C. Taubira évite la présidentielle pour ne pas diviser plus les français

Christiane Taubira est pour beaucoup, une icône qui aujourd’hui déçoit.

Après avoir fait part de la colère de Christiane Taubira, poussant un violent coup de gueule sur la France qui « humilie », France Inter nous livre d’autres confidences. Il s’agit cette fois des vraies raisons qui empêchent la guyanaise de participer à la campagne présidentielle. Des raisons qui étonnent de nombreux internautes depuis ce lundi matin. Dans l’édito politique, Thomas Legrand, analyse les arguments de l’ex-garde des Sceaux en public. Des raisons pour certains ou des prétextes pour d’autres.

Christiane Taubira soutenue par les militants associatifs

Alors que les militants associatifs et les soutiens de Christiane Taubira font des pieds et des mains pour que leur favorite se lance pleinement dans la présidentielle, Taubira freine des quatre fers. Tous, des mélenchonistes, non mélenchonistes aux écologistes, selon Thomas Legrand, seraient favorables à accueillir sa candidature pour une primaire à gauche.

La guyanaise ne craint pas l’affrontement avec Marine Le Pen

Mais voilà la réponse de l’ancienne ministre de la justice est négative et elle s’explique. Le journaliste de France Inter avance « un autre argument plus tragique que Christiane Taubira ne parle pas spontanément en public… Le risque paradoxalement serait que sa candidature, parce qu’unique, parque de rassemblement lui permettent d’atteindre le second tour. Le risque de se retrouver face-à-face avec Marine Le Pen. » Si Christiane Taubira ne craint pas l’affrontement intellectuel et idéologique, mais elle « estime en privé que l’état d’esprit de la société dominée par les débats identitaires, marquée par de multiples fractures. La diabolisation de toute une partie de l’anti-racisme, la libération d’une parole discriminante serait le lit d’un entre-deux tour détestable au cours duquel les vrais problèmes, la situation économique, social et environnemental du pays passerait au second plan. »

« Femme Noire et de Gauche »

Thomas legrand conclut son édito avec ce constat :  « Christiane Taubira, femme noire et de gauche ne veut pas rester dans l’histoire comme celle qui aurait permis à l’extrème droite d’accéder à l’Elysée. »

Du coup, tous ceux qui comptaient sur la candidature de Christiane Taubira sont sonnés jusqu’à considérer ses raisons de ne pas y aller de « défaitistes ».

Les internautes choqués

La Toile réagit et reste perplexe face aux raisons évoquées par l’ancienne ministre, tant en public qu’en privé. Des explications qui sidèrent la réalisatrice Eva Doumbia. « Qu’une responsable politique au profil rassembleur pour son camp en arrive à se dire que (parce qu’elle est noire) elle pourrait être facteur de division nationale… que cette responsable en arrive à estimer que sa simple présence au second tour cristalliserait trop de haine, a quelque chose de désespérant et en dit long, pas tant sur notre société, que sur l’état de notre débat publi » écrit-elle sur Facebook.

Christiane Taubira, loin des agitations, a fait son choix. Il est irrévocable.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Image Capture d’écran

 

Vous pourriez aussi aimer...

%d blogueurs aiment cette page :