«Marjorie, je t’aime», immense chagrin à la marche jaune

Ce samedi 22 mai, un jour spécial pour la famille de Marjorie. Une marche jaune était lancée depuis 15h30 de la PLace de ville d’Ivry-sur-Seine en hommage à la jeune martiniquaise. Marjorie aimait le jaune, sa famille a voulu lui faire honneur en rassemblant des milliers de personnes, toutes habillées de jaune.

Parvis de l'hôtel de ville d'Ivry-sur-Seine - Samedi 22 mai 2021

La marche silencieuse s’est dirigée au pied des immeubles de l’allée Joliot-Curie, là où est morte Marjorie. La lycéenne qui devait passer son bac cette année est morte vendredi 14 mai. Son meurtrier présumé n’est autre qu’un adolescent de 14 ans.

La famille de la victime

Avec des roses, des signes distinctifs jaunes, la famille de Marjorie s’est exprimée avec une émotion immense. Cynthia, une des grandes soeurs de Marjorie a décrit dans quelle peine «infinie», ils vivent tous désormais. Alors que la famille éprouve un chagrin énorme, Cynthia en pleurs et digne, a fait un discours rassembleur et d’amour. Elle a insisté sur la responsabilité des parents. Car l’éducation ne s’arrête pas aux portes de la famille, mais la famille fait quand même tout, a indiqué Cynthia. Et ce rappel fondamental que la famille est un maillon important dans la chaîne éducative.

Cynthia, grande soeur de Marjorie

Cynthia, grande soeur de Marjorie : «La vie est un combat mais ce n’est pas une guerre contre les autres. Ce que nous voulons, c’est la justice pas la haine. Et nous irons jusqu’au bout. Pour cet adolescent nous ne ressentons que de la pitié. Notre énergie nous la réservons à l’amour que nous continuerons à porter à notre soeur. Nous pensons aujourd’hui aux autres familles comme celle d’Alisha morte à Argenteuil. Ces familles qui vivent le même enfer que nous. A ces familles nous voulons dire, unissons nos forces, nos larmes. Nous sommes ensemble et nous devons tout faire pour que ce genre de drame ne se reproduise plus. Marjorie je t’aime».

«Malheureusement, elle ne sera plus jamais parmi nous.» conclut l’aînée de la famille.

Odile Gentil, maman de Marjorie - Le meilleur ami (à gauche) - Le jumeau et Cynthia

La maman de Marjorie lui dit qu’elle l’aime

Odile Gentil, la mère de la jeune victime était entourée du meilleur ami de sa fille défunte. Mais également du frère de Marjorie, son jumeau.

Odile, maman de Marjorie : «Les larmes, je n’en ai pas (…) Quand je suis arrivée sur les lieux du drame et que j’ai vu ma fille par terre, gisant dans son sang. Je ne comprends toujours pas. Et je me demande pourquoi. La réponse je ne l’aurai jamais. Plus jamais. J’ai envie de vous dire à tous, aimons-nous les uns, les autres. Je m’adresse aux parents. Aimez vos enfants, prenez soins de vos enfants, dansez avec eux (…) Faites des réunions avec vos enfants, discutez avec eux. Cherchez à savoir ce qu’ils font dans leur vie. Soyez auprès d’eux, accompagnez-les. Embrassez-les. Dites-leurs que vous les aimez. Parce que cette parole, je n’ai pas eu le temps de le dire une dernière fois à Marjorie. Mais là, aujourd’hui, je luis dis. De là où elle est, elle m’entend : Marjorie, je t’aime. Maman elle t’aimera toujours. »

L’hommage s’est terminé avec des applaudissements mais aussi des dépôts de gerbes, de fleurs pour la jeune fille.

Adelina, une autre grande soeur de Marjorie

Depuis le 1er janvier 2021, 9 enfants ont perdu la vie suite à du harcellement scolaire.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Page – Images capture d’écrans

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :