Le film sur Emmett «Till», lynché à 14 ans par des racistes

«Till», le nouveau film de Chinonye Chukwu est basé sur l’histoire vraie de de Mamie Till-Mobley. Elle aura mené un long combat avec la justice pour son fils de 14 ans, Emmett, qui a été assassiné lors d’une mise à mort raciste en 1955.

L’histoire d’Emmett Till est basée sur les recherches menées par le documentariste Keith Beauchamp et sa relation avec Mamie Till Mobley et le cousin d’Emmett Till, Simeon Wright qui a été témoin oculaire de l’enlèvement de Till. Il a notamment servi de consultant au projet avant sa mort en 2017. Pendant plus de 27 ans, Keith Beauchamp a enquêté sur l’enlèvement, la torture et le meurtre d’Emmett Till pour avoir sifflé une femme blanche. Finalement le ministère de la Justice des États-Unis rouvrira l’affaire en 2004.

Né un 25 juillet 1941, le jeune Emmett Till habitait à Chicago jusqu’à ses 14 ans. Sa mère, tout en l’avisant des dangers dans le Sud du Mississipi, l’envoie chez sa tante pour terminer ses vacances. Le but était que l’adolescent passe un été sympa avec ses cousins. Il été notoire que dans cette région, les faits racistes étaient très courants.

Pour avoir prétendument flirté avec une femme blanche Carolyn Bryant, l’enfant est enlevé au domicile de son oncle le 28 août en pleine nuit. Trois jours plus tard, son corps est retrouvé dans la rivière Tallahatchie, atrocement mutilé.

L'épicerie de caroline et Roy Bryant

Le mari de Carolyn Bryant et son frère l’ont battu presque à mort, lui arrachant un œil et lui ont tiré une balle dans la tête. Les deux hommes de 28 et 40 ans ont ensuite jeté son corps dans la rivière, attaché à une égreneuse de coton de 35 kilos.
Le corps a été ramené dans la ville natale de la famille, à Chicago, le 2 septembre, où sa mère a insisté pour que les funérailles d’Emmett soient publiques, avec un cercueil ouvert. Mamie Till Mobley voulait s’assurer que les horreurs du meurtre brutal de son fils soient exposées aux yeux du monde entier.

Carolyn Bryant était une ancienne reine de beauté et épouse de Roy Bryant

« Le lynchage de mon fils m’a montré que ce qui arrive à n’importe lequel d’entre nous, n’importe où dans le monde, a intérêt à être notre affaire à tous » a déclaré Mamie Till Mobley, la mère d’Emmett Till.

En ce jour de 1955, la mère d'Emmett Till, Mamie Bradley,
 a envoyé ce télégramme au président Dwight D. Eisenhower lui demandant 
de veiller à ce que la justice soit rendue contre ceux qui ont lynchés son fils. 

Les deux hommes ont été acquittés. Roy Bryant et J. W. Milam, qui l’avaient fait sortir de la maison ont été accusés d’enlèvement et de meurtre. Les accusés ont été autorisés à s’asseoir avec leurs familles, voire à faire tenir leurs enfants sur leurs genoux pendant le procès. Il n’a fallu qu’une heure et sept minutes au jury entièrement blanc pour déclarer les accusés non coupables.

Roy Bryant, l'un des deux hommes accusés de l'enlèvement et
 du lynchage d'Emmett Till, 14 ans, de Chicago, siège au tribunal à l'ouverture du procès

« Eh bien, que pourrions-nous faire d’autre ? Il était sans espoir. Je ne suis pas un tyran. Je n’ai jamais blessé un nègre de ma vie. J’aime les nègres, à leur place. Je sais comment les travailler. Mais j’ai juste décidé qu’il était temps que quelques personnes soient averties. Tant que je vivrai et que je pourrai y faire quelque chose, les nègres resteront à leur place. » (Roy Bryant)

En 1956, certain qu’ils ne risquaient plus rien, après leur acquittement, dans Look Magazine, ils reconnaitront être les meurtriers. Aux Etats-Unis, selon le Double Jeopardy Act « nul ne peut être jugé deux fois pour le même délit ». Ils expliquaient qu’ils ne voulaient pas tuer l’adolescent, mais seulement l’impressionner. comme il ne l’était pas et qu’il les narguait, Roy Bryant et J. W. Milam ont accentué les coups.

La cinéaste nigérianne Chinonye Chukwu a réalisé un long métrage sur le lynchage de l’adolescent Emmett Till. De son départ du train de Chicago jusqu’au procès subi par sa mère Mamie Till Mobley.

Le biopic «Till» est écrit par Michael Reilly, Keith Beauchamp et Chinonye Chukwu. Le casting comprend Danielle Deadwyler (Mamie Till Mbobley), Whoopi Goldberg, Jalyn Hall (Emmet Till), Frankie Faison, Jayme Lawson, Tosin Cole, Kevin Carroll, Sean Patrick Thomas, John Douglas Thompson, Roger Guenveur Smith et Haley Bennett.

Danielle Deadwyler (Mamie Till Mobley) et Emmett Till (Jalyn Hall) - Dans cette scène, Mamie Till Mobley 
envoie son fils dans le train, ignorant la tragédie à venir.

Le film de Chinonye Chukwu fera sa première mondiale au 60ème Festival du Film de New York au Lincoln Center lors de son week-end d’ouverture, avec les acteurs et les producteurs du film. «Till» sortira ensuite le 28 octobre 2022 dans les salles obscures.

Dorothée Audibert-Champenois@Blacknews page Images ©️captures d’écran – LYNSEY WEATHERSPOON / ORION PICTURES – BETTMANN VIA GETTY IMAGES