Naomi Osaka ouvre une Play Academy en Haïti et à Los Angeles

Naomi Osaka a lancé pour la première fois le projet de collaboration dans son Japon natal l’année dernière. L’initiative s’est concentrée sur l’octroi de subventions, la formation d’organisations communautaires. Mais aussi le fait de donner à plus de filles la possibilité de s’impliquer dans le sport. Naomi étend son activité charitable à Los Angeles, où elle vit et s’entraîne actuellement. Et également en Haïti, d’où est originaire son père. Naomi Osaka tient, dit-elle, à honorer son éducation de fille afro-asiatique. Et plus généralement, les filles de couleur.

À Los Angeles, Play Academy s’associera à des organisations qui se concentrent sur les filles noires, latino-américaines et asiatiques. Plus précisément dans les régions de l’est et du sud de Los Angeles. Avec GOALS Haïti, son équipe aura pour mission d’aider les jeunes ruraux à travers le football et l’éducation. «Nous pensons que tous les enfants, en particulier les filles, méritent une chance de jouer, peu importe d’où ils viennent ou à quoi ils ressemblent», a déclaré Naomi Osaka à People. «Plus nous offrons aux filles d’opportunités de devenir actives, plus nous leur donnons d’opportunités de devenir des leaders dans leurs communautés.»

«Il y a tellement de jeunes filles – et en particulier des filles des communautés marginalisées – qui font face à des obstacles incroyables pour jouer et faire du sport. Plus j’en ai appris sur ces barrières, grâce à mon travail avec Nike et Laureus Sport for Good, plus je me sentais déterminé à faire quelque chose» estime la joueuse la mieux payée dans le sport.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Page – Images essence

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :