Megan Thee Stallion sacrée «Femme Glamour de l’année 2021»

À la cérémonie Glamour Women of the Year, ce lundi 8 novembre, Megan Thee Stallion a été honorée par le Magazine. Comme la poétesse Amanda Gorman et l’actrice Mariska Hargitay, la rappeuse de Houston a été reconnue comme étant une «Femme Glamour de l’année 2021». Une distinction qui l’a particulièrement bouleversée. Sur scène, elle a expliqué comment sa mère décédée en 2019, lui manque.

Le célébre groupe de hip hop Salt-N-Pepa, originaire du Queens était présent à l’évènement qui se déroulait à New York. Les filles du groupe l’ont chaleureusement félicitée. « A seulement 26 ans, Megan est jeune, talentueuse et puissante. Elle est la fierté de Houston » a déclaré Salt-N-Pepa.

Megan Thee Stallion émue aux côtés de l’activiste Tarana Burke

Theo Wargo / Staff / Getty Images

Entre les larmes, Megan a prononcé un discours célébrant sa défunte mère Holly Thomas. Mais aussi sa défunte arrière-grand-mère « Big Mama ». Selon Megan, les deux femmes l’ont inspirée dans sa détermination. Dans un moment émouvant, elle a parlé de sa mère décédée il y a deux ans.

« Je tiens à remercier ma mère car elle m’a appris à être la femme que je suis. C’est ma meilleure amie, ma manager, elle était tout pour moi. Je sais qu’elle est si fière de moi aujourd’hui. Ma Big Mama (mon arrière-grand-mère) me disait : « Megan, je me fous du nombre de chansons que tu écris tant que tu obtiens un diplôme. Alors je me suis dit : Tu sais quoi ? Je me fous du nombre de chansons que j’écris ! Je vais rester à l’école parce que je sais que ma maman et ma grand-mère me regardent. Et c’est ce qu’elles voudraient que je fasse. » a poursuivi Megan Thee Stallion.

La soirée Glamour au Rainbow Room de New York

La chanteuse de Savage a adressé un message de positivité aux autres femmes. « Pour celles qui n’ont pas la voix pour se lever, nous devons faire attention à vous tous. Partager nos histoires et écouter les vôtres, avec empathie et compassion. Pour vous faire connaître le privilège et le pouvoir qui accompagnent le fait d’être une femme. Cela n’a été facile pour aucune d’entre nous. Je pense que nous pouvons toutes être d’accord là-dessus. Alors essayons de rendre la tâche un peu plus facile à celles qui viendront après nous. »

En beauté, la rappeuse était moulée dans une robe Mônot noire avec des gants intégrés pour assister à l’événement annuel au Rainbow Room de New York. Une pièce de la collection Printemps 2022. Un fourreau qui couvrait pratiquement toutes les parties de son corps. Sauf le ventre de la Hot girl.

Dorothée Audibert-Champenois. Facebook Blacknews Page. © Victoria Will. Kennedi Carter. Shaniqwa Jarvis. 

 

Vous pourriez aussi aimer...

%d blogueurs aiment cette page :