Assa Traoré : «Je suis à l’aise dans mes baskets, à l’aise en Louboutin»

« Je suis à l’aise dans mes baskets, je suis à l’aise en Louboutin». C’est la réponse cinglante de la militante Assa Traoré après la fausse polémique l’annonçant comme égérie de la marque. Après une photo de l’activiste chaussant un article de la marque du créateur, des messages ont inondé les réseaux sociaux. Pourtant Assa Traoré assure n’avoir pas tenu ce discours dont elle se défend. Aujourd’hui, la soeur d’Adama Traoré a fait une mise au point pour notre rédaction.

Assa Traoré se réjouit de l’initiative de Christian Louboutin

De passage à La Parole Errante à Montreuil, dans la banlieue Est de Paris, la militante anti-raciste s’est exprimée. Alors qu’on lui prête d’autres intentions, la jeune femme reconnait qu’aujourd’hui, les codes ont changé. Elle se félicite que les grandes marques apportent leur soutien à toutes les luttes anti-discriminations. Et la dernière campagne du créateur français va dans ce sens. Avec l’acteur Idris Elba et Sabrina, son épouse, Christian Louboutin a lancé le concept « Walk a Mile in My Shoes ». Pour prolonger cette action solidaire, le créateur de la semelle rouge a invité des personnalités à poser avec sa marque. Et Assa Traoré, figure emblématique en France et dans le monde de la lutte anti-violence policière a été choisie.

« Le message d’égalité et les valeurs que vous diffusez en encourageant les uns et les autres, à travers cette magnifique collection, à l’empathie et à l’action, sont le signe que nos espoirs de voir la justice sociale et civique triompher ne sont pas vains ». Ce sont les mots enthousiastes d’Assa Traoré qui a accepté ce rôle en tant qu’invitée dans cette campagne.

Selon Christian Louboutin «100% des fonds générés par cette collection iront directement aux organisations » qui luttent pour l’égalité et contre les violences policières».  Idris Elba indique qu’ « il s’agit d’aider les personnes directement touchées par l’oppression, le racisme et l’inégalité ».

Participant à la journée d’hommage pour Lamine Dieng, décédé en 2007, nous avons rencontré la militante Assa Traoré.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Page – Images Blacknews Page

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :