La Martinique parmi les 21 plus «belles îles des Caraïbes à visiter en 2021»

Les confinements successifs durant la pandémie Covid-19 ont mis à l’arrêt les activités liées au tourisme et ralenti les voyages de loisirs dans le monde entier. Avec peu ou pas de cas de coronavirus, en respectant des protocoles de santé et de sécurité drastiques, les principales destinations des Caraïbes ont pour la majorité d’entre-elles, repris leur activité touristique internationale. De nombreux touristes ont choisi cet hiver de visiter en masse les îles des Antilles.

Dans sa dernière édition, le prestigieux Caribbean Journal présente les 21 «plus belles îles des Caraïbes à visiter en 2021». Plus d’une vingtaine de sites répertoriés par les rédacteurs du Journal en ligne. Des plages, des sites qui rivalisent de beauté pour des séjours de rêve dans l’Archipel caribéen.

Le Caribbean Journal est un site dédié aux actualités touristiques de l’Archipel caribéen, il présente des magazines, des portraits d’hommes et de femmes qui contribuent à valoriser les activités en lien avec les croisières, l’hôtellerie, les voyages. Son objectif est de dévoiler les attractivités de la Région Caraïbe pour que les visiteurs choisissent au mieux leurs destinations. Les produits comme le rhum ou l’artisanat, la culture, le patrimoine, les circuits et les parcours (dont le tourisme vert) des petites comme des grandes îles sont régulièrement présentés dans les colonnes du Caribbean Journal. Les territoires anglophones, hispanophones ou francophones des Caraïbes sont soigneusement mis en lumière par les correspondants du site.

The Park Hyatt à St Kitts

Les Caraïbes ont pris un risque calculé en rouvrant ses frontières l’été dernier, et la Région a largement montré que réouvrir, même au milieu des défis actuels, peut se faire en toute sécurité, en respectant protocoles adéquats, assurent les rédacteurs du site.

Plage du Carbet en Martinique (Petites îles de la Caraïbe- française)

Les 21 plus beaux sites des îles à visiter en 2021 sont : St John, Panama (San Blas Islands) , Bonaire (Dutch Caribbean), The Bahamas (Long Island), Antigua, St Thomas, St Kitts, The Bahamas (Grand Bahama), St Barth, Jamaica (Montego Bay),  British Virgin Islands (Virgin Gorda),  Mexico (Tulum),  Belize (Placencia),Grenade, St Croix, Turks and Caicos (Providenciales), Martinique (Le Carbet),Colombia (Cartagena), Mexico (Isla Mujeres), St Maarten/St Martin, The Bahamas(Cat Island).

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS. Twitter Instagram – Images Tourism Review

 

 

 

Covid-19: La Martinique offre des lits et des matelas à Sainte-Lucie qui reconnaît «les efforts continus» de sa voisine française

Dans sa lutte contre la pandémie Covid-19, Sainte-Lucie a reçu fin décembre, un don de 40 lits et de 40 matelas du gouvernement français. Selon Marc Mertillo, chargé d’affaires à l’ambassade de France, cette donation est le fruit d’une collaboration entre les forces armées françaises, le personnel de l’ambassade de France et l’hôpital universitaire de Luminare. Jenny Daniel, le secrétaire permanente adjoint du ministère de la Santé a salué «la générosité» dont fait preuve le gouvernement français pour ses voisins de la Caraïbe.

«Avant cette crise et tout au long, nous avons toujours reçu une aide généreuse de notre île voisine ou devrais-je dire de nos îles sœurs de la Martinique par le biais du gouvernement français. Nous formons en Martinique, régulièrement et systématiquement tous nos agents de santé » a déclaré Mary Isaac. La ministre de la Santé reconnaît les efforts continus de la Martinique pour soutenir Sainte-Lucie dans le domaine de la santé mais également dans sa lutte contre le Covid-19.

«Le gouvernement français à travers l’hôpital universitaire CHUM et l’hôpital de La Meynard (Martinique) a généreusement offert 40 lits et 40 matelas qui doivent être utilisés pour équiper nos établissements de santé et donc renforcer ce secteur pour améliorer sa capacité à répondre à toute menace » a indiqué Jenny Daniel le secrétaire permanente adjoint du ministère de la Santé.

La ministre de la Santé, Mary Isaac, et le chargé d’affaires de l’ambassade de France, Marc Mertillo.

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS. Twitter Instagram – Image Ministère de la Santé de Sainte-Lucie.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

Légende de la photo en titre:

Voeux 2021: Emmanuel Macron cite Wendie Renard comme exemple d’espoir et de résistance

Comme de coutume le Chef de l’Etat a présenté ses voeux pour la nouvelle année 2021 qui fera place à une année inédite en France. La pandémie due à la Covid-19 a changé le mode de vie et le quotidien des français depuis mars 2020. Pour ses voeux du nouvel an, Emmanuel Macron a tenu à remercier tous les français qui ont participés à leur manière à maintenir l’espoir durant cette crise sanitaire. Avec des exemples précis, le président de la République a cité des personnalités publiques comme des anonymes qui vivent tant dans l’Hexagone que dans les Outremer.

Comme, l’infirmière Marie-Corentine qui à 24 ans, n’a pas hésité à tout quitter pour prêter main forte à  ses collègues, «Jean-Luc chauffeur en Guyane, avec ses collègues Anthony et Maxime n’ont jamais cessé de travailler depuis le début de la pandémie», indique Emmanuel Macron qui poursuit en classant en héros de la Nation :  Samuel Paty, Medhi ou «Arno, Cyrille et Rémi, des gendarmes tués alors qu’ils portaient secours à une femme battue dans le Puy-de-Dôme».

Wendie Renard, la footballeuse martiniquaise, «comme tous les sportifs amateurs et professionnels, a vécu une saison difficile, avec des entraînements, des compétitions décalées, des matches sans public, pourtant, elle a pu nous faire rêver durant cette période difficile», a déclaré le Chef de l’Etat.

Plus récemment c’est «Mauricette 78 ans, résidente dans une maison de retraite  de Sevran, qui montre l’exemple et devient la première française à se faire vacciner contre la Covid-19. Un magnifique espoir pour l’année 2021». Emmanuel Macron se veut rassurant sur la campagne de vaccination qui selon le corps médical démarre trop timidement en France.

« Tous ses prénoms sont ceux de votre soeur, de votre voisin, de vos amis de ces milliers d’anonymes qui engagés et solidaires ont tenu notre pays dans l’épreuve. Tous ces prénoms et visages sont ceux de l’espérance, ceux de France.»

« Ce peuple unit, fier de son histoire, de ses valeurs, de sa culture, confiant dans l’avenir et le progrès sur de son talent et de son énergie et ambitieux pour lui-même quoiqu’il arrive.»

«Soyons fiers, fiers d’être nous, les français, la France. Bonne année à Tous que 2021 soit une année heureuse pour chacune et chacun et une année utile pour notre pays. » l’allocution du Président de la République aura duré un quart d’heure.

 

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Images capture d’écran

Miss France 2021 : Miss Mayotte et Miss Provence se détachent, peu de favorites parmi les candidates ultramarines

April Benayoum est une candidate qui vaut de l’or, la Miss Provence 2020 risque de ravir la première place du podium demain soir au Puy-du-Fou face aux 29 autres reines élues pour le concours. Et les internautes assidues à cette élection nationale qui fêtera ses 100 ans, ont déjà établi leur top 7 des Miss régionales susceptibles d’être élues : Miss Alsace (Aurélie Roux), Miss Provence (April Benayoum),  Miss Mayotte (Anlia Charifa), Miss Ile-de-France (Lara Lourenço), Miss Côte d’Azur (Lara Gautier),  Miss Normandie (Amandine Petit) et Miss Bourgogne. Notre rédactions présente ces sept jeunes femmes.

Miss Mayotte et Miss Provence

Anlia Charifa 23 ans a été élue Miss Mayotte 2020 le 7 novembre dernier à Mamoudzou, préfecture de département situé dans l’Océan Indien. Elle est titulaire d’un master en création audiovisuelle qu’elle a passé dans la région de Lyon. Sur son compte Instagram, en septembre dernier, fière de ses origines africaines, elle écrivait à ses followers : «Pour ceux ou celles qui veulent me connaître un peu plus. Mon père est mahorais et ma mère vient de Madagascar. Je puise dans cette diversité d’origine ma force et mon caractère».

Miss Mayotte

April Benayoum, 21 ans, a été sacrée Miss Provence 2020 le 24 octobre lors d’une cérémonie à Cogolin (une commune du Var, entre Saint-Tropez et Sainte-Maxime).  Elle étudie le commerce et le marketing, aime Brigitte Bardot qu’elle présente comme  faisant partie  «des icônes les plus célèbres et défend la cause animale» qui la touche particulièrement. «Miss France, ce serait l’occasion de concrétiser mon rêve d’enfant» a-t-elle déclaré dans son portrait enregistré par TF1. Originaire d’Eguilles, April Benayoum s’est part ailleurs décrite comme «altruiste» et «fédératrice».

Miss Provence

Plusieurs jeunes filles se détachent du groupe de candidates comme Aurélie Roux qui ne doutait pas de son charme quand elle avouait : «Je ne sais pas si c’est un atout. Mais je pense que mon métissage peut représenter la diversité de ma belle région ». La beauté aux yeux clairs est née de parents martiniquais, guadeloupéens et alsacien, elle a été élue Miss Alsace le 5 septembre.
Miss Alsace
Lara Lourenço, originaire de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne a été élue Miss Ile-de-France le 19 septembre à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne). Elle est étudiante en deuxième année de BTS commerce international option luxe. Elle aimerait ensuite intégrer une école de mode pour travailler dans le domaine du stylisme ou du marketing et de la communication.
Miss Ile-de-France
Lara Gautier, 22 ans, a été élu Miss Côte d’Azur au Centre Expo Congrès de Mandelieu-la-Napoule (Près de la Gare de Cannes). Elle est étudiante en dernière année d’un master de marketing et communication à l’IPAG Business School, à Nice.
Miss Côte d’Azur et Miss Normandie
Amandine Petit, de Bourguébus dans le Calvados, est âgée de 23 ans, elle est Miss Normandie. Amandine Petit est étudiante à l’IAE de Caen où elle poursuit un Master 2 en management des établissements et des structures gérontologiques.
Miss Bourgogne
Lou-Anne Lorphelin, Miss Bourgogne a comme grande soeur, Marine Lorphelin, sacrée Miss France en 2013. À 23 ans, originaire de la ville de Charnay-Lès-Mâcon, en Saône-et-Loire, Lou-Anne Lorphelin prépare un master 2 dans une école de commerce grenobloise en contrat d’alternance chez L’Oréal à Paris, au service marketing et business de la marque Décléor.
Les Miss des régions d’Outre-mer
Avec une semaine de retard, c’est finalement ce samedi 19 décembre 2020 que l’on saura enfin qui est la prochaine Miss France après la guadeloupéenne Clémence Botino. La soirée est prévu au Grand Carrousel du Puy du Fou, dans les Pays de la Loire.
Clémence Botino, Miss France 2020
Si sur les réseaux sociaux certaines filles se démarquent, la surprise sera de taille car le vote cette année a été modifié. Une moitié des voix viendra des téléspectateurs, l’autre moitié du jury (entièrement composé de Miss), présidé par Iris Mittenaere. L’oral face aux jurés, hors caméra sera déterminant.
Vaimalama Chaves, Miss France 2019
Sur Instagram, les candidates favorites sont celles qui ont le plus grand nombre de voix du public, ce sont Miss Côte d’Azur (Lara Gautier), Miss Bourgogne (Lou-Anne Lorphelin) et Miss Provence (April Benayoum).
Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef du site CnewsActusDothy- Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Images Facebook

Le complice du meurtrier de Clarissa Jean-philippe et la veuve de Coulibaly sont condamnés à 30 ans de réclusion

Ali Riza Polat était très proche d’Amedy Coulibaly, le terroriste qui a abattu la gendarme martiniquaise le 9 janvier 2015. Considéré comme une pièce maîtresse des attentats, Ali Riza Polat est condamné ce mercredi 16 décembre, à 30 ans de réclusion, Hayat Boumeddiene, la veuve de Coulibaly, toujours en fuite, est infligé de la même peine.

Ali Riza Polat a été reconnu coupable de complicité pour tous les crimes commis par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, de l’attaque de « Charlie Hebdo » à la prise d’otages sanglante de l’Hyper Cacher en passant par l’assassinat de la policière municipale de Montrouge Clarissa Jean-Philippe.

Ali Riza Polat a été condamné à trente ans de réclusion criminelle pour « complicité » des « crimes terroristes » commis par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly.

La mère de Clarissa Jean-Philippe 

De cinq à vingt ans de prison ont été demandés à l’encontre des dix autres accusés présents, soupçonnés d’avoir fourni des armes ou du matériel aux auteurs des attaques.

Les victimes des attentats de janvier 2015

200 personnes se sont constituées parties civiles au procès intégralement filmé pour les archives historiques de la justice. Les enquêteurs ont identifié deux filières d’approvisionnement pour les armes retrouvées en possession d’Amedy Coulibaly : L’une lilloise et l’autre belgo-ardennaise. Mais rien n’a été établi concernant les armes de guerre utilisées par les frères Kouachi, rapportent la presse nationale.

Les accusés pendants le procès en septembre 2020

Le procès commencé le 2 septembre devait initialement se terminer le 10 novembre, il a été suspendu un mois. Ali Riza Polat , le principal accusé a été testé positif au Covid-19 puis victime de complications médicales.

Ce verdict boucle le premier grand procès instruit par le Parquet national antiterroriste (PNAT) après trois mois d’audiences à la cour d’assises spéciale de Paris. 

Ali Riza Polat a indiqué qu’il ferait appel de sa condamnation.

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Instagram Twitter – Images Cnews ACTUS – capture d’écran -croquis du Figaro et du Monde.

Les Noirs «tolérés» mais plus «discriminés» en France, Christine Kelly auditionnée sur le racisme à l’Assemblée Nationale

Cnews ACTUS (Paris)

Continuer la lecture de Les Noirs «tolérés» mais plus «discriminés» en France, Christine Kelly auditionnée sur le racisme à l’Assemblée Nationale

Une famille martiniquaise perd tout dans un incendie, 3 enfants sont sans abris, une cagnotte est lancée pour lui venir en aide

Samedi 5 décembre au soir, au lieu-dit le Bouqueteau à Mézeray, dans la périphérie du Mans, Liana Verelle a vu sa maison partir en fumée. S’il n’y a eu aucun blessé, la maison est complètement détruite, tout le mobilier et les effets personnels de cette famille originaire de la Martinique sont totalement  brûlés comme on le voit dans ces photographies. Pour l’heure, la jeune antillaise est hébergée par des amis qui nombreux la soutiennent. Elle est tantôt à l’hôtel ou chez des amis sûrs. Tout est à reconstruire. Si elle reçoit des dons de vêtements, il lui manque encore un peu d’électroménager pour se réinstaller ailleurs.

Liana remercie son île, les amis et les anonymes qui lui sont venus en aide très rapidement. Mais si un logement en bois lui est proposé, les frais pour ce nouvel hébergement sont colossaux. Pour chauffer l’habitation, Liana sait qu’elle devra acheter plus de 1 500 litres de fioul pour couvrir ses besoins et celle de sa famille durant tout l’hiver. Des nouvelles dépenses de rénovations sanitaires qui alourdissent le budget du couple.

Pour parer à cette catastrophe, Liana Verelle, sa famille et le maire de la commune de Mézeray ont mis en place une levée de fonds.

Une cagnotte Leetchi est ouverte pour lui venir en aide :

Voici le lien pour aider la famille sinistrée de Liana Verelle : https://www.leetchi.com/c/liana-verelle-et-leurs-enfants?

Le Facebook :  https://www.facebook.com/liana.janvier

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Twitter Instagram @C’news ACTUS.

Martinique-Montagne Pelée : Fumées, gaz, séismes, alerte jaune, des habitants Nathalie et Josué témoignent

« J’ai eu peur, en sachant que le préfet tenait une conférence cet après-midi aux environs de 14 heures ». Nathalie V. vit dans le bourg de la commune de Saint-Pierre et se dit soulager car elle s’attendait à pire. Comme annoncé par erreur sur les réseaux sociaux, la Montagne Pelée ne fume pas, ne dégage pas de gaz, et si on a évoqué de la fumée, il ne s’agissait que des nuages au-dessus de la Pelée.

Une rumeur se propageait aujourd’hui sur les activités sismiques de la Montagne Pelée, certaines infos annonçaient une situation qui se détériorait sur les flancs de la Montagne. Mais les différents habitants sont encore surpris de cette effervescence qui dépasse mêmes les frontières de l’île. À Paris, les informations s’échangent depuis le début de l’après-midi.

Josué P. habite au Prêcheur et s’est rendu exprès dans la commune de Saint-Pierre pour raconter ce qu’il pouvait voir, il est étonné et avoue :  « Il n’y a rien d’anormal », répète également le martiniquais.

Ce qui est certain, c’est que la Montagne Pelée est réellement en zone jaune. Comme l’explique la pierrotine Nathalie V. jusqu’en 2019, la Montagne Pelée était endormie, l’alerte verte était requise. Seulement il y un an, les scientifiques et l’observatoire de volcanologie ont détecté des activités régulières et soutenues en profondeur. D’où la nécessité d’informer les martiniquais via cette conférence de presse, organisée par le Préfet Stanislas Cazelles.

Mais prudente, Nathalie V. sait qu’effectivement la Montagne Pelée est toujours en activité et une éruption peut avoir lieu dans 10 ans comme dans 1 an.

Depuis la place Bertin, à deux pas de la Maison de la Bourse, Josué P. répète encore surpris en regardant la Montagne,  » il n’y a strictement rien d’anormal pour l’instant ».

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef de CnewsActuDothy – Facebook Twitter Instagram @C’news ACTUS – Images Nathalie V. pour @C’news ACTUS – Images Josué P. pour @C’news ACTUS

 

Une martiniquaise, business coach, qu’aux Etats-Unis «Yahoo! Finance» recommande en 2021

Les efforts constants de la jeune martiniquaise Lauren Boniface, qui réside depuis plusieurs années à Londres, sont payants. Aujourd’hui, son nom est synonyme de réussite dans le monde de la finance en Europe mais également aux Etats-Unis. La plateforme américaine Yahoo! Finance US  la place parmi les 16 business coaches à suivre en 2021, louant sa stratégie numérique qui a conduit à faire prospérer des centaines de campagnes de marque mondiales, et aider les clients (qui lui font confiance), à augmenter leur chiffre d’Affaires.

Image ©️Lauren Boniface

Sa mission, elle la résume en une phrase pour le site yahoo! Finance : « Je veux aider les entrepreneurs créatifs non seulement à survivre, mais à prospérer tout en créant un impact. »

Lauren Boniface au South Bank Centre à Londres ©️Images C’news Actus Dothy

Notre rédaction a contacté la cofondatrice de «Step in Martinique» qui avoue qu’être sur cette liste est un signe de reconnaissance de son travail. Lauren Boniface ne cache pas que cela lui «fait plaisir». La Business Coach s’explique :  «Être sur cette liste valide pour moi le principe que : Créativité, Art, Business et Finance vont ensemble. Mon objectif étant d’aider les artistes à prospérer, pas juste survivre, avec leur créativité seule. Donc, figurer parmi les 16 femmes business coaches à suivre en 2021 repérées par Yahoo! finance US, confirme ma vision.»

Lauren Boniface a fait un rapide séjour à Paris, le temps de préparer un master en communication. Mais avant de se fixer Londres, l’étudiante va voyager, découvrir les cultures du monde, le Maroc, Les Emirats Arabes Uni, s’intéresser aux artistes de Trinidad et avoir un coup de cœur pour la capitale anglaise. Lauren Boniface habite depuis 8 ans à Londres et travaille en free lance principalement dans des agences de publicité. Son site IAMLAUREN B. est aujourd’hui visité par de nombreux clients internationaux.

©️Images C’news Actus Dothy

Propos recueillis par Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy – ©️Images @C’news Actus Dothy

Lauren Boniface Facebook Instagram @iam_laurenb Site IAMLAUREN B.

 

Linda Kebbab, policière : «C’est horrible ! Vous protégez, secourez et vous avez le sentiment que tout le monde vous en veut !»

«C’est horrible ! Effroyable ! chaque fait de policiers ne doit pas jeter l’opprobre sur la profession» 

Linda Kebbab est Déléguée Nationale SGP Police, elle a écrit «Gardienne de la Paix et de la Révolte» et la policière était reçue ce mardi matin sur la chaîne en continu Cnews pour présenter les idées développées dans son ouvrage mais également d’une part, rassurer la population sur les bonnes intentions de la police, évoquer le manque d’empathie d’une frange de la population à son égard et dire combien cette profession souffre d’une mauvaise image diffusée sur les réseaux sociaux.

En rappelant l’excellente côte de popularité de la police (66%) face à celle des autres institutions, Linda Kebbab reconnaît que «ce taux de confiance reste insuffisant, il plafonnait auparavant jusqu’à 89 %, il y encore quelques années.» 

« Il y a l’écoeurement face au tabassage de Michel Zecler, les 20 000 refus d’obtempérer, toutes les 20 minutes une voiture ne s’arrête pas et fonce sur un policier ou un gendarme », constate la journaliste Laurence Ferrari, qui interroge la déléguée syndicale Linda Kebbab sur «l’état d’esprit des policiers, dans quel état ses collègues sont-ils aujourd’hui ? » 

« Aujourd’hui, les policiers souffrent de la citadelle assiégée (…) Les policiers ont ce sentiment d’être dans leur tour, enfermés les uns avec les autres et de prendre des coups de toute part, de l’administration, de la hiérarchie, des médias, de l’opinion publique ou des leaders d’opinion.» constate la déléguée nationale SGP Police.

«Quand vous êtes une citadelle assiégée vous tirez un peu de partout et vous avez le sentiment que tout le monde vous en veut. C’est horrible quand vous êtes sur la voie publique et que vous exercez 3 millions d’interventions, vous protégez, secourez les personnes et que malgré tout vous avez le sentiment qu’à chaque instant tout le monde vous en veut. C’est un sentiment effroyable qu’ils (les policiers) ont dans leur esprit et dans leur coeur. Parce que, je pense que quand on rentre dans ce métier (qui est extrêment empathique quoiqu’en pensent certains), vous engagez votre intégrité physique et votre propre vie pour sauver celles des autres, c’est faire montre d’empathie, n’en déplaise aux littéraires qui derrière leur PC se permettent de commenter un métier qu’ils ne connaissent pas.» 

«Je pense» , poursuit Linda Kebbab, «que c’est très difficile pour les policiers qui sont certainement en demande de reconnaissance des personnes pour lesquelles ils consacrent leur vie. 20 à 25 policiers tous les jours sont blessés (…) dans l’exercice de leur mission pour protéger les autres, qui prennent des coups pour les autres. Alors quand vous avez ce syndrome de citadelle assiégée, alors que vous consacrez votre vie aux autres, il ne sortira alors rien de bon. C’est vraiment urgent de traiter ce problème. »

Oui, affirme Linda Kebbab, au micro de Laurence Ferrari :  «Il faut l’exemplarité, il faut des sanctions fermes puisque nous avons le monopole de l’usage de la force, il faut condamner les violences illégitimes et les comportements racistes inévitablement mais les policiers ne sont pas des sous-citoyens et on doit pouvoir bénéficier de cette même justice que l’ensemble de nos concitoyens. Ce qui malheureusement pas toujours le cas», déplore la déléguée nationale SGP Police.

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef de CnewsActusDothy /Facebook Twitter Instagram @C’news Actus Dothy – Images Capture d’écran