Haïti – Catastrophe : Un séisme de magnitude 7.2 a frappé le pays

11 ans après le terrible séisme qui a fait plus de 280 000 morts, 300 000 blessés et 1,3 million de sans-abris, la République d’Haïti est de nouveau vit une nouvelle catastrophe. Selon la protection civile locale 227 personnes sont mortes suite au puissant séisme.

Le séisme a été ressenti dans tout le pays. Des habitants rapportent des dégâts à Jérémie, dans le Sud et on signale de lourdes pertes dans au moins deux villes. Les deux régions qui ont subies une dévastation majeure sont les Cayes et Jérémie. 

« Lentement, fortement et pendant de très longues secondes la terre a tremblé en Haïti ce 14 août 2021 vers 8h30 am » , a indiqué sur Twitter le rédacteur en chef du Nouvelliste Frantz Duval depuis Port-au-Prince

Si le tremblement de terre s’est produit principalement dans le Sud, la secousse  a eu des résonances jusqu’en Jamaïque.

La ville des Cayes (Sud) a été sévèrement frappée par le tremblement de terre qui a déjà fait plusieurs morts et de nombreux blessés.

Ce samedi 14 août 2021 à 8 heure 29 minutes et 9 secondes du matin, une secousse sismique de magnitude 7.2 sur l’échelle de Richter s’est produit dans le département des Nippes. Le United States Geological Survey a déclaré que le séisme a frappé dans la partie ouest du pays, à environ 80 milles à l’ouest de Port-au-Prince. Des photos et des vidéos montrent des structures effondrées.

« De nombreuses maisons sont tombées, de nombreuses personnes sont coincées sous les décombres », a déclaré Widchell Augustin, 35 ans qui est originaire des Cayes. « On entend des gens crier sous les décombres. Les gens font des allers-retours à l’hôpital. »

En 2010, le séisme de magnitude 7,0 a tué plus de 220 000 personnes et rasé une grande partie de la capitale, Port-au-Prince. Le gouvernement en faillite n’a jamais pu  réparer les maisons, routes et bâtiments gouvernementaux détruits.

Ce séisme plus violent met en émoi une population de 11 millions d’habitants, toujours sous le choc de l’assassinat de leur président Jovenel Moïse.

Source New York Times et Haïti Libre – Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Image BBC One (Capture d’écran) – @Alizé LaVie (Facebook)

Vous pourriez aussi aimer...

%d blogueurs aiment cette page :