Festival de Cannes : Selon Spike Lee, les Noirs sont sans cesse «traqués»

Mardi 6 juillet, Spike Lee s’exprimait sur  « les Noirs traqués » par entre autres Donald Trump et Vladimir Poutine. 

Du 06 au 17 juillet 2021, Spike Lee préside la 74e édition du Festivale de Cannes. L’occasion pour le cinéaste et aussi  président du Jury de s’adresser au public français. Premier Noir à présider le jury cannois du festival Spike Lee a fustigé les puissants qui nous gouvernent lors d’une conférences de presse. Selon The Hollywood Reporter, le président du Jury a décrit le monde comme « dirigé par des gangsters ».

Spike Lee est président du Jury du 74ème Festival e Cannes

Lors de cette conférence de presse officielle avec l’ensemble du jury, Spike Lee a fait de nombreuses remarques concernant ses projets. Il n’a pas résisté à répondre sur les événements actuels et sur les leaders politiques.

« Ce monde est dirigé par des gangsters, l’agent Orange (Donald Trump), le gars au Brésil (le président Jair Bolsinaro) et (le président russe Vladimir) Poutine. Ce sont des gangsters, et ils vont faire ce qu’ils veulent. Ils n’ont aucune morale et aucun scrupule. Et nous devons nous devons dénoncer ces gangsters ».

Spike Lee a évoqué son long métrage Do The Right Thing, qui a été projeté au festival mais a été snobé par le jury en 1989. Selon lui, les thèmes du film sont toujours d’actualités.

« Quand vous voyez le frère Eric Gardner, quand vous voyez le roi George Floyd, assassiné, lynché, je pense à Radio Raheem (Do The Right Thing). On pourrait penser et espérer qu’une trentaine d’années plus tard, les Noirs cesseraient d’être pourchassés comme des animaux ».

Le cinéaste est le 1er Noir président du Jury à Cannes

Enfin, fan de basket Ball, Spike Lee a raconté quelques anecdotes comme celle de son voyage aller-retour en France pour ne pas manquer un match des Knicks. « Cannes est le plus grand festival de cinéma au monde, sans manquer de respect à tout autre festival de cinéma… C’était dans les années 90, quand les Knicks de New York étaient bons, et nous étions en finale. J’ai pris l’avion de Nice à New York pour un match et je suis revenu ». Ce soir-là les Knicks ont perdu.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Page – Images capture d’écran

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :