Ariana Debose, 1ère Afro-Latina homosexuelle oscarisée dans sa catégorie

Samedi soir, Ariana DeBose est entrée dans l’histoire du cinéma. En remportant le prix de la meilleure actrice dans un second rôle aux Oscars, la star est devenue la première Afro-Latina ouvertement homosexuelle à gagner dans sa catégorie. Elle gagne l’Oscar pour son rôle d’Anita dans la comédie musicale West Side Story de Steven Spielberg.

En vraie star hollywoodienne, pour ce grand jour, la caribéenne portait un ensemble rouge et des escarpins Valentino. « Très confortables » a déclaré l’oscarisée qui explique dans le magazine Vogue la tenue qui a fait sa préférence pour la nuit des Oscars 2022.

Ariana Debose brillait à Hollywood

Ariana DeBose confirme son attirance pour les formes et motifs qui allongent sa petite taille. Son look rouge vif aux Oscars du 28 mars a sublimé sa présence. « Je recherche des vêtements qui dessinent de longues lignes fines, car je mesure 1,62 m », a déclaré Ariana DeBose. «  L’ingéniosité des créateurs de mode, le métier, est vraiment incroyable. J’ai eu la chance de travailler avec des personnes merveilleusement talentueuses qui ont créés des pièces qui peuvent rendre si belles. C’est comme sculpter de l’art sur un corps humain ». Pour compléter sa tenue rouge, l’actrice portait des bijoux De Beers, d’une valeur de 1 million de dollars.

West Side Story de Steven Spielberg

Ariana DeBose joue Anita dans West Side Story, le rôle joué par Chita Rivera dans la production originale de Broadway et Rita Moreno dans le film de 1961. La star a confié à Good Morning America qu’elle se souvenait de la première fois qu’elle avait vu le film original. « J’étais assise dans le salon de ma grand-mère. Je pense que j’avais 7 ou 8 ans, je regardais la femme en robe violette danser, et je me disais : Je veux faire ça …  comme elle ».

Ariana DeBose est née le 25 janvier 1991 en Caroline du Nord. Son père est afro-portoricain et sa mère est blanche. Pour l’actrice, il est hors de question de s’identifier à une seule étiquette qui dans l’industrie du cinéma réduit souvent les personnages et les personnes à des identités uniques. S’adressant à Gay Times en 2018, Ariana DeBose a expliqué : « Je travaille dans une entreprise qui essaie constamment de me mettre dans des cases. Ma mère est blanche, mon père est portoricain, je ne m’identifie pas à une ethnie spécifique. Quand je marche dans la rue, je me présente comme Noire car j’ai une lignée afro-américaine, mais je suis aussi en partie italienne ».

Dorothée Audibert-Champenois – Image Jenny Anderson Image credit: 20th Century Studios – Facebook @Blacknews Page