La Guadeloupe en grande délégation à Cannes 2022

Sévrine Guims productrice associée à Zayanfim, présidente à ScriptoKarib et ALMA, l’Association du Long Métrage Antillo-Guyanais étaient à l’édition de Cannes 2022. L’occasion pour la productrice guadeloupéenne d’élargir son réseau dans le milieu du cinéma. Elle nous explique comment, cette année, la Région Guadeloupe a permis à plusieurs producteurs et réalisateurs de Guadeloupe d’aller au festival de Cannes pour présenter leurs projets.

Janluk Stanislas, réalisateur (Guadeloupe)
« En partenariat avec le Pavillon Afriques et Karine Barclais, la Région Guadeloupe et ses représentants avaient un espace dédié pour recevoir investisseurs, partenaires potentiels de co-production, diffuseurs et acteurs/actrices potentiels. La Guadeloupe se devant d’y figurer, elle a pu être visible grâce à cette initiative Régionale dans un marché audiovisuel en pleine mutation et en croissance exponentielle avec le développement notamment des plats formés numériques qui offrent des opportunités pour diffuser nos productions locales.»
Au Pavillon Afriques, parmi les projets de longs métrages présentés par 4 producteurs sur le site pavillon Afrique a des investisseurs internationaux, pour la Guadeloupe Julien Dalle a pitché « le cœur des Antilles », son quatrième long métrage en développement.
Julien Dalle et Jimmy Jean-Louis - Cannes 2022

« Oui nous avions un espace au Pavillon d’Afrique du 21 au 26 mai» précise la productrice. « Nous étions 10 dont l’élu à la Culture M. Jean Claude Nelson de la Region Guadeloupe. Myriam Badia la chef de service arts plastiques, audiovisuel et édition Isabelle Vestris chef de projets culture et patrimoine du cabinet du Président Chalus et des professionnels Dimitri Zandronis réalisateur producteur représentant du syndicat SPICAG, Jean Luc Stanislas réalisateur, Julien Dalle réalisateur/producteur, Nelson Foix, réalisateur – Axel Lafleur, 1èr assistant réalisateur Mon associé Yannick Rosine et moi-même , producteurs de Timoun Aw chez Zayanfim ».

Lisa Miranda (Actrice, cap vert) et Julien Dalle (Realisateur, Guadeloupe)

L’objectif était de permettre aux professionnels de venir au Festival de Cannes promouvoir leurs projets mais aussi la destination Guadeloupe rappelle Sévrine Guims. « Ce retour en force de la Guadeloupe à Cannes met en avant le souhait de la nouvelle mandature du Président Chalus de faire du cinéma un moteur du développement économique du territoire.»  atteste la productrice guadeloupéenne.

Séverine Guims, Yannick Rosine, Myriam Badia, Dimitry Zandronis et Jean-Luc Stanislas

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook @Blacknews page – Images Facebook Sévrine Guims et ALMA