Le designer haïtien V. Glemaud rend hommage à Toussaint Louverture

Victor Glemaud rend hommage à Toussaint Louverture dans sa collaboration Schumacher. Les magazines de mode américains comme  Bazar Harper nous dévoilent l’origine de cette rencontre artistique. A l’origine les images qui illustrent la toile de Jouy de l’entreprise historique new-yorkaise de tissus et de papiers peints sont des représentations de scènes pastorales eurocentriques.  Ce tissu imprimé bleu et blanc tire son nom de Jouy, la ville de France où elle s’est développée au XVIIIe siècle. C’est justement avec cette toile de Jouy que le créateur haïtien raconte avec sa vision l’épopée du révolutionnaire Toussaint Louverture.

Toussaint Louverture, «Shumacher» et Victor Glemaud

Victor Glemaud raconte. Lorsque Schumacher, l’entreprise qui a travaillé avec des sommités de la mode telles que Karl Lagerfeld et Elsa Schiaparelli, l’a contacté Victor Glemaud lisait : « Black Spartacus : The Epic Life of Toussaint ». « J’ai pensé qu’il serait le sujet parfait pour une toile de Jouy », se souvient le créateur haïtien américain. « Ce que Toussaint a fait en termes de libération de la colonie esclavagiste d’Haïti a changé le cours de la libération des Noirs », déclare Victor Glemaud. « Je pensais que représenter le leadership de Toussaint Louverture à travers un tissu français traditionnel serait en quelque sorte subversif.» Et la collaboration avec l’Entreprise et Victor Glemaud présente  des portraits du chef de la révolution haïtienne, ainsi que des dessins de fleurs, de feuillages et de paysages de la nation insulaire des Caraïbes.

La toile de Jouy, d’origine française

Victor Glemaud en collaboration dans sa literie Toussaint Louverture en toile de Jouy

Toussaint/Glemaud, disponible en tissu de coton et lin ou en papier peint, est aussi dans les coloris traditionnels bleu et ivoire ainsi que violet et ivoire et noir et ivoire (le tissu comprend également l’option rose et vert). la collection a une signification personnelle. Ils comprennent le tissu shibori* teint en réserve de Julie, du nom de la mère et de la grand-mère de Glemaud, et le papier peint à l’hibiscus peint à la main de Fabienne, inspiré de la fleur nationale d’Haïti. Victor Glemaud a confié à Bazar Harper que son préféré est le tissu en velours coupé Jessie, avec un chevron décalé qui s’inspire du type de motifs graphiques qu’il privilégie dans ses collections de mode.

En tant que créateur de mode qui a collaboré avec les marques telles que Paco Rabanne et Tommy Hilfiger, Victor Glemaud a lancé sa marque éponyme en 2006.  Le designer haïtien-américain Sa collection est, conçue pour toutes les personnes, tous les sexes, toutes les races, toutes les tailles et toutes les personnalités, alliant confort et style, peut-on lire sur son site dédié. Avec ses mailles inventives et colorées, Victor Glemaud a été finaliste de CFDA/Vogue Fashion Fund 2017.

Victor Glemaud, un créateur haïtien-américain

Victor Glemaud en Haïti pour Vogue USA

Victor Glemaud est né à Port-au-Prince et a déménagé aux États-Unis à l’âge de 3 ans. Élevé dans le Queens, New York, Victor Glemaud a commencé sa carrière en tant qu’assistant de conception de Patrick Robinson tout en étudiant au Fashion Institute of Technology de New York. Après avoir travaillé comme publiciste chez KCD, il revient au design en 2005, d’abord en tant que conseiller en design de vêtements pour femmes, puis en tant que directeur de studio chez Paco Rabanne, puis directeur du style chez Tommy Hilfiger.Il a depuis été reçu par la Fondation Clinton, pour assister à un événement produit par le Haitian Action Network, une organisation axé sur l’autonomisation des femmes et les initiatives entrepreneuriales.

Après avoir montré sa première collection à Paris, Victor Glemaud décide de retourner à New York pour développer son entreprise. Sa collection est en vente dans les boutiques : Colette (Paris), Maxfields (LA), Odin (NY), Beams (Tokyo), Gilt et W Hotels (Miami, Chicago). Le designer a collaboré avec Quiksilver, Earnest Sewn, Hendel Bendel et Disney’s Toy Story 3, et a été présenté dans Vogue, GQ (éditions américaines et allemandes), Interview, Details et le New York Times. Victor Glemaud vit au centre-ville de New York.

Toussaint Louverture
 «En me renversant on n'a abattu à Saint Domingue que
 le tronc de l'arbre de la liberté des noirs, il repoussera par les racines
car elles sont profondes et nombreuses.» (Toussaint Louverture-1802)

La révolution haïtienne de 1791-1802

François-Dominique Toussaint Louverture, à l’origine Toussaint de Bréda, né vers 1743 près du Cap-Français (qui fut le chef-lieu de la colonie française de Saint-Domingue), et mort en captivité en France, le à La Cluse-et-Mijoux dans le département du Doubs, est un général et homme politique d’origine haïtienne. Descendant d’esclaves noirs, lui-même affranchi, il joue un rôle historique de premier plan pendant la Révolution haïtienne (1791-1802) et devient l’une des grandes figures des mouvements d’émancipation des colonies. Arrêté et emmené en France, Toussaint Louverture finit ses jours en 1803, incarcéré en isolement au fort de Joux, sans avoir pu connaître la proclamation d’indépendance d’Haïti le par Jean-Jacques Dessalines.

*Le shibori : Littéralement « serrer en tordant » en japonais –  est un type de teinture pratiquée depuis des millénaires au pays du Soleil-Levant (elle serait apparue au XIIIème siècle). Le bleu profond shibori est de l’indigo, l’un des colorants naturels d’origine végétale les plus anciens dans l’art de la teinture.

British Vogue pour Victor Glemaud

Dorothée Audibert-Champenois@Blacknews page – Source et Images ©️ Harper’s Bazaar – Victor Glemaud