l’origine du Megxit en début d’année, a également participé à la Journée nationale d’inscription des électeurs avec le prince Harry pour encourager les gens à voter. Le site BlackEnterprise.com notait qu’avant l’élection présidentielle, l’ancienne actrice travaillait avec la militante féministe Gloria Steinem pour encourager les Américains à s’inscrire et à voter.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy – @Do Thy – Image @Do Thy et ©️Marcellus Cox

Californie: Holly Mitchell seule femme noire au Sénat est élue au Conseil de Surveillance, 35 milliards de dollars à gérer

Selon CBS Los Angeles, Holly Mitchell a gagné facilement contre le conseiller municipal de L.A. Herb Wesson. Elle a remporté 60,89% des voix contre 39,11% à son adversaire, dans une élection gagnée très largement, qui lui permet d’être à la tête de l’institution la plus importante de l’État de la Californie. Militante, on se souvient qu’en 2019, Holly Mitchell a fait de la Californie le premier État à interdire la discrimination contre les cheveux naturels, en faisant voter une loi contre les discriminations capillaires.

Le Conseil de surveillance qui lui revient désormais, est considéré comme l’organe de gouvernement local le plus puissant du pays. Il contrôle le budget de 35 milliards de dollars du comté,  gère le plus grand système carcéral et son système de soins de santé. «… Le plus grand comté de tout l’Etat,  juste en terme de population, mais aussi le plus gros budget de comté de tout le pays.» a commenté une ancienne élue d’origine latino, Gloria Molina.

C’est sans précédent dans le pays, c’est la première fois qu’une femme dirige ce conseil d’administration créé il y a plus de 150 ans.

«Je suis actuellement la seule femme noire à siéger au Sénat de l’État de Californie et je ne suis que la quatrième (femme) depuis l’Etat. », a-t-elle déclaré. «J’ai confiance en ma peau et cela me donne une grande fierté de me tenir à ce niveau compétence.»

Holly Mitchell  a présenté en juillet 2919, le CROWN Act, une loi qui protège les Noirs de la discrimination capillaire fondée sur la race, « qui est le déni d’opportunités en raison de la texture des cheveux ou des coiffures protectrices, y compris les tresses, les locs, les torsions ou les nœuds bantous« . La loi a finalement été adoptée dans sept États. Dans une interview exclusive la sénatrice a expliqué l’importance de résoudre des problèmes qui affectent la communauté noire, une priorité pour la sénatrice californienne.

Juillet 2019, signature du CROWN Act

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy

 

Naya Rivera : Les détails déchirants avant sa mort, son dernier acte de courage et d’amour

Lors d’une conférence de presse sur les circonstances de la mort de  Naya Rivera, le shérif Bill Ayub a révélé de nouveaux détails déchirants sur les derniers moments de la star avec son fils Josey, âgé de 4 ans. Disparue le mercredi 8 juillet 2020, le corps de l’actrice  a été repêché  dans la matinée du lundi 13 juillet. Selon le récit du petit Josey, Naya Rivera a utilisé ses dernières forces pour le pousser et le mettre en sécurité avant de sombrer dans l’eau du Lac Piru (Californie).

Bien que la cause exacte de sa noyade n’ait pas encore été identifiée, peut-être jamais élucidée (selon les enquêteurs) , il semble que Naya Rivera ne pensait qu’à son jeune fils dans ces derniers moments. « Nous savons en parlant avec son fils , que Naya et lui ont nagé ensemble dans le lac », a déclaré le shérif Bill Ayub. «C’est à ensuite que son fils a décrit comment elle l’a aidé à se hisser sur le pont arrière de la petite embarcation. Il a indiqué aux enquêteurs qu’il avait regardé en arrière et l’avait vue disparaître sous l’eau. »

Le shérif Bill Ayub a confirmé lors de la conférence de presse qu’il n’y avait aucun indice qui penserait à croire que l’accident était soit un acte criminel, soit un suicide. Sa famille comme d’autres pensent que l’épuisement physique pourrait expliquer la fin tragique de Naya Rivera. Le shérif Bill Ayub a rappelé que le gilet de sauvetage de l’actrice de Glee était toujours dans le bateau, ce qui signifie qu’elle n’utilisait que ses propres ressources alors qu’elle poussait son fils sur le pont pour le mettre en sécurité. En un dernier acte de courage et d’amour pour son unique enfant.

Naya Marie Rivera Dorsey connue sous le nom de Naya Rivera a grandi à Los Angeles (Santa-Clarita) avec sa mère un ancien mannequin. Ses origines sont porto-ricaines, afro-américaines, et allemandes. Elle n’a pas un an qu’elle  apparaît dans des publicités. En 1991,  elle est au casting du sitcom The Royal Family, puis entre 1992 et 2002, elle apparaît dans des séries comme Le Prince de Bel AirAlerte à Malibu ou Les Experts à Miami. En 2009, elle est retenue dans la série Glee, et nterprête Santana Lopez, une cheerleader d’origine hispanique.

Naya Rivera et sa mère (à gauche)

Naya Rivera est morte le mercredi 8 juillet 2020, elle avait 33 ans. 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Twitter