Babette de Rozières visitera les Outremer dès septembre

« Monsieur le Ministre s’intéresse au terroir ultramarin reconnu par le plus grand nombre de chefs et d’ailleurs. Pour sa richesse et ses produits de la terre comme ses produits de la mer». Cette confession de Babette de Rozières résume pourquoi la gastronome accepte avec son franc parler, la mission culinaire que lui a confiée Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer.

Babette de Rozières discute avec Sébastien Lecornu au Ministère des Outre-mer

 

Connue pour ses challenges en matière gastronomique, la guadeloupéenne n’a pas hésité à relever ce défi. Faire de cette mission, un engagement pour faire connaître ou redécouvrir le patrimoine culinaire des différentes régions des Outre-mer. « Une cuisine différente mais qui est française » insiste la fondatrice du Sagasdom.

Pour ce faire, Babette de Rozières s’est entourée de professionnels. Solène Livolsi l’accompagne, elle est diplômée d’un Master 2 en « Stratégies des échanges culturels internationaux ». Différentes missions en freelance lui permettent de continuer à s’investir dans la gastronomie. Gabriel Gervais est étudiant à Sciences Po et Dorothée Audibert-Champenois est diplômée d’un Master 2 Journaliste Web (Média Digital).

Babette de Rozières prévoit de visiter toutes les régions

Un planning de ministre attend l’une des premières gastronomes antillaises de la capitale. Elle prévoit de nombreux déplacements pour s’immerger de nouveau dans des cultures qui lui sont chères.

Ministère des Outre-mer, réunion de travail

 

En septembre prochain, Babette de Rozières s’envole vers les îles de la Réunion et de Mayotte. Aux environs du 15 septembre, elle rencontrera le Préfet de ces régions. Mais également des agriculteurs, des restaurateurs et transformateurs de produits, acteurs de proximité, en lien direct avec la population.

En octobre, la cheffe en cuisine se posera en Nouvelle-Calédonie et à Wallis où elle ira à la rencontre de référents dans l’alimentation de ces destinations.

En novembre, Babette de Rozières sera en Polynésie, à Saint-Pierre et Miquelon et en Guyane. Reste la Martinique et la Guadeloupe qui termineront ce long et utile déplacement incontournable pour cette mission.

Babette de Rozières, Gastronome et missionnée au Ministère des Outre-mer

Des actions fortes complètent cette mission culinaire

Dans le même temps, ces précieuses baguettes à portée de mains, la missionnaire programme différentes activités pour les enfants des écoles primaires. Elle « se fait un devoir de compléter l’éducation culinaire de nos petits ». Cette fois, les enfants de Sarcelles sont dans sa ligne de mire. Objectif : libérer leurs papilles pendant la semaine du goût.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

Le ministre des Outre-mer ne sera pas en reste. En tenue de circonstance, Sébastien Lecornu participera à cette mission comme l’annonce (amusée) Babette de Rozières.

 

Sylvie Gengoul et Babette de Rozières au Ministère des Outre-mer

 

Après plusieurs mois d’échanges, d’analyses et de rencontres avec des professionnels de l’industrie culinaire, la gastronome antillaise aura deux mois pleins pour rendre un rapport détaillé. Le but de cette mission étant la préservation du patrimoine culinaire des régions ultramarines, Babette de Rozières déjà à mi-chemin de sa mission promet un travail le plus précis possible. Elle espère, comme son ministre, que les cuisines de ces territoires ultramarins français soient reconnus et classés au patrimoine mondial pour sa richesse et son authenticité.

Façade du ministère des Outre-mer (OM) - rue Oudinot 7ème arrondissement

Dorothée Audibert-Champenois
Journaliste Web – Master 2 Digital-Média

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

%d blogueurs aiment cette page :