Une sainte-lucienne amputée «par erreur» de sa jambe valide

À Sainte-Lucie, une équipe a amputé par erreur la «bonne»jambe d’une malade. L’affaire est prise très au sérieux par le ministère de la Santé qui a réagi la semaine dernière.

L’hôpital OKEU de Sainte-Lucie enquête sur un rapport faisant état d’une «mauvaise amputation d’une jambe» d’un patient. Les faits ont eté révélés fin mars.

Selon un rapport médical, l’hôpital aurait coupé par erreur la jambe valide d’une femme. Mardi 20 avril, Mary Isaac, la ministre de la Santé participait à une conférence de presse. Alors que l’élue se rendait ensuite au Sénat, elle a tenu à préciser que «l’enquête n’est pas terminée» sur cette jambe amputée.

En attendant, Mary Isaac a indiqué que sur la base d’un rapport qu’elle attend, les autorités décideront de la procédure à suivre. L’enquête déterminera les mesures à prendre contre les personnes impliquées.

Mais alors que des investigations sont lancées, la Ministre a fait savoir que les mis en cause exercent encore à l’hôpital. Ils ne sont inquiétés d’aucune sanction pour l’instant. Fin mars, le secrétaire permanent de la Ministre avançait que ce sont des «incidents (qui) peuvent se produire». Selon, Benson Emile les deux parties, la famille et la direction d’OKEU discutaient ensemble «pour trouver la solution la plus juste pour l’opérée».

Mary Isaac a également rappelé qu’elle n’avait connaissance d’aucune action en justice par la famille de la patiente.

Dorothée Audibert-Champenois. Facebook Blacknews Page – Cnews ACTUS Page. Images Stock Internet

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :