Une infirmière arrêtée, elle menaçait de mort Kamala Harris

Niviane Petit Phelps, souçonnée de meurtre à l’encontre de Kamala Harris, est infirmière, elle a 39 ans. Elle a été arrêtée par le Secret Service américain pour avoir menacé de mort la vice-Présidente des USA. Niviane Petit Phelps de Miami a été inculpée devant un tribunal fédéral. Dans une série de vidéos qu’elle a envoyées à son mari en prison, elle disait sa haine. Selon l’infirmière,  Kamala Harris n’est pas «  réellement noire ». Elle affirmait dans une vidéo qu’elle mettrait son projet à exécution dans 50 jours.

Tout commence quand un individu propose 53 000 dollars à Niviane Petit Phelps pour liquider la vice-présidente. « Vos jours sont déjà comptés. Quelqu’un m’a payé 53 000 $ juste pour te faire foutre et je vais faire le boulot. D’accord? ». Cette vidéo sera l »une des cinq qu’elle envoie à son mari.

Ce dernier Joseph J Phelps, 44 ans, le mari de Niviane Phelps, purge actuellement une peine dans une prison de Tallahassee. Il est reconnu coupable du meurtre d’un commerçant et d’un vol à main armée en 1996, rapporte le Conan Daily.

Partageant sa colère contre Joe Biden et Kamala Harris dans les vidéos, l’infirmière a envoyé, au total, cinq vidéos de 30 secondes à son mari. Depuis l’établissement correctionnel de Crawfordville et en utilisant le logiciel JPay, Joseph J Phelps a reçu ces vidéos de menaces : « Si je te vois dans la rue, je vais te tuer le cul Kamala Harris. » La presse locale a rapporté que la nurse a également déclaré qu’elle se rendrait sur un champ de tir jusqu’à ce que Harris « quitte le fauteuil ».

Parmi les photos envoyées, des photos. Sur l’une d’elle prise le 20 février, elle tenait un pistolet à côté d’une cible. Une autre photo était celle de son fils tenant un pistolet et une cible.

Le projet de meurtre est lié à la l’élection de Joe Biden

Selon la mère de l’infirmière, Herodia Petit, sa fille pensait que l’ancien président Donald Trump aurait pu sortir son mari de prison. A condition, qu’il remporte l’élection présidentielle américaine de 2020 au lieu de Joe Biden.

La mise en cause travaillait au Jackson Health System depuis 2001 en tant qu’infirmière auxiliaire.  Après sa détention, l’hôpital l’a mise en congé sans solde.

Le 15 avril 2021,  un magistral fédéral envoie Niviane Petit Phelps au centre de détention fédérale de Miami. «Je ne pense pas que mon client était une véritable menace pour la vice-présidente», a déclaré au Miami Herald, l’avocat de la défense Scott Saul. Nivaine Petit Phelps est mère de trois enfants.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook Blacknews – Cnews ACTUS Page – Images 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :