A 10 ans, elle se suicide puisqu’elle «sent mauvais»

Depuis qu’Isabella «Izzy» Tichenor, scolarisée à Foxboro Elementary à Farmington dans l’Utah s’est suicidée en novembre dernier, sa mère, Brittany Tichenor-Cox n’en démord pas. Sa fille a été victime d’intimidation à cause de sa couleur de peau et de son handicap. Pourtant, dans un rapport d’enquête récemment publié, une équipe a su qu’Izzy était harcelée par des camarades de classe et des enseignants trouvant qu’elle sentait mauvais.

La jeune fille de 10 ans s’est suicidée par pendaison. Sa mère l’a découverte inanimée le samedi 6 novembre 2021.

L’enquête suite à la mort d’Izzy

Selon les trois enquêteurs, Isabella Faith Tichenor avait besoin d’être lavée mais ils estiment qu’il n’y avait aucune «preuve directe» que la petite fille ait été victime d’intimidation sur la base de sa race ou son handicap. «Les commentaires de ses camarades de classe auraient pu être motivés par une animosité raciale ou une observation anodine ou s’aurait pu être une insulte masquée liée à la pauvreté»

Mais comme la maman d’«Izzy», le mouvement Black Lives Matter de l’Utah a déclaré dans un communiqué qu’il était «déçu mais pas surpris» par les conclusions du rapport. Alors on se demande pourquoi la maman de l’enfant croit-elle fermement que sa fille a subi un grave préjudice racial.

Ce qui est certains, c’est que l’école a reçu des rapports d’allégations d’intimidation, mais il a fallu des mois au personnel pour constituer un dossier officiel, note Brittany Tichenor-Cox. Il a été validé qu’après avoir appris qu’Izzy avait tenté de se suicider, indique le rapport. Il a été également révélé que le personnel de Foxboro n’avait pas montré de «connaissance réelle» de la définition «d’intimidation» et que l’école favorisait une atmosphère «dans laquelle l’intimidation … pouvait être éclipsée, sans enquête et sans réponse».

La mort d’Isabella Faith Tichenor est survenue des semaines après que le ministère de la Justice a publiquement détaillé un schéma inquiétant où des étudiants noirs et asiatiques américains avaient été harcelés pendant des années. Les autorités ayant délibérément ignoré les plaintes des parents et des étudiants.

L’enfant de 10 ans, se sentait «ignorée»

Tyler Ayres, un avocat représentant la famille Tichenor a demandé aux enseignants et à la direction de l’école de signaler qu’Izzy avait été prise à partie plusieurs fois et se sentait ignorée.

Alors que le rapport indique qu’aucun des plus de 40 employés et élèves de l’école, interrogés pour l’enquête ne se souvient qu’Izzy a été «expressément» victime d’intimidation parce qu’elle est noire ou autiste, beaucoup ont déclaré que des élèves et des enseignants avaient fait des commentaires sur son hygiène.

Une éducatrice spécialisée a déclaré aux enquêteurs qu’elle avait dit à Isabella Faith Tichenor qu’elle sentait mauvais et lui avait demandé si elle avait pris une douche.

«Ils l’ont trouvée en train d’emmener une bouteille de Febreze à l’école, et quand ils lui ont demandé pourquoi, elle avait rapporté que les enfants disaient qu’elle puait», a déclaré l’avocat Tyler Ayres à CNN, ajoutant qu’un professeur lui avait demandé de s’asseoir à l’écart des autres élèves.

Le résultat du rapport

Les résultats du rapport montrent que l’école n’a pas protégé Izzy en n’enquêtant pas en temps opportun sur les révélations de sa mère selon laquelle Isabella Faith Tichenor a été victime d’intimidation.

Dorothée Audibert-Champenois – Source Yahoo-CNN-New York Times – Images DailyMail – Facebook @Blacknews page