L’Académie française distingue trois écrivains haitiens de 3 Grands Prix

Le 5 octobre, l’Ambassade d’Haïti en France a organisé une soirée en l’honneur des écrivains haïtiens lauréats des derniers Prix de l’Académie Française. Ils sont trois dont Frankétienne, Emmelie Prophète et Louis-Philippe Dalembert.

Frank Etienne ( ou en nom créolisé : Frankétienne) a reçu le Grand Prix de la Francophonie.
Emmelie Prophète-Milcé, femme de lettres et directrice du Bureau haïtien du
droit d’auteur a le Prix du Rayonnement de la Langue et de la Littérature française.
Louis-Philippe Dalembert, pour « Cantique du balbutiement » est distingué du Prix de Poésie.

L'Ambassadeur de la République d'Haïti, Emmelie Prophète et Louis-Philippe d'Alembert

Le palmarès annuel de l’Académie française a été publié au cours du mois de juin. Dans ce palmarès 2021, 65 distinctintions ont été remises.

Un grand « spiraliste » honoré par l’Académie française

Les oeuvres de Frankétienne se composent de plusieurs recueils de poèmes tels : Au fil du temps (1964), La marche (1964), Mon côté gauche (1965), Vigie de verre (1965), Chevaux de l’avant-jour (1966), puis beaucoup plus tard, en 2000, en édition bilingue, Œuf de lumière / Huevo de luz. En 1968 : Mûr à crever et en 1972, c’est la révélation de l’expression « spirale » avec Ultravocal.

Le poète Franck Etienne ou (Frankétienne en kreyol)

L’écrivain et poète, le chabin haitien est né le 12 avril 1936 à Ravine-Sèche, petit village de la province de l’Artibonite. Durant l’ère papa-Doc, alors que nombre d’écrivains migrent vers le Canada, la France ou les Etats-Unis (car la situation est insoutenable sur l’île) Frankétienne décide de rester au pays. Il devient professeur, fonde sa propre école dans le quartier populaire du Bel-Air. Il y enseignera pratiquement toutes les matières.

Les boat-people commencent à échouer sur les plages de Floride quand en 1975, il fait paraître le premier roman en langue créole, Dézafi. « Témoin planté au cœur des violences, Frankétienne travaille à un véritable monument qui paraîtra le 20 juillet 1993, au plus fort de la période putschiste, L’oiseau schizophone . Frankétienne écrit, encore, toujours, c’est une question de survie ». en 2002 sort H’éros Chimères. Il écrit huit cent quinze pages pour le premier tome de Miraculeuse (fragmentaires I) qui sort des presses des éditions des Antilles à Port-au-Prince en 2003. Puis Galaxie Chaos-Babel en 2007.

L’ambassadeur haïtien à Paris, Josué Dahomey a réuni les trois lauréats le mardi 5 octobre 2021.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Image Ambassade Haiti à Paris – Livre hebdo/La Presse CA/Haïti Presse Network/Haïti France Politique

Vous pourriez aussi aimer...

%d blogueurs aiment cette page :