Morte à 17 ans après une querelle sur les réseaux sociaux

Morte à 17 ans pour des mots échangés sur Snapchat. Les deux jeunes vivaient dans le même quartier. Ils se connaissaient.

Une nouvelle querelle sur les réseaux sociaux a entraîné la mort d’une adolescente Marjorie 17 ans.  Malgré les efforts des secours et de la police, elle n’a pas survécu à ses blessures L’auteur (présumé des faits) est un adolescent qui vivait dans le même quartier que la victime. Il a été arrêté dans l’Essone, où réside sa mère.

Ce vendredi 14 mai, aux alentours de 16h30, dans la Cité Hoche à Ivry-sur-Seine, Marjorie a perdu la vie après s’être querellée sur Snapchat, rapporte le quotidien Le Parisien. Avant d’être interpellé, l’agresseur défavorablement connu de la police avait pris la fuite. La police intervenant au pied des immeubles de l’allée Joliot-Curie n’a pu que constater le drame qui venait de se dérouler. Marjorie sur le sol perdait énormément de sang. Poignardée plusieurs fois dont un coup de couteau mortel au coeur. L’adolescente est décédée sur place.

Vendredi 14 mai 2021, dans la Cité Hoche à Ivry-sur-Seine

Morte à 17 ans après une querelle sur les réseaux sociaux

Quatre heures après son forfait, c’est à Massy  dans l’Essonne que la fuite du mis en cause prend fin. La BAC la brigade anticriminalité, du SDPJ 94 ​​(service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne) l’apréhende. Selon notre confrère c’est «Juste des mots que la jeune victime et son jumeau ont échangé sur les réseaux sociaux avec le suspect au sujet de la petite sœur de la victime. Elle aurait souhaité prendre sa défense. Et un groupe Snapchat se serait consitué contre l’adolescent». 

Cet après-midi là, Marjorie et le groupe se donnent rendez-vous au pied de leurs immeubles. Seulement la rencontre tourne court. Au milieu d’une bagarre, l’agresseur remonte au domicile de son père. Il se saisit d’un couteau de cuisine avant de redescendre commettre le pire. La jeune fille s’écroule. Elle est touchée en pleine poitrine et dans l’abdomen. Plusieurs coups de couteau, précise le quotidien.

La grande soeur et la maman de la victime

Marjorie s’écroule touchée en plein coeur

«J’ai vu ma fille dans une mare de sang» témoigne la maman de la victime. «Ma fille n’était pas une délinquante, c’était une acharnée des études, elle allait passer son bac bientôt » explique la maman dans une vidéo.

Philippe Bouyssou, le maire d’Ivry-sur-Seine a réagi. L’élu s’est dit « profondément touché devant une telle violence. Et l’extrême jeunesse de l’auteur des faits ».

Dorothée Audibert-Champenois. Source et images Le Parisien – Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Page.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :