Ukraine/Racisme : Des «réfugiés» étudiants africains virés des bus

Alors que L’Union Africaine se dit « préoccupée » par le traitement infligé aux Africains voulant fuir l’Ukraine, le président de « Banlieues Actives » à Paris pousse un énorme coup de gueule contre ce qu’il désigne comme du racisme à l’encontre des étudiants africains.

Invité ce lundi soir sur la chaîne I24news, Rost Adom le président de « Banlieues Actives » a crié au scandale. Ces sont des images chocs et violentes qui ont alertées le réalisateur d’origine togolaise. Alors que le monde entier a des yeux rivés sur la montée en puissance de la guerre Russe/Ukraine, des milliers de résidents ukrainiens s’activent souvent malgré eux à quitter le pays. De nouveaux réfugiés qui, par tous les moyens s’apprêtent à embarquer vers les pays voisins. Mais pour certains d’entre eux, le périple s’avère plus difficile comme en témoigne de nombreuses images diffusées sur les réseaux sociaux.

En colère, Rost Adom, le chroniqueur d’I24News a fait part du scandale qui touche les étudiants africains et arabes. Pris dans le feu des tirs russes, des milliers d’africains veulent comme beaucoup d’autres quitter l’Ukraine. « Tout le monde est sous pression – il y a eu des explosions dans différentes villes, y compris ma ville, Kiev », a déclaré à DW Sarah Ajifa Idachaba, étudiante nigériane de 23 ans, qui étudie la médecine dans la capitale ukrainienne avec sa sœur aînée. « Ma sœur et moi sommes paniqués parce que nous ne savons pas à quoi nous attendre. Nous ne sommes pas en sécurité et nous ne sommes pas sûrs de partir d’ici car l’aéroport est fermé », se plaignait Idachab. Des propos relayés jeudi dernier par le site d’information américain DW.

Mais les autorités ukrainiennes ne l’entendent pas de cette oreille. Elles ont décidé de leur barrer la route de l’exil. Rost Adom, sur I24News a dénoncé, ce qu’il appelle de la discrimination  :

« Les étudiants arabes et africains qui vivent en Ukraine, qui veulent fuir aussi la guerre, les autorités ukrainiennes les empêchent de prendre les bus, les virent des bus. C’est grave ce qui est en train de se passer. Il faut que la communauté internationale réagissent. Il faut que l’Europe réagissent par apport à ça. C’est extrêmement grave ce qui est en train de se passer en Ukraine. On est en période de guerre, nous soutenons tous, d’où qu’on vienne. Le peuple ukrainien. Mais on ne peut en aucun cas accepter cette discrimination et cette violence humaine qui est en train de se passer. Aucun média n’en parle, il faut impérativement en parler et saisir les autorités internationales. »

Un coup de gueule qui n’est pas passé inaperçu, le présentateur de l’émission lui a apporter son soutien. Selon l’animateur « Les Grandes Gueules Moyen Orient » : « Ces images ont été vues et c’est clairement du racisme. »

Des réfugiés européens de culture

 

Le choix des réfugiés à accueillir était également un sujet de débat sur la chaîne de BFM TV. Ce dimanche Christophe Barbier trouvait urgent et évident d’accueillir des réfugiés qui sont proches et voisins. mais surtout « européens de culture ».

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook @Blacknews Page – Image capture d’écran