La police tire 5 fois sur une femme noire enceinte, «les mains levées»

Récit glaçant d’une arrestation violente aux Etats-Unis.

La police du Kansas tire cinq fois sur une femme noire enceinte alors qu’elle a les mains levées assure un témoin de la scène.
La chaîne de télévision KCTV a signalé que la Missouri State Highway Patrol enquêtait sur une fusillade survenue vendredi dernier, impliquant un officier. La Highway Patrol ou CHP, une agence américaine qui agit en tant que police d’État a déclaré que des agents du département de police du Kansas avaient repéré un véhicule soupçonné d’avoir été volé.

Shédanja, un témoin sur place, a déclaré au journal local, le Kansas City Star, qu’elle avait vu la fusillade et enregistré une vidéo. Suite à ce témoignage, le journal du Missouri a rapporté que :

« La femme (incriminée) est sortie de la voiture les mains levées. Les agents ont sommé à la femme de se mettre à terre, mais la femme leur a dit qu’elle était enceinte et qu’elle ne pouvait pas se mettre à terre. La police lui a demandé de descendre plusieurs fois. La femme a alors dit à la police qu’il y avait une arme à feu dans le véhicule. La femme a commencé à reculer vers une clôture dans le parking. Plusieurs officiers se sont approchés d’elle et ont sorti leurs armes », certifie Shédanja. « Elle n’a pas sorti d’arme », se souvient Shédanja. « Elle n’avait même pas de bâton dans la main. »

Le témoin choqué raconte dans une vidéo que les policiers  :

« l’ont menottée pendant qu’ils lui tiraient dessus », atteste le témoin Shédanja . « Je me suis arrêtée ici pour prendre de l’essence et mon fils vient de regarder (la fusillade). Mon fils d’un an vient de regarder ça ! Mon fils de 10 ans vient de regarder ça ! Et mon fils de 13 ans – mon fils vient de regarder ça se produire et vous tous ! »

« Elle était sur le point de coopérer », a-t-elle ajouté. « Elle a couru et ils lui ont tiré dessus. Un, deux, trois, quatre… !

Un porte-parole de la Missouri State Highway Patrol a déclaré qu’une arme « était localisée » sur les lieux, mais il n’a pas dit si la victime du coup de feu la tenait.

Selon KCTV, la mise en cause dans cette brutale arrestation était dans un état stable vendredi.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook @Blacknews page – Images Twitter