Joe Biden décide d’un statut privilégié pour les immigrés haitiens

L’administration Biden accorde un statut protégé à des milliers de migrants haïtiens. L’annonce a été faite ce samedi par le ministère de la Sécurité intérieure. Une nouvelle qui tombe à pic, alors que les conditions de vie dans cet état de la Caraïbe s’agravent. Ce sont des dizaines de milliers de migrants haïtiens qui seront concernés par cette mesure.

Joe Biden accorde un statut privilégié à plus de 150 000 haïtiens

Dans un communiqué le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas a déclaré qu’Haïti connaît actuellement de graves problèmes. Des problèmes de toute ordre, de sécurité, des troubles sociaux, une augmentation des violations des droits humains. Mais aussi une pauvreté écrasante et un manque de ressources de base, exacerbés par la pandémie de COVID-19.

Aussi, le gouvernement de Biden a décidé de soutenir les ressortissants haïtiens. Ceux qui vivent aux États-Unis. Un soutien jusqu’à ce que les conditions en Haïti s’améliorent. L’objectif, pour la sécurité intérieure est d’aider les ressortissants à rentrer ensuite chez eux et en toute sécurité.

Cette décision est donc une victoire pour les militants immigrés. Une importante nouvelle pour les groupes de défense. Tous ceux qui ont fait campagne contre les expulsions sous l’administration Trump. Seuls les Haïtiens déjà présents aux États-Unis sont éligibles à cette mesure providentielle. Les migrants qui arrivent après le 21 mai 2021 risquent toujours d’être expulsés, selon le DHS. Le DHS est le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis créé à l’initiative du président George W. Bush après le 11 septembre 2001.

La décision de Joe Biden pourrait profiter à 150 000 haïtiens domiciliés aux États-Unis, selon le président de la commission des relations étrangères du Sénat, Robert Menendez.

Les haïtiens éligibles à cette mesure pourront travailler et voyager. Ils devront satisfaire aux vérifications sur leurs antécédents. Ils bénéficieront alors du statut protégé pendant 18 mois.

Seulement, les détracteurs de cette disposition la conteste. Selon eux, ce programme humanitaire destiné à protéger les migrants (lors de circonstances extraordinaires) s’est transformé en une voie d’immigration pendant plus d’une décennie.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Page – Images The Nation Thailand

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :