La martiniquaise Enricka MH primée à Cannes avec «Dorlis»

Il y a deux ans, Enricka MH, jeune réalisatrice visitait pour la première fois les allées du Festival du cinéma Panafricain. Aujourd’hui, absente à Cannes pour des raisons de santé, la martiniquaise se voit primée dans ce même Festival. Comme d’autres cinéastes, son film était retenue dans la sélection officielle du Court métrage de fiction. C’est cette courte fiction «Dorlis» qui obtient le Dikalo d’or du court métrage. Un des premiers grands prix du Festival International du Film Panafricain de Cannes.

Le Jury a primé une film magique, tourné entièrement sur l’île de la Martinique. La force de l’intrigue a concilié tous les membres de ce jury de court métrage. «Tant le choix du décor, le scénario que le jeu des acteurs donnent à ce court-métrage une puissance qui le hisse dans la catégorie des meilleurs films de fictions pour l’année 2021». Si l’attention est centrée sur les deux plus jeunes actrices, l’actrice principale, Isabelle Menal campe une mère dépassée mais réaliste. Tabous et drames familiales s’entrechoquent dans un espace clos, privé. Mais la libération ne sera que plus explosive et douloureuse.

Enricka MH est primée pour sa première réalisation «Dorlis».

 

À Cannes, Reportage Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page

 

Vous pourriez aussi aimer...

%d blogueurs aiment cette page :