Babette de Rozières qualifie «de pirates» l’alliance gauchiste en Île-de-France

Babette de Rozières dénonce l’union soudaine des partis de gauche d’Île-de-France. Car selon elle, ce sont des adversaires étiquetés de gauche mais ayant des programmes totalement opposés. Si Valérie Pécresse, la présidente de « Libres » soutenus par les Républicains est en posture de favorite, la candidate sait qu’une victoire n’est jamais acquise. Audrey Pulvar, Clémentine Autain et Julien Bayou réunis pour le second tour, peuvent être des opposants dont il faut se méfier. Babette de Rozières, une des colistières de Valérie Pécresse, s’insurge contre une forme de ‘triche électorale’.

Alors que la France entière se réveille ce lundi 20 juin, et découvre le taux d’abstention historique dans tout le pays, sans attendre, des militants avaient déjà repris leur bâton de pélerin. Comme ils le font depuis plus d’un mois, tous les actifs unis autour de Valérie Pécresse en Île-de-de-France « battent de nouveau la campagne ». Pourtant, avec 36% des suffrages, Valérie Pécresse fait mieux qu’en 2015. Mais la favorite francillienne aura cette fois un front de gauche qui espère néanmoins la déstabiliser. La conseillère régionale sortante, Babette de Rozières, levée tôt ce mardi pour une distribution quotidienne de tracts ne mâche pas ses mots. La guadeloupéenne ne reconnait pas cette alliance gauchiste qu’elle nomme durement « l’auberge espagnole ».

Babette de Rozières au Conseil régional d'île-de-France (2020) ©️ Dorothée Audibert-Champenois

Pour Babette de Rozières, l’union de gauche est une alliance «de pirates»

Selon Babette de Rozières : « C’est une alliance de ‘pirates extrémistes’ qui sont passés très près de la disqualification. trois partis qui avaient chacun un programme différent avant le 1er tour. Aujourd’hui, ils s’unissent malgré leur mésentente et incompetence. Leur objectif étant de terrasser Valérie Pécresse » tempête l’antillaise de Maule.

Valérie Pécresse, Présidente sortante, dirige le Conseil régional d’Île-de-France depuis six ans. « C’est un socle, un roc, une bosseuse opiniâtre, un bourreau de travail. une présidente déterminée ». Les qualificatifs sont nombreux et la guadeloupéenne séduite ajoute « Elle a une maîtrise parfaite des dossiers. Ce qui n’est pas le cas des socialistes au pouvoir pendant 17 ans. Ils ont laissé à notre tête de liste, une Région délabrée. »

Valérie Pécresse fait du « clientèlisme » estime l’équipe d’Audrey Pulvar (PS)

La carrière politique de Babette de Rozières démarre en 2015, quand Valérie Pécresse, lui propose de partager son aventure régionale. « elle m’a convaincue que j’avais un rôle à jouer. Et que les ultramarins devaient être représentés à la Région Île-de-France. et bien elle avait raison ». Alors que l’équipe socialiste, accuse la tête de liste Libres/LR de faire dans « le clientèlisme », pour Babette de Rozières la Présidente sortante « a fait ses preuves ». Elle évoque la Cité des Outremer mais également « le parcours de la gastronomie  en Île-de-france. Une vitrine gastronomique pour tous les franciliens y compris les domiens » dont le premier des six sites fondateurs a été inauguré récemment dans l’enceinte de l’hôtel de la Marine, place de la concorde à Paris.
La crise sanitaire en passe d’être derrière nous est une période pendant laquelle Valérie Pécresse a assuré les domiens de son soutien, rappelle Babette de Rozières. Et affirme la guadeloupéenne, «elle est venue en aide aux commerçants francilliens mais aussi les ultramarins. On peut compter le nombre de colis de masques qu’elle a acheminés vers nos régions ultramarines ».

Babette de Rozières au Conseil régional d’île-de-France (2020) ©️ Dorothée Audibert-Champenois

Valérie Pécresse en situation favorable

Reste quatre jours pour continuer à convaincre. A faire du porte-à-porte, à se lever dès 6 heures du matin. Malgré la quadrangulaire : Libre/LR – LaREM – le RN et le Front de gauche mené par Julien Bayou des Verts.  « Elire Julien Bayou, c’est faire placer une gauche extreme et plonger l’ile de France dans l’inconnu », atteste la conseillère régionale sortante.
Le nouveau challenge de Babette de Rozières est dans ce slogan de vote qu’elle adresse aux ultramarins francilliens. « Voter Valérie Pécresse, c’est voter pour moi ». Reste à s’assurer que le taux d’abstention ne sera pas celui obtenu dimanche dernier au 1er tour des régionales.
Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Dothy – Images Blacknews Page

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :