Cindy Vincent, une «explosive» comédienne antillaise

Son regard noir et intense et sa mine boudeuse laissent croire que la comédienne est toujours en représentation. Chaque image de Cindy Vincent la fige dans une action et ça n’est pas faux de dire que la métisse antillaise ne s’arrête presque jamais. Alors qu’elle termine les représentations de « Donnez-moi une raison de vous croire », elle enchaîne dans la foulée «La Taïga». Sans un souffle Cindy Vincent bouclera ce spectacle au Théâtre National de Strasbourg pour endosser un autre rôle dans «Combat». Entre le Théâtre de Montreuil, le Théâtre National de Strasbourg et le Théâtre de Gennevilliers, Cindy Vincent aura eu le temps de poser son baluchon à Montpellier.

Des mots pleins, pleins la tête. Cindy Vincent les fera vivre sur scène début novembre et au-delà de mars 2023. Alors comment arrêter cette vraie tornade. La jeune artiste nous explique : « J’ai prévu d’ici février de rentrer quelques semaines chez moi en Martinique pour écrire sauf si un autre projet sérieux s’annonce».

Cindy vit entre la Martinique et l’Hexagone où la brillante comédienne est née. Alors que sa mère est de Basse-Terre en Guadeloupe et son père de Saint-Joseph en Martinique, Cindy nait à Ermont. Ermont une commune du Val-D’Oise en Ile-de-France. La fillette a 3 ans quand le couple décide de revenir vivre en Martinique. Cindy Vincent grandit alors entre Fort-de-France et Schoelcher. Elle fait ses classes au Couvent de Cluny puis quitte l’île. Cindy arrive à Paris, dans un premier temps «pour faire des études».

Dans la capitale, la jeune fille apprend les Art-graphiques et Plastiques avant de se spécialiser en Architecture intérieur et scénographie. Elle décide finalement de se consacrer à sa formation de comédienne. L’étudiante obtient une licence d’art du spectacle à Paris8. La jeune antillaise finit par intégrer les conservatoires d’Art dramatique du 16e et 13e de Paris. Puis la saison 5 de Ier Acte.

Avec un agenda surbooké, la comédienne apprécie également de ne pas être en permanence «dans une compagnie». Pour l’heure elle a rejoint la troupe d’Adrien Beal. Cindy Vincent explose au «Théâtre Déplié». Et elle aime ça.

«La Taïga» : 4 au 9 novembre 2022 au Théâtre National de Strasbourg. «Utopie viande» qui a gagné le prix Marie Koltes sera créé à Metz dans la salle BMK, à partir de novembre 2023. Par ailleurs le spectacle «Combat» d’Adrien Beal sera repris en itinérance à partir de mars prochain.

Dorothée Audibert-ChampenoisFacebook  Images©️https://www.instagram.com/cindyvincent_/