Miss France 2021: Sonia Rolland et Vaimalama Chaves dans le Jury composé à 100% d’anciennes Miss

Les jours approchent à grand pas pour l’élection la plus médiatisée de France, celle qui élira la prochaine Miss France pour l’année 2021. Déjà déplacé pour cause de Covid-19, le concours est maintenu et pour preuve les préparatifs vont bon train. Pas de sable fin ni de cocotier, mais un voyage non loin du château de Versailles, dans un hôtel chic et glamour que les 29 Miss régionales se sont se sont entraînées pour le jour J. tout en enregistrant leur vidéo de présentation.

Soirée d’élection 14 décembre 2019 au Dôme de Marseille

Du côté de la production tout va bien également. Ce samedi, un Jury exceptionnel a été dévoilé dans les colonnes du quotidien francilien Le Parisien. Et le casting est exceptionnel.

Vaimalama Chaves et Clémence Botino

Aux côtés d’Iris Mittenaere, la présidente du Jury, plusieurs anciennes Miss auront pour mission de départager toutes les candidates désignées au sein de leur comité respectif. Dans ce Jury composé à 100 % d’anciennes Miss France, les téléspectateurs vont retrouver des anciennes gagnantes comme Linda Hardy (1992) et Elodie Gossuin (2001). Mais également Sonia Rolland, élue Miss France 2000 et Vaimalama Chaves, élue plus récemment Miss France 2019.

Sonia Rolland Miss France 2000

La cérémonie aura lieu le 19 décembre, présentée par Jean-Pierre Foucault et Sylvie Tellier, la soirée du sacre de la nouvelle Miss France sera retransmise depuis le Puy du Fou, élu meilleur parc d’attraction traditionnel du monde. Encore quelques semaines, et Clémence Botino passera sa couronne à celle qui la succédera pour une année 2021 qu’on espère sans doute plus bienveillante.

Sacre de Clémence Botino, Miss France 2020 à Marseille

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef de CNEWSACTUSDOTHY/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy -Images Capture d’écran C’news Actus Dothy

 

Ben Watkins, décède à 14 ans d’une forme rare de cancer, il était une star de «MasterChef Junior» sur Fox-Tv

Ben Watkins, la star de «MasterChef Junior» dont les parents sont morts lors d’une dispute conjugale, est décédé à 14 ans d’une forme rare de cancer. «les poumons de Ben ne pouvaient plus lui donner l’air dont il avait besoin pour respirer. Cela a été dévastateur»,  expliquait son oncle qui l’a veillé plusieurs mois depuis son lit d’hôpital Lurie Children’s Hospital of Chicago.

Ben est décédé ce lundi 16 novembre 2020 après une bataille de 18 mois contre une forme extrêmement rare de cancer, l’histiocytome fibreux angiomatoïde, une tumeur des tissus mous survenant le plus souvent chez les enfants et les jeunes adultes. Ben a souvent dit à son oncle qu’il avait l’impression d’être «torturé» par la douleur et les efforts cliniques complexes pour la vaincre.

Cet été, alors que Ben dormait dans une unité de soins intensifs, son oncle racontait au quotidien Chicago Tribune comment une croissance de la taille d’une balle de golf dans le cou de Ben s’était propagée en une tumeur de la taille d’un pamplemousse. Ben avait commencé des traitements de chimiothérapie pour des tumeurs similaires sur son poumon, sa colonne vertébrale et son épaule.

En septembre, les tumeurs ont «tué», pour la première fois le poumon gauche de Ben. Son poumon droit débordé a alors commencé à lâcher.

«Malgré toute la douleur et la maladie que Ben a endurées, il ne s’est jamais plaint, pas une seule fois», a déclaré son oncle Anthony Edwards, qui est resté au chevet de Ben pendant des mois.

Au milieu de sa douleur et de sa souffrance, Ben a diverti le personnel de l’hôpital avec des blagues spirituelles et des gestes pour les autres, rapporte son oncle

L’histoire de Ben restera tragique. Son père, Michael Watkins, 46 ans, meurt après avoir abattu la mère de Ben, Leila Edwards, 43 ans. Selon les enquêteurs il s’agissait d’un meurtre-suicide. La mère de Leila Edwards, Donna Edwards, et son jeune frère, Anthony Edwards, sont devenus les tuteurs de Ben.

À 11 ans, Ben est apparu sur la sixième saison de la série de compétitions culinaires à succès, «MasterChef Junior» sur Fox-TV. Il était considéré comme un favori des fans. Ben rêvait d’ouvrir un jour sa propre boulangerie ou son restaurant comme son père l’avait fait avec Bodacious Barbecue & Deli de Big Ben, nommé en l’honneur de Ben.

Ben Watkins, qui a eu 14 ans en septembre, sera à jamais un super-héros mythique pour le fils de son oncle. Il l’appelait affectueusement Cookie. «Baby Anthony».

Ben Watkins

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de C’news Actus Dothy @Do Thy – Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy – ©️ Images Chicago Tribune

 

Aya Nakamura citée à l’Assemblée Nationale et prise en exemple pour « la créativité de la langue française »

« Joli djo » (beau garçon), « Pookie » (une balance), « Fais belek tu vas cabler » (Fais attention tu vas t’énerver), toutes ces expressions font les tubes de la nouvelle auteure-compositrice-interprète à succès franco-malienne. Aya Nakamura qui a grandi  à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis est la chanteuse française la plus écoutée au monde surtout depuis la plateforme Spotify. Mais ses fans dépassent la sphère musicale et c’est dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale que mercredi 18 novembre qu’un République en Marche fait de la chanteuse de 26 ans une ambassadrice de la langue française.

Mercredi 18 novembre à l’Assemblée nationale, alors que les députés examinent une proposition de loi visant à promouvoir la France des accents, Rémy Rebeyrotte, de la République en Marche de Saône-de-Loire, cite et prend exemple Aya Nakamura, pour parler de la créativité de la langue française.

Le député LREM s’explique : « Quand je vois des jeunes comme Aya Nakamura, qui aujourd’hui par sa chanson est en train de réinventer un certain nombre d’expression française, cela me paraît absolument remarquable. C’est à dire qu’elle est en train de porter au niveau international de nouvelles expressions et d’évolution de la langue. Et ça c’est des choses extrêmement fortes ». 

Souvent critiquée pour la légèreté de ses textes et des expressions qui étonnent les puristes de la langue française, En pleine promotion de son troisième album « Aya » sorti, il y a trois semaines, la chanteuse a accepté de répondre à ces attaques via un média français :  « Ce ne sont pas mes expressions, c’est mon écriture, mais ce ne sont pas les miennes. J’ai grandi dans plusieurs quartiers, dans plusieurs endroits et je pense que chaque milieu a son propre argot, ses propres expressions mais il n’y a pas d’expressions d’Aya, je n’ai rien inventé moi ». Telle était la réponse de la nouvelle ambassadrice française, citée par le député Rémy Rebeyrotte sur les bancs de l’Assemblée nationale française ce mercredi.

Pour rappel, la chanteuse franco-malienne affiche au compteur YouTube plus de 702 992 422 vues pour son titre au succès planétaire : « Djadja ».

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de C’news Actus Dothy @Do Thy – Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy – Capture d’écran BFMTv – C’news Actus Dothy

Guadeloupe-Cameroun : Nicolas Mouen s’inspire d’une histoire vraie pour son 1er Court-Métrage

« 01 seconde » est un projet qui a pris forme en conjuguant les expériences d’acteurs et de réalisateurs issus d’Afrique, des Antilles et de la Caraïbe. Nicolas Mouen, l’acteur principal du film était jusque là connu comme interprète au cinéma et comédien de théâtre. Il explique les raisons qui l’ont motivés à prendre la caméra, à diriger d’autres acteurs et à conduire une équipe de production. Une expérience pas simple mais remplie d’enseignements pour la suite.

Nicolas Mouen

Durant le confinement imposé aux français, suite à la propagation alarmante du nouveau coronavirus, au Parquet de Bobigny, un jeune homme est filmé par une équipe de télévision. Il raconte ses déboires administratives, comment il : « a dû retourner dans ses anciens travers, débordé par toutes les démarches liées au confinement ». Le prévenu conclut piteusement en disant : « Je voulais juste travailler ».

Profondément touché par l’histoire de ce jeune homme, le camerounais d’origine guadeloupéenne, Nicolas Mouen en a fait un film. « Ça m’a tellement touché, je me suis senti impuissant. Alors on a trouvé un contexte, une direction et surtout l’inspiration d’un Court-métrage ».

Un Court-Métrage qui s’est écrit à deux mains, le réalisateur et ami de l’acteur, le franco-haïtien Adef Djazz est aussi co-réalisateur de « 01 seconde » dans lequel Nicolas Mouen occupe un double poste. L’interprête de Guy Georges, (téléfilm diffusé sur France 2), est acteur et co-réalisateur de son premier Court-Métrage. Nicolas Mouen concède tout de même que : « Tourner et jouer c’est possible mais pour moi c’est très difficile. Voilà pourquoi, il a été très important d’être accompagné d’Adef Djazz ».

Les moyens ont sans doute manqué à ce nouveau réalisateur qui prend le parti de s’en amuser : « Sans argent juste avec de l’Art et des gens » selon la formule piquée à un de ses acteurs, Emil Abossolo-Mbo. Et Nicolas Mouen avoue « C’est en tout cas un travail d’équipe, et la prouesse c’est de réussir à transmettre sa vision à tous ».

Emil Abossolo-Mbo

À l’ère de la mondialisation, l’Afrique tire son épingle du jeu. Et à l’instar du Burkina Faso et du Nigéria, les grandes villes africaines savent l’enjeu d’investir dans la grande industrie du cinéma. Nicolas Mouen a une bonne vision des possibilités de ces régions. En Afrique il reconnaît qu’avoir participé à la série « Assinie » d’Erico Sery et Jean-Jules Porquet a « réveillé une flamme », lui donnant une « envie d’incarner des personnages qui ont marqués l’histoire de l’Afrique et des Antilles. Je suis heureux, car je ne suis pas le seul à avoir ce désir et j’ai hâte de collaborer avec ceux qui ont la même vision », plaide l’acteur-réalisateur.

« 01 seconde » se termine et commence un autre parcours, académique cette fois, celui des récompenses, des Awards, celui des sélections dans les Festivals au quatre coins du monde. Pour l’heure, le film court est inscrit au « Festival International Ecrans Noirs » au Cameroun. Los Angeles, Le Faso, Le Congo sont dans le viseur de Nicolas Mouen qui signe cette année son premier film comme réalisateur.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy – Images capture d’écran ©️NM

Usa-Election: Eva Longoria s’excuse pour avoir minimisé le rôle des femmes noires au profit des latinos «les vraies héroïnes»

Dimanche 8 novembre 2020, le lendemain de l’annonce de Joe Biden, victorieux à l’élection présidentielle américaine,  Eva Longoria, l’ancienne star de Desperate Housewives (Gabrielle Solis) est interviewée par Ari Melber sur MSNBC. Alors qu’elle est interrogée sur la récente campagne électorale, l’actrice qui se dit «fière de ses origines mexicaines» et le clame et haut et fort déclarait à l’antenne «les femmes de couleur se sont manifestées de manière importante» et tempérait ses propos en ajoutant : «Bien sûr, vous avez vu en Géorgie ce que les femmes noires ont fait, mais les femmes latines étaient les vraies héroïnes ici, battant les hommes dans tous les États et votant pour Biden-Harris».

Des remarques qui n’ont pas plus sur les réseaux sociaux et ont valu à la maman de Santiago Enrique Bastón, une envolée de critiques peu amènes. Les internautes lui reprochant de minimiser l’impact des femmes noires sur les élections de 2020. Beaucoup soulignant son utilisation gênante de l’expression «vraies héroïnes».

Dans un tweet Eva Longoria s’est longuement excusée et regrette qu’elle ait été mal comprise. «Je suis tellement désolée et triste d’entendre que mes commentaires sur MSNBC pourraient être perçus comme une non-reconnaissance des femmes noires. Quand j’ai dit que les Latinas étaient des héroïnes à cette élection, je voulais simplement dire qu’elles se sont manifestées en plus grand nombre et ont voté plus progressivement que les Latino-Men» expliquait l’actrice sur son compte.

Elle a indiqué dans son long texte  que: «Les Latinas (qui souvent s’identifient comme Afro-Latina), les femmes autochtones, les femmes AAPI et d’autres femmes de couleur se tiennent aux côtés des femmes Noires afin d’unir notre voix et notre pouvoir. Ensemble, nous sommes imparables! Rien que de l’amour et du soutien pour les femmes noires du monde entier ! Vous méritez une standing ovation !!!! »

«Ma formulation n’était pas claire et je le regrette profondément. Il y a une telle histoire de lutte contre les Noirs  dans notre communauté et je ne voudrais jamais y contribuer, alors laissez-moi être très clair : les femmes noires ont longtemps été l’épine dorsale du Parti démocrate, quelque chose que nous avons vu se jouer dans cette élection ainsi que lors des précédentes» a tenu à préciser Eva Longoria.

Parmi ses soutiens, Kerry Washington, la jeune afro-américaine a répondu à la déclaration d’Eva Longoria lui offrant son aide. «Nous avons été dans de nombreuses tranchées ensemble. Elle est une combattante pour toutes les femmes» a tweeté la californienne Kerry Washington.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy  – Image Democratic National Convention

 

 

Correspondante à la Maison Blanche, Yamiche Alcindor est élue «Journaliste de l’année 2020» par l’Association des Journalistes Noirs (NABJ)

L’Association nationale des journalistes Noirs (NABJ) a nommé aujourd’hui Yamiche Alcindor, correspondante de PBS NewsHour à la Maison Blanche, «Journaliste de l’année 2020».

Ce prix annuel rend hommage à «un journaliste Noir qui a accompli un travail distingué d’une portée et d’une importance extraordinaires pour la diaspora africaine». NABJ rendra hommage à Alcindor, qui sert également de contributeur politique pour NBC News et MSNBC, lors d’une cérémonie virtuelle le 19 décembre 2020. Yamiche Alcindor, en 2013, a été nommé «Journaliste émergent de l’année» du NABJ.

 À propos des élections américaines, Yamiche Alcindor répondait lundi 2 novembre 2020  à April Ryan pour Her Agenda qui l’interpellait sur la capacité de Joe Biden à gérer la popularité du candidat sortant Donald Trump : «Joe Biden peut-il convaincre les gens que la peur que le président Trump a fait vibrer dans tout le pays est sans fondement? Le président Trump a convaincu beaucoup d’Américains que les démocrates sont des socialistes, qu’il y a des gens qui veulent leur retirer leurs droits, qu’il y a des gens qui veulent les faire partir de leurs quartiers ou en finir avec les banlieues. Il y a aussi l’idée qu’il y a des gens, surtout, je dirai, dans certaines régions de ce pays, des Blancs en particulier, qui ont peur de la diversité, qui ont peur d’un pays en mutation, et c’est un pays qui est sans aucun doute en plein changement. »

«Merci beaucoup, NABJ et Newshour», a posté Yamiche Alcindor sur ses pages de médias sociaux :  «Je me sens très honorée d’être le journaliste de l’année NABJ 2020.» «Tant de journalistes font un travail incroyable au milieu de cette élection, de cette pandémie et de ce calcul racial. J’ai la chance d’être reconnu parmi eux.

 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy – @Do Thy – Images NABJ

Cinéma-Panafricain : Le Prix de la Meilleure Actrice est décerné à Dorian Yohoo, elle joue « Mona » dans Matarès

Convaincante dans ce rôle de migrante, Dorian Yohoo est tout simplement fabuleuse, espiègle, audacieuse,  elle a fait le choix du Jury qui lui a décerné mercredi 28 octobre 2020, le Dikalo Award de la Meilleure Actrice.  Le film de Rachid Benhadj, Matarès a également remporté le Dikalo Award du Meilleur film de fiction au Festival International du Cinéma Panafricain de Cannes.

Tourné principalement sur le site touristique de Matarès, la fiction du réalisateur algérien raconte l’histoire émouvante de Mona, une Ivoirienne qui fuit son pays avec sa mère pour rejoindre son père en Italie. Entre l’enfer de la Côte d’Ivoire et la terre promise, l’Italie, Mona doit passer par l’Algérie et y trouver assez d’argent pour payer le trafiquant qui lui permettra d’atteindre sa destination. Et il le fait en vendant des fleurs aux touristes à Matares, une ville côtière algérienne réputée pour ses ruines romaines. Mona n’est pas la seule, même Said, un enfant algérien, tente sa chance avec la même activité et pour cela ils se retrouvent en conflit. Leur âme pure les conduira bientôt à devenir amis malgré le contexte cruel et mesquin.

Présent dans de nombreuses batailles pour les Droits de l’Homme et contre la discrimination, Rachid Benhadj travaille à Rome depuis de nombreuses années. Il est diplômé en réalisation de l’École de cinéma de Paris en 1975. Le cinéaste a beaucoup tourné en France et pour la télévision algérienne en réalisant de nombreux longs métrages, à la fois fictifs et documentaires. Il est souvent récompensé dans de grands festivals internationaux de cinéma.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy

Festival Panafricain : « Gold Coast Lounge » du ghanéen Pascal Aka Prix spécial du Jury à Cannes

Filmé au Ghana et entièrement produit en noir & blanc, le film de Pascal Aka qui se déroule dans le Ghana post-indépendant, a remporté, à l’unanimité, le prix spécial du Jury, ce mercredi 28 octobre 2020.

Raquel Ammah et Zynnell Zuh dans Gold Coast Lounge (2020)

Stylisé dans l’Art Nollywoodien, tourné et interprété dans l’esprit des films noirs des années 1940 à Hollywood, « Gold Coast Lounge » est un film magistral.  « Gold Coast Lounge embrasse l’esthétique du film noir avec sa superbe image en noir et blanc, créée par la formidable combinaison de la cinématographie d’Isreal De-like et de l’éclairage du prince Ibam » a souligné un critique dans The Luxor African Film Festival. « Super casting, beaux visuels, écriture soignée et une représentation décente de l’identité africaine » note un rédacteur de médium.com.

Un parti pris assumé qui a fonctionné faisant de ce film, inspiré d’une histoire vraie, un chef d’oeuvre.

Son dialogue est en langues ghanéennes, la musique combine le jazz classique africain avec le highlife, et il poursuit un thème du colonialisme et du pouvoir noir.
L’histoire se déroule au cœur d’Accra.

Pascal Aka ( Wisdom)

Pascal Aka, le réalisateur est également acteur dans ce film où une famille criminelle a trois semaines pour s’unir et redonner ses titres de noblesses au « Gold Coast Lounge » avant que le gouvernement intolérant au crime ne ferme ce club nocturne lucratif. La famille est dirigée par le vénéré John Donkor (Adjetey Anang), un homme qui vient de rentrer de prison pour des crimes liés au trafic de drogue et à la prostitution. Il veut mettre fin à toutes les activités illégales et réformer le populaire « Gold Coast Lounge ».

John Donkor (Adjetey Anang)

Après la « disparition » du chef de clan et tout en luttant pour mettre en œuvre ses propres politiques, Daniel  (Alphonse Menyo) doit surmonter les luttes de pouvoir, les triangles amoureux, le tribalisme et une enquête sur un meurtre.

Zynnell Zu

Les personnage du film noir sont présents : Daniel est le protagoniste naïf, il dévoile une obsession pour Naa Adorley, John est le chef du crime, Naa Adorley est la femme fatale.

Naa Adorley (Raquel Ammah), la nouvelle recrue du club, est une divine chanteuse, elle sera le nouveau visage du ‘Gold Coast Lounge ».

The Gold Coast Lounge de Pascal Aka a été projeté au Festival international du film africain 2019 (AFRIFF), il remporte le prix spécial du Jury au 17ème Festival International du Film Panafricain à Cannes.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy

 

Cannes-Cinéma: Matarès de Rachid Benhadj, Prix du Meilleur long métrage et de la Meilleure actrice

Matarès le film de Rachid Benhadj est le grand gagnant de la 17ème saison du Festival International du Film Panafricain. Avec le prix du Meilleur Long métrage de fiction et de la Meilleure actrice attribuée à l’actrice principale du film, dont le nom ne sera pas dévoilé, le réalisateur Rachid Benhadj rafle les prix les plus convoités dans les Festivals.

L’histoire de Matarès est celle d’une petite fille de 8 ans « Mona, une Ivoirienne qui a fui la Côte d’Ivoire, elle s’installe avec sa mère à Tipasa, une ville côtière algérienne connue pour ses ruines romaines Matares. Pour payer le passeur qui l’emmènera en Italie voir son père, Mona vend des fleurs aux touristes. Malheureusement, les ruines romaines de Matares appartiennent à Saïd, un Algérien âgé de 10 ans qui vend à son tour des fleurs. Un sentiment de haine va naître dans le cœur du garçon qui fera la guerre à Mona ».

Mona dans toute sa naïveté et sa lucidité criante de petite fille aura subi avant son entrée dans l’adolescence , de nombreux conflits à résoudre, et seule. Elle remporte également le prix de la Meilleure Actrice du Festival International du Film Panafricain qui s’est déroulé du 23 au 28 octobre 2020 à Cannes.

Le Jury de long métrage  de fiction, composée exclusivement de femmes, n’a pas délibéré longtemps sur ce film de 90 minutes produit par Nour Film, sorti en 2019. Il a voté à l’unanimité pour la fiction de Rachid Benhadj « Matarès ».

Dorian Yohoo, Anis Salhi, Hacene Kerkache, Kobe Alix Hermann, Rebecca Yohoo sont les acteurs ayant contribués à faire de ce film un chef d’oeuvre du cinéma tant sur le travail des dialogues,  du jeu d’acteur, des lieux de tournages et des messages conscients et interrogateurs sur les relations des migrants face à des populations hostiles à leurs égards.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy (Membre du Jury Long métrage de fiction au FIFP)

Le Festival Animae Caribe devient numérique, les professionnels de la bande dessinée sont invités

Cette année, la 19e édition du Festival Animae Caribe sera virtuelle, elle s’intitule Animae Caribe Animation and Digital Media Festival et se termine samedi 31 octobre 2020.

«Cette année, nos efforts ont été renforcés par la participation de la Jamaïque, du Guyana, du Suriname, de Sainte-Lucie ainsi que de Trinité-et-Tobago. Les participants sont les animateurs, les écrivains, les concepteurs, les joueurs, les concepteurs de jeux, experts en technologie de la région. Cette forme virtuelle s’explique par le manque de financement pour organiser le festival d’animation régionale, le plus ancien des Caraïbes », a déclaré Camille Selvon, le fondateur et directeur artistique du festival.

Le festival aura lieu du 30 au 31 octobre, renforcé par des conférences interactives, des symposiums, des sessions de leadership de l’industrie et une soirée de clôture en réalité virtuelle avec Freetown Collective dans un espace de virtuel 3D Animae Caribe.

Au Festival Animae Caribe Animation and Digital Media Festival, seront présents Jamaica Animation Network, Guyana Animation Network, Google Women Techmakers, The Creative Tech Hub Caribbean (Suriname), Trinidad and Tobago Animation Network, Steady Image XR Media Group basé à Miami et ShopCaribe – plateforme de commerce électronique.

Pour y participer dès aujourd’hui, cliquez sur ce lien : Animae Caribe Festival (Facebook – Live)  ou  Animae Caribe Animation and Digital Media Festival.

Source The Loop – Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy @Do Thy