Haïti : Explosion d’un camion-citerne, 50 morts, des blessés, des maisons incendiées

Au moins 50 personnes ont été tuées après l’explosion d’un camion-citerne dans le nord d’Haïti, au Cap-Haïtien. Le véhicule, impliqué dans un accident, s’est enflammé, au moment où les riverains ont essayé de récupérer du carburant qui fuyait. Selon les autorités, les hôpitaux locaux sont débordés par les blessés. Le Premier ministre Ariel Henry a déclaré trois jours de deuil et annoncé que toute la nation des Caraïbes était en deuil après l’accident.

Une immense boule de feu

Mardi 14 décembre vers minuit 30, un camion citerne chargé de carburant s’est renversé à l’entrée Est de Cap-Haïtien entre le Rond point Samari et Pont Grand-bois.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent un incendie intense. Un témoin a qualifié d’« enfer le lieu où a eu lieu l’explosion ». Des dizaines de personnes ont été blessées. Les médecins craignent que le nombre de morts n’augmente. « Nous n’avons pas la capacité de traiter le nombre de personnes gravement brûlées », a déclaré une infirmière du CHU Justinien à l’agence de presse AFP. « Je crains que nous ne puissions pas tous les sauver. »

« Nous avons besoin de ressources humaines, mais aussi de ressources matérielles, à savoir du sérum, de gaze et tout ce qui peut être utilisé en cas de brûlures graves », a lancé le maire Pierre Yvrose. Le maire adjoint Patrick Almonor a indiqué que les victimes qu’il avait vues avaient été si gravement brûlées qu’elles étaient impossibles à identifier.

L’enfer au Cap-Haïtien

Une vingtaine de maisons de la région ont été incendiées par l’explosion. Le bureau des Nations Unies en Haïti a déclaré qu’il était prêt à aider les autorités nationales.

La mairie est dans l’impossibilité pour le moment d’établir un bilan précis de cette tragédie.

Dorothée Audibert-Champenois – Source Haïti Libre/BBC News – Images BBC – Facebook  Blacknews Page Data Journaliste