Michelle Obama a exhorté les Gafam à supprimer le profil de Donald Trump et l’ex-First Lady a réussi

Et cette sommation a été entendue, le lendemain, jeudi 7 janvier 2021, le président sortant de la première puissance mondiale, Donald Trump sera suspendu de façon permanente sur la plateforme sociale Facebook ainsi qu’Instagram. Après plusieurs avertissements à ses tweets au cours des derniers mois, le géant Twitter interdit définitivement son réseau social à Donald Trump. Plus de 88,7 millions de followers pro ou sympathisants du président américain sont sans nouvelles du profil @realDonaldTrump depuis une semaine.

Washington, le Capitole assiégé, mercredi 6 janvier 2021

Un coup dur pour le 45ème président des Etats-Unis, il était pourtant classé sixième utilisateur sur Twitter, l’un des plus suivis de ce réseau. Le chef d’Etat le plus puissant du monde s’est toujours vanté de pouvoir contourner les «faux médias d’information» pour diffuser directement ses messages à ses partisans.

«Le moment est venu pour les entreprises de la Silicon Valley d’arrêter de permettre ce comportement monstrueux – et d’aller encore plus loin qu’elles ne l’ont déjà fait en interdisant définitivement cet homme de leurs plateformes et en mettant en place des politiques pour empêcher que leur technologie ne soit utilisée par les dirigeants du pays pour alimenter des insurrections ».

En réponse aux violences perpétrées mercredi 6 janvier 2021 au sein du Capitole américain, qui ont entraînées la mort de quatre personnes, l’ex-First Lady Michelle Obama a appelé les sociétés de médias sociaux à interdire définitivement Donald Trump de leurs plateformes.

Les ennuis de Donald Trump sur le Net ont commencé mercredi en début de matinée. Alors que la violence faisait rage à Washington, Twitter va supprimer certaines publications du président puis bloquer le profil pendant 12 heures. YouTube, qui appartient à Google, va plus loin en retirant une vidéo que Donald Trump avait publiée.  Dans ce message, le président américain félicitait les émeutiers et dénonçait une nouvelle fois un vol supposé de suffrages le mettant en position défavorable pour un nouveau mandat.

Ashli Babbitt, cette ancienne combattante de l’armée de l’air américaine est morte durant l’assaut au Capitole

Le dernier post de Donald Trump sur Twitter, en soutien aux émeutiers, sera publié à 18 h 01 mais là encore, immédiatement supprimé : «Ce sont des événements ainsi qui se produisent quand une victoire électorale sacrée échappent aux grands patriotes qui ont été mal et injustement traités pendant si longtemps. Rentrez chez vous avec amour et en paix. Souvenez-vous de ce jour pour toujours!» expliquait Donald Trump à ses électeurs.

Barack Obama sidéré a réagi à l’invasion du Capitole et l’ancien président a fait part de son horreur en voyant la foule descendre sur le Capitole : «Comme vous tous, j’ai vu un gang, organisé, violent et furieux d’avoir perdu une élection, assiéger le Capitole des États-Unis (…) Ils ont fièrement agité le drapeau de la Confédération à travers les couloirs ». «Ils ont profané le centre du gouvernement américain.» s’agaçait Barack Obama.

Michelle Obama a signifié ouvertement son mépris pour Donald Trump et selon l’écrivaine de «Becoming», le président comme les médias d’extrême droite portent l’entière responsabilité de ce qui s’est passé mercredi dans l’enceinte du Capitole.

«Cette journée a été une réalisation des souhaits d’un président infantile et antipatriotique qui ne peut pas gérer la vérité de ses propres échecs. Et l’épave repose aux pieds d’un appareil du parti et des médias qui l’ont joyeusement applaudi, connaissant parfaitement les conséquences  d’un tel soutien», a souligné Michelle Obama.

Jeudi 7 janvier, le président élu Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris ont dénoncé l’écart de traitement de la foule pro-Trump d’une part et les manifestants de Black Lives Matter dans la capitale nationale. Une police jugée beaucoup plus clémente avec les supporteurs du président Trump mais bien plus musclée face aux manifestants anti-racistes.

Pour l’heure, Facebook a annoncé qu’il interdisait Trump jusqu’au 20 janvier au moins, la fin de son mandat présidentiel». Mais Twitter, plus radical, a décidé de se passer de ce profil très suivi mais trop controversé.

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Image capture Podcast Obama.

Candace Owens fustige Obama «Méprisable ! Il joue la carte du racisme et il hait l’Amérique»

Candace Owens refuse de concevoir que Joe Biden est le 46ème président des Etats-Unis. Dans une vidéo postée sur son compte Facebook, ce jeudi 12 novembre, la jeune républicaine ne mâche pas ses mots. «Joe Biden n’est littéralement et légalement pas le président élu. Alors pourquoi les médias prétendent-ils qu’il l’est?» a-t-elle commenté, une vidéo qui jusqu’à vendredi soir comptabilisait plus de 126 milles likes, 74 milles partage et plus d’un million de vue.

Et jeudi soir, dans une interview accordée à Fox News, Candace Owens qui a rejoint le parti Républicain en 2017, n’a pas épargné  le principal supporter de Joe Biden, elle accuse Barack Obama «de tourner le dos au pays» après que l’ancien président ait expliqué la percée de Donald Trump comme une réaction raciste des Blancs, par peur«d’avoir un homme noir à la Maison Blanche». 

«C’est un homme qui utilisait le racisme dans ses discours, il joue la carte de la race. Les démocrates noirs ne l’intéressent que pendant les élections» a martelé Candace Owens, qui répondait aux questions de Sean Hannity, le présentateur de l’émission politique Hannity sur la chaîne de télévision d’information en continu Fox News.

Selon Candace Owens, Barack Obama est «le seul président sortant de la  Maison Blanche qui déteste l’Amérique». La militante a qualifié l’ancien président d’ «absolument méprisable» pour les commentaires qu’il a faits sur Donald Trump dans ses mémoires qui seront publiés mardi 17 novembre prochain.

Leo Terrell

L’avocat des droits civiques pro-Trump, Leo Terrell, a rejoint Candace Owens sur Hannity ce jeudi soir, l’homme de loi n’a pas manqué de blâmer Barack Obama pour son échec sur le racisme pendant sa présidence.

«Regardons ce qu’il fait depuis huit ans : Black Lives Matter a vu le jour, la criminalité des Noirs a augmenté, le taux de pauvreté des Noirs a augmenté», a déclaré Léo Terrell.

«Voilà ce que font les démocrates, ils utilisent les électeurs noirs comme un moyen de parvenir à leur fin. Ils ne veulent jamais solutionner les problèmes des Afro-Américains en Amérique parce qu’ils les voient comme un bloc électoral à dessein. C’est juste la vérité», a expliqué l’avocat.

Candace Owens a tenu à préciser que «les États-Unis sont un pays à majorité blanche et que Barack Obama n’est devenu président des États-Unis que grâce aux votes des Américains blancs qui l’ont soutenus».

Des accusations qui viennent en marge de la diffusion d’extraits des prochains mémoires de Barack Obama, révélés jeudi.  Dans cette interview, l’ancien Président américain,fait part des relations raciales aux États-Unis.

À CBS, lors de sa première interview télévisée depuis l’élection de Joe Biden, Barack Obama a déclaré dans «60 Minutes»’ qu’il pensait que le pays était sur une «voie dangereuse». L’ancien chef d’Etat critiquait les membres du parti républicain pour s’être rangés aux côtés de Donald Trump, sur ses allégations de fraude électorale. «C’est une étape de plus dans la délégitimation non seulement de la nouvelle administration Biden, mais de la démocratie en général. Et c’est une voie dangereuse» a insisté Barack Obama.

«A Promised Land», l’ouvrage de 768 pages sera publié le mardi 17 novembre 2020.

 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy – Images WSIC – Candace Owens – Capture vidéo

Michelle et Barack Obama : «Je t’aime, Barack!», ils fêtent leur 28 ans de mariage sur les réseaux sociaux

Samedi 3 octobre, Michelle et Barack Obama célébraient leur 28e anniversaire de mariage, et l’ancien couple présidentiel a choisi de s’adresser à leurs followers qui se comptent par millions  sur les réseaux sociaux. Via les plateformes Twitter, Instagram et Facebook, ils ont de nouveau réitérer l’amour qu’ils se portent, l’un pour l’autre.

Michelle, Sasha, Barack et Malia Obama

«Même avec tout ce qui se passe, je voulais prendre un moment pour dire joyeux anniversaire à l’amour de ma vie», a déclaré l’ancien président sur Instagram ce samedi 3 octobre. «Chaque jour avec @MichelleObama fait de moi un meilleur mari, un meilleur père et un meilleur humain.»

Michelle Obama, a également publié son message d’anniversaire aussi enflammé :  « 28 ans avec lui. 💕 J’adore Barack Obama pour son sourire, son caractère et sa compassion. Tellement reconnaissant de l’avoir comme partenaire à travers tout ce que la vie nous réserve. Et cette année, nous avons une demande pour vous: choisissez une personne dans votre vie qui pourrait ne pas voter et assurez-vous qu’elle le fasse. Parle-nous-en dans les commentaires! C’est un message d’anniversaire du meilleur type. Je t’aime, Barack. ❤️😘 »

En lien avec leur parti Démocrate, comme son mari, Michelle Obama a encouragé ses millions de followers à motiver la «personne de votre vie qui pourrait ne pas voter».

Joe Biden, Michelle et Barack Obama

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Facebook Obama

Chadwick Boseman : Les derniers adieux à la star avant que ses cendres ne soient dispersées dans l’Océan Pacifique

Les amis, la famille et les partenaires à l’écran de Chadwick Boseman se sont réunis à Malibu pour se souvenir de l’acteur et lui dire au revoir.

Samedi 5 septembre 2020, la presse américaine apprenait que la star souhaitait être incinérée et désirait que ses cendres soient dispersées  dans l’Océan. Avant cela, les amis de l’acteur se sont retrouvés pour lui faire leurs derniers adieux.

Malibu, Los Angeles

La mère du  regretté Chadwick Boseman, Michael B Jordan, Lupita Nyong’o et d’autres stars de Black Panther étaient ensemble  pour soutenir Taylor Simone Ledward, l’épouse de la star décédée.  Taylor Simone Ledward, celle qu’il a épousée en secret avant sa mort, était à son chevet aux côtés de sa famille proche. Chadwick Boseman, héros principal du film Black Panther est décédé chez lui, à l’âge de 43 ans à Los Angeles le 28 août après une bataille de quatre ans contre le cancer du côlon.

Taylor Simone Ledward, l’épouse de Chadwick Boseman

Le mémorial se tenait face à l’océan au son de rythmes de tambour. Parmi les nombreux hommages, ceux de Lupita Nyongo, de Barack Obama ou de Michael B. Jordan mais aussi de sa ville natale. Jeudi la ville d’Anderson en Caroline du Sud a manifesté son désir d’ériger une statue en honneur de l’enfant du pays.

Mémorial pour Chadwick Boseman

Lupita Nyongo, partenaire à l’écran de Chadwick Boseman dans The Black Panther

« Il était la quintessence de l’excellence noire », a déclaré Deanna Brown-Thomas, la fille du chanteur James Brown,  présidente de la fondation de son père. Chadwick Boseman a incarné son père en 2014 dans le film « Get on Up ».

#WakandaForEver

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images The Sun

Chadwick Boseman : Barack Obama et tout Hollywood honorent l’immense talent de l’acteur qui aura lutté 4 ans sans cesser de jouer

L’acteur Chadwick Boseman, connu du public sous le nom de King Challa dans The Black Panther de Marvel Cinematic Universe, est décédé à 43 ans. Ses proches et ses amis n’ont cessé de l’honoré depuis l’annonce de sa disparition. Chadwick Boseman a perdu un combat  qui aura duré quatre ans contre le cancer du côlon. L’acteur a été diagnostiqué d’un cancer du côlon en 2016 alors qu’il était au stade III. Son courage lui a permis de continuer à se battre contre la maladie pendant quatre ans jusqu’à ce qu’elle atteigne son stade terminal vendredi. Il est décédé entouré de sa famille à Los Angeles.

La  star de Black Panther est née Chadwick Aaron Boseman le 29 novembre 1976 en Caroline du Sud. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires en 1995, il a poursuivi ses études en BFA à l’Université Howard.

De petits rôles en petits rôles, Chadwick Boseman  a bâti sa carrière et connu le succès sur le tard. Chadwick Boseman a commencé à jouer à la télévision en 2003 et a décroché son premier rôle dans la série régulière sur Persons Unknown. Il est entré dans le cinéma en 2013, jouant la star du baseball Jackie Robinson dans le film 42. Il a acquis une renommée internationale après avoir joué dans Black Panther de Marvel, le premier film de super-héros noir de la franchise. Le film a été un succès international, Chadwick Boseman ayant le rôle du leader du Wakanda T’Challa Captain America.  L’acteur a dû suivre un régime intensif et un programme d’exercices pour se préparer au rôle atteste les tabloïds américains.

Au Screen Actors Guild Award 2019, l’acteur qui recevait un prix pour The Black Panther s’est adressé devant un auditorium d’acteurs et commenté le peu de représentativité des Noirs dans le cinéma :  «Nous savons ce que c’est que de se faire dire qu’il n’y a pas d’écran sur lequel vous pouvez être présenté, une scène sur laquelle vous pouvez être présenté. … Nous savons ce que c’est que d’être en dessous et pas au-dessus.  Et c’est ce avec quoi nous sommes allés travailler chaque jour », a déclaré Boseman. Plus tôt en 2013, durant la promotion de 42, le comédien évoquait les difficultés des acteurs de la diversité : «Vous n’avez pas exactement la même expérience en tant qu’acteur noir qu’en tant qu’acteur blanc. Vous n’avez pas les mêmes opportunités. C’est évident et vrai » déclarait -il à l’époque.

Chadwick Boseman et sa femme Taylor Simon Ledward en novembre 2019 

Interrogé sur ses propres héros et icônes d’enfance, Chadwick Boseman a cité des chefs politiques et des musiciens noirs : Malcolm X, Martin Luther King Jr., Bob Marley, Public Enemy, A Tribe Called Quest et Prince. Profondément privé et souvent réservé dans ses apparitions publiques et ses entretiens, il a clairement indiqué qu’il comprenait la signification de son travail et son impact sur la culture au sens large.

Da 5 Bloods de Spike Lee

Chadwick Boseman a été vu pour la dernière fois à l’écran dans le film de Spike Lee, Da 5 Bloods, en tant que chef d’un groupe de soldats noirs pendant la guerre du Vietnam. De Marshall à Da 5 Bloods, en passant par Ma Rainey’s Black Bottom d’August Wilson et plusieurs autres, tous ces longs métrages  ont été filmés pendant et entre d’innombrables chirurgies et chimiothérapie. » a rappelé sa famille.

Sur Instagram le mercredi 16 avril, lors d’une session vidéo en direct, Chadwick Boseman est apparu très mince alors qu’il demandait des dons pour la lutte contre la COVID-19. Ses fans étaient extrêmement préoccupés par son apparence, se demandant s’il avait perdu du poids pour un rôle. Finalement, c’était à cause du cancer de stade quatre que son poids avait chuté de façon si spectaculaire.

Chadwick Boseman a été aperçu en train de promener son chien près de chez lui à Los Angeles le 15 mai 2020

L’interprète de T’Challa at été photographié ces derniers mois toujours amaigri. Le 27 avril dernier, il a été aperçu  se déplaçant à l’aide d’une canne de randonnée et portant des smoothies alors qu’il se dirigeait non loin de Los Feliz, près de sa résidence à Los Angeles avec sa mère Carolyn. Les fans s’étaient vraiment alarmés.

Chadwick Boseman montre une perte de poids spectaculaire pendant sa promenade

Angela Bassett, qui incarne la mère de T’Challa, Ramonda, et la reine mère de Wakanda dans Black Panther, a rendu hommage à Chadwick Boseman sur Instagram«Le dévouement de ce jeune homme était impressionnant, son sourire contagieux, son talent irréel. Je rends donc hommage à un bel esprit, un artiste accompli, un frère émouvant », a-t-elle écrit, terminant le message par« #WakandaForever ».

Chadwick Boseman et Angela Bassett dans The Black Panther

Dès l’annonce du décès de la star de Black Panther, l’ancien président Barack Obama a évoqué la visite de Chadwick Boseman à la Maison Blanche. Il a publié une photo de leur visite en tweetant en légende :  « Chadwick est venu à la Maison Blanche pour travailler avec des enfants alors qu’il jouait à Jackie Robinson».
Barack Obama et Chadwick Boseman 

Oprah Winfrey dans un tweet a décrit Chadwick Boseman comme l’incarnation même de la «grandeur» et de la «dignité».

L’actrice Viola Davis a également rendu hommage à Chadwick Boseman en écrivant : «Chadwick … pas de mots pour exprimer ma dévastation de vous perdre. Votre talent, votre esprit, votre cœur, votre authenticité …… .. Ce fut un honneur de travailler à vos côtés, de vous connaître… .Reposez-vous bien, prince… Que les vols des anges  chantent ton repos céleste. Je t’aime! »

«C’est un coup dur», a déclaré l’acteur et réalisateur Jordan Peele sur Twitter, l’un des nombreux être choqué de la disparition du comédien alors que la nouvelle se propageait sur les réseaux sociaux.

Samuel L. Jackson a  tweeté  : « MERCI @chadwickboseman pour tout ce que vous nous avez donné. Nous en avions besoin et nous le chérirons toujours! Un artiste et un frère talentueux et généreux qui nous manquera cruellement RIP»

La colistière de Joe Biden, Kamala Harris a ressorti une photo où elle pose auprès de Chadwick Boseman accompagné d’une légende :  Mon ami et collègue Chadwick Boseman était brillant, gentil, érudit et humble. Il est parti trop tôt. Mes sincères condoléances à sa famille.»

Michael B. Jordan, Don Cheadle,  Forest Whitaker, Sterling K. Brown ont tous posté un message d’adieu et de condoléances à leur ami, frère et collègue, Chadwick Boseman.

Dans la soirée du 28 août, sur son compte officiel, un communiqué annonçait le décès de Chadwick Boseman après avoir courageusement lutté durant quatre ans. Il avait 43 ans.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Dylan Martinez/ Terma,SL/Pinterest/Twitter/Instagram

Cannes: Le célèbre portraitiste de Barack Obama, expose au Centre d’Art La Malmaison sur la Croisette

Kehinde Wiley est le peintre Afro-Américain  d’origine nigériane, le plus connu de la planète depuis son célèbre tableau représentant le  44ème président des Etats-Unis. Le mardi 13 février 2018, le couple présidentiel, Michelle et Barack Obama, inaugurait ensemble leur portrait au deuxième étage de la National Portrait Gallery à Washington. Un événement pour les visiteurs qui découvrent le travail coloré de l’artiste Kehinde Wiley, un peintre peu connu jusque là.

Le président Barack Obama est assis sur un fauteuil, au milieu d’un décor verdoyant et fleuri, l’air grave mais dans une tenue décontractée, chemise blanche ouverte, bras croisés, il interroge le visiteur. L’oeuvre est signé de Kehinde Wiley. Barack Obama, seul dirigeant afro-américain, pose parmi les autres présidents, un rituel instauré par le musée dès les années 1960.

Sur son site «Kehinde Wiley Studio Brooklyn», l’artiste se présente : « J’ai commencé par étudier l’art à Los Angeles quand j’étais jeune. Je suis allé à l’école d’art pour la première fois quand j’avais environ 11 ans et je suis allé dans de grands musées du sud de la Californie ».

«J’ai grandi dans le centre-sud de Los Angeles à la fin des années 80 et j’étais dans un environnement de hip-hop où la violence, les comportements antisociaux, les rues en feu faisaient loi. J’ai eu de la chance que ma mère était très attentive à mon égard,  pour mon frère jumeau et aux autres frères et sœurs de la famille ».

«Le week-end, j’allais à des cours d’Art au Conservatoire. Après l’école, nous étions interdits de sorties. Je détestais cela, évidemment, mais finalement c’était une bouée de sauvetage pour nous. À l’école d’Art, j’aimais juste reproduire des objets et toute sorte d’autres choses. À l’époque, il s’agissait de pommes, de fruits et de comprendre les jeux de lumière et d’ombre. Dès ce moment, j’ai peint des corps et beaucoup d’autoportraits. Une grande partie de ce que je fais maintenant est un type d’autoportrait ».

«À l’Art Institute de San Francisco, je me suis vraiment perfectionné sur les aspects techniques de la peinture. Et puis à Yale, il était plus question d’identité, du genre, de la sexualité, de la peinture comme acte politique ou des questions de post-modernité ».

Les sujets des peintures de Wiley portent souvent des baskets, des sweats à capuche et des casquettes de baseball, des équipements associés à la culture hip-hop, et sont placés sur des arrière-plans décoratifs ornés et contrastés. Les figures balayent un éventail de cultures.

En ce mois d’août 2020, Kehinde Wiley est dans le Sud de la France où il montre une trentaine de ses toiles et de vitraux.

L’exposition présentée à La Malmaison est une première pour le peintre dans une institution française. Elle est ouverte au public depuis le vendredi 10 juillet 2020 jusqu’au dimanche 01 novembre 2020. Les horaires : En juillet et août : tous les jours de 10h à 19h  – En septembre : tous les jours de 10h à 18h, en octobre et novembre : Du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Le lieu : Centre d’art La Malmaison La Malmaison, 47 boulevard de la Croisette 06400 Cannes.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Kehinde Wiley Studio Brooklyn New York

Covid-19 : Les Obama, Beyoncé, Alicia Keys célèbrent les jeunes diplômés privés de leurs fêtes de fin d’année

L’épidémie Covid-19 qui touche de plein fouet les Etats-Unis a occasionné la fermeture  des écoles  et en fin d’année scolaire, ces décisions perturbent les célébrations traditionnelles de remises de diplômes. La plate forme Web YouTube a organisé une rencontre virtuelle intitulée, Dear Class of 2020. Ce dimanche 7 juin avec comme parrain l’ancien président Barack Obama et l’ex-First Lady Michelle Obama la fête aura duré plusieurs heures.

Au cours de l’événement ont participé des dirigeants, des stars et des créateurs inspirants qui se sont joints à la célébration estudiantine comme Taylor Swift, Justin Timberlake, Beyoncé, Shonda Rhimes, Demi Lovato, Jennifer Lopez, Kelly Rowland, Kevin Durant, Lady Gaga, Finneas, Bill et Melinda Gates, Alicia Keys, Zendaya et plus encore.

Les Obamas ont chacun prononcé des discours d’ouverture et adressé des messages  aux diplômés de cette année 2020.

Lizzo a donné le coup d’envoi de l’événement en jouant aux côtés du New York Philharmonic et Alicia Keys a introduit la cérémonie en envoyant un message inspirant aux diplômés suite à la «semaine difficile» et éprouvante qu’ils viennent de vivre. La chanteuse, musicienne a félicité tous les étudiants qui ont travaillé à «faire en sorte que vos voix soient entendues» au moment où «le monde se sent brisé».

«Vous avez tous fait quelque chose de grand. Gardez la tête haute et célébrez votre réussite», a déclaré Michelle Obama. Plus tôt dans la semaine, lors d’une rencontre organisée mercredi par My Brother’s Keeper Alliance de la Fondation Obama, l’ancien Président des Etats-Unis s’est exprimé sur les derniers événements liés à la mort de l’afro-américaine George Floyd. « Tout en reconnaissant la « douleur, l’incertitude, la perturbation » que les gens ressentent à la suite des récentes tragédies, Barack Obama a exprimé ses condoléances à la famille de George Floyd et la « perte de vie disproportionnée dans les communautés de couleur».

La chanteuse Beyonce a pour sa part, partagé un discours puissant dans lequel elle a remercié les étudiants d’avoir utilisé leur «voix collective» pour porter le Black Lives Matter.

Lady Gaga a avoué avoir enregistré un discours sur la crise occasionnée par le nouveau coronavirus-COVID-19 mais après l’assassinat de George Floyd, elle a réalisé qu’elle avait beaucoup plus à dire sur les revendications et sur le mouvement Black Lives Matter.

Beyonce, BTS, Lady Gaga, l’ancien secrétaire à la Défense Robert M. Gates, PDG d’Alphabet et Google Sundar Pichai, l’ancienne secrétaire d’État Condoleezza Rice et Malala Yousafzai. Katy Perry, BTS, Camila Cabello, Chloe x Halle, CNCO, Doja Cat, Gaga, Lizzo, Maluma et Meghan Thee Stallion ont tous clôturé le Dear Class of 2020 avec des mots d’encouragement à tous les nouveaux diplômés des Etats-Unis. Des étudiants devenus par tradition, des anciens élèves de leur université ou lycée.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images

George Floyd : Ses obsèques auront lieu dans 3 États, Minneapolis, Caroline du Nord et à Houston

Après la mort brutale de George Floyd, sa famille attendait que l’aggravation de la peine du policier incriminé soit décidée avant ses obsèques. Ses frères, sa sœur et ses enfants se disent satisfaits des nouvelles décisions du procureur du Minnesota, Keith Ellison. À l’annonce des charges retenues contre les quatre policiers, les manifestants ont applaudi le nouveau procureur en charge du dossier.

Les obsèques de l’Afro-américain auront lieu dans trois États au cours des six prochains jours.

Elles commenceront à partir de ce jeudi à Minneapolis, un service funéraire lui sera rendu dès 13 heures. À 15 heures, le révérend Al Sharpton prononcera un éloge funèbre au mémorial, qui aura lieu au sanctuaire Frank J. Lindquist de l’Université North Central a déclaré Benjamin Crump, l’avocat de la famille.

Un second service funéraire est prévu le samedi en Caroline du Nord puisqu’il y né, plus exactement à Fayetteville, dans le comté de Cumberland.
Une audience publique et un service commémoratif privé se dérouleront ce samedi à Raeford, en Caroline du Nord, a annoncé sur Facebook Hubert Peterkin, le shérif du comté de Hoke. La cérémonie publique aura lieu de 11 h à 13 heures au siège de la Conférence B de Cape Fear, suivi d’un service privé pour la famille à 15 heures, a ajouté Hubert Peterkin. Aucune manifestation ne sera autorisée.

George Floyd sera enterré mardi à Houston, il y a passé la plus grande partie de sa vie, c’est encore l’endroit où vit son ex-compagne et leur petite fille. Le corps arrivera lundi, il sera accueilli par la police de Houston. La dépouille de l’Afro-américain sera exposée à la population et mardi George Floyd sera inhumé en présence de l’ancien vice-Président Joe Biden, le candidat officiel du Parti démocrate à la présidentielle du 3 novembre prochain.

« En raison de la pandémie de COVID-19, ceux qui assisteront aux services funéraires seront priés de porter des masques et des gants pour la sécurité de tous », a déclaré les responsables de la planification du mémorial à Houston.

Le chef de la police de Houston, Art Acevedo, a déclaré dimanche qu’il souhaitait que son département fournisse une escorte de police lorsque le corps de George Floyd sera ramené de Minneapolis dans sa ville natale, monTrant ainsi son soutien à la famille Floyd.

Le champion de boxe, multimillionaire, Floyd Mayweather paiera les funérailles, a rapporté la chaîne sportive ESPN.

George Floyd avait quitté la région de Houston il y a plusieurs années pour une vie meilleure au Minnesota avant de mourir asphyxié sous le genou d’un policier. Ce dernier, Derek Chauvin est désormais inculpé pour meurtre volontaire sans préméditation. Les trois autres policiers sont poursuivis pour non-assistance à personne en danger, pour complicité de meurtre au second degré, ils risquent respectivement 40 ans et 20 ans de prison.

Mercredi 3 juin, Barack Obama a rendu hommage aux policiers qui ont marchés avec les manifestants : « Je suis reconnaissant pour la majorité des policiers qui nous protègent dans notre pays. J’ai été touché par tous ces policiers qui se sont dits : Laissez moi défiler seuls avec les manifestants, pour faire partie des solutions à trouver. »

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images capture d’écran C’news Actus Dothy//Sandrine Poogy Apv Kizomba/Sacha Carter

Kobe Bean Bryant : Barack Obama et le monde entier rendent hommages à « Black Mamba »

L’ex-star Kobe Bean Bryant est décédé à 41 ans dans un tragique accident d’hélicoptère au-dessus des collines de Calabasas, en Californie. Différents journaux de la Cité des Anges, où il résidait, lui rendent hommage ce lundi matin : « Pour les fans de Los Angeles Lakers  et de tous les habitants de LA, Kobe Bean Bryant a maintenant atteint la stature d’un dieu grec. » lit-on dans le magazine Celebrities.

« L’accident s’est produit peu avant 10 heures du matin près de Las Virgenes Road, au sud d’Agoura Road, selon un commandant du département du shérif du comté de Los Angeles ». L’avion qui s’est écrasé par temps brumeux a déclenché un feu de brousse et a rendu difficile l’accès à l’avion aux pompiers et au personnel d’urgence, a-t-il déclaré ». D’après la presse américaine, la situation était telle que « la police a laissé cloué au sol ses propres hélicoptères jusque dans l’après-midi ».

C’est le site d’actualité TMZ qui a le premier a annoncé l’accident. Plusieurs personnes se trouvaient à bord de l’hélicoptère accompagnant Gianna, la fille de Kobe Bean Bryant qui devait disputer un un tournoi de basket-ball dimanche à l’Académie Mamba Sports de Bryant à Thousand Oaks.

Kobe Bean Bryant, sa fille Gianna, John Altobelli, un entraîneur de base-ball et sa fille Alyssa, Christine Mauser, une autre adolescente et un parent, au total neuf personnes étaient en route pour l’Académie de Mamba pour un entraînement de basket-ball lorsque le crash s’est produit. Mamba Sports Academy de Newbury Park est à proximité de Thousand Oaks situé au Sud-Est du comté de Ventura en Californie. Les neuf personnes qui se trouvaient à bord de l’hélicoptère ont péri dans ce terrible crash ce dimanche 26 janvier 2020.

Avant, les contrôleurs aériens avaient autorisé le Sikorsky S-76 à se diriger vers le nord le long de l’Interstate 5 via Burbank avant de tourner vers l’ouest pour suivre la route américaine 101, la Ventura Highway. Peu après 9 h 40, l’hélicoptère a de nouveau tourné vers le sud-est et a grimpé à plus de 2000 pieds (609 mètres). Il est ensuite descendu et s’est écrasé sur la colline à environ 1400 pieds (426 mètres), selon les données de Flightradar24.

 

La nouvelle de la mort du célèbre basketteur a surpris et touché les fans du monde entier, le décès de « Black Mamba » a choqué au-delà du monde du sport. Célébrités, artistes, personnalités politiques ont tous décrit leur peine, comme ce post du rappeur américain Taylor Bennett.

Sur son compte Twitter Barack Obama a exprimé la tristesse des américains qui perdent un grand homme et un père de famille dévoué à sa famille : « Kobe était une légende sur le terrain et commençait tout juste ce qui aurait été tout aussi significatif un deuxième acte. Perdre Gianna est encore plus déchirant pour nous en tant que parents. Michelle et moi envoyons amour et prières à Vanessa et à toute la famille Bryant. C’est un jour impensable. »

Pour Les californiens, cette nouvelle est dévastatrice : « Les Grecs croyaient aux dieux mythiques, des êtres dont les pouvoirs surnaturels et l’immortalité les plaçaient au-dessus des simples mortels. Et pourtant, ces dieux grecs mythiques étaient également imparfaits, rendant leur mortalité et leur humanité applicables à ceux qui les adoraient. Il faut comprendre cela pour comprendre ce que Kobe Bean Bryant signifiait pour Los Angeles » explique un journaliste dans Essence Magazine.

Les Lakers de Los Angeles et Kobe Bean Bryant étaient le fil qui nous maintenait ensemble dans une ville divisée où vivent les habitants parsemés dans plus de mille quartiers et villes adjacentes, définis par la race, la classe, la culture et la langue, remarque un journaliste californien, effondré.

Kobe Bean Bryant était considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire. Cinq fois champions avec la NBA, la superstar du basket-ball, également connue sous le nom de « Black Mamba »,  est décédée dimanche après-midi dans un accident d’hélicoptère avec plusieurs autres personnes dont sa fille Gianna Maria Onore dit « Gigi » à Calabasas, en Californie.

Kobe Bean Bryant a joué 20 ans à la NBA et était éligible pour rejoindre le Naismith Basketball Hall of Fame cette année.

Une équipe de 18 personnes a été dépêchée pour participer à l’enquête sur le crash qui a fait neuf victimes. « Nous examinerons les dossiers d’entretien de l’hélicoptère. Nous examinerons les dossiers du propriétaire et de l’exploitant de l’hélicoptère et d’autres choes » a précisé Jennifer Homendy du NTSB ( le Conseil national de la sécurité des transports). Le NTSB est une agence indépendante, responsable des enquêtes sur les accidents aéronautiques, routiers, maritimes, ferroviaires aux Etats-Unis.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Facebook/ROBERT BECK/Pinterest/Twitter