Curtis né à seulement 21 semaines est le plus grand prématuré au monde

Guinness World Records et UAB Hospital révèlent cette semaine un nouveau record. Il s’agit cette fois du plus petit prématuré au monde. A 21 semaines Curtis Means a survécu à une naissance très précoce. Même s’il est encore fragile, le bébé grandit bien, il a aujourd’hui 16 mois. S’il est dans le livre Guiness des Records, sa naissance a particulièrement inquiété sa famille et le corps médical.

Alors qu’une grossesse normale se termine à 40 semaines, la grossesse de Michelle Butler s’est interrompue à 21 semaines et un jour. Nous sommes le 4 juillet 2020 à Birmingham en Alabama. L’Amérique fête le jour de l’indépendance. Comme en 1776, les américains sont dans les rues. Ce jour-là, les représentants des 13 colonies anglaises d’Amérique votent la déclaration d’indépendance. Des feux d’artifice, des défilés (appelés « parades »), des barbecues, des pique-niques, des matchs de baseball animent cette journée exceptionnelle.

Ce 4 juillet, Michelle Butler d’Eutaw se rend précipitamment à la maternité. Le lendemain, au milieu de la journée, elle accouche de jumeaux. Curtis et C’Asya naissent après seulement 21 semaines et un jour de gestation. Un bonheur de courte durée. C’Asya meurt un jour plus tard. Quant à Curtis, selon les médecins de l’hôpital, il n’a qu’un pour cent de chance de survie. Mais le nourrisson de 420g n’a pas dit son dernier mot. le prématuré s’accroche à la vie. Il lui faut des soins intensifs.

Une naissance à haut risque

Curtis reste trois mois en couveuse. Il quitte la maternité après 275 jours d’hospitalisation. Mais le bébé n’est pas tiré d’affaire. Les éducateurs doivent l’apprendre à respirer et à manger. Quoiqu’il en soit, Michelle Butler se dit heureuse. La mère de famille agrandit sa famille avec le retour de Curtis. Il est présenté à ses trois frères et sœurs plus âgés.

Mais si le livre Guiness des Records place Curtis plus petit prématuré au monde, sa vie est encore contraignante. À presque deux ans, il a encore besoin d’oxygène supplémentaire et d’une sonde d’alimentation. Le Dr Brian Sims, néonatologiste de l’Université de l’Alabama à Birmingham qui a supervisé l’accouchement, a déclaré au Guinness World Records : « Je fais ça depuis près de 20 ans, mais je n’ai jamais vu un bébé aussi jeune être aussi fort que lui. Il y avait quelque chose de spécial à propos de Curtis.»

Dorothée Audibert-ChampenoisFacebook Page – Image BBC News – SourceAndrea Mabry / Relations universitaires UAB via AP

 

Vous pourriez aussi aimer...

%d blogueurs aiment cette page :