Le Champagne «Marie Césaire» séduit l’Amérique

Unique en bouche, le Champagne «Marie Césaire» séduit l’Amérique.

La pandémie ne freine pas les épicuriens au contraire. C’est pour beaucoup, une période de découverte des plaisirs traditionnels. Les plaisirs de la table restent une valeur sûre dans la région Champagne, dans le Nord de la France. C’est dans ce vaste domaine de vignoble champenois que la chaîne américaine CNN est allée à la rencontre de Marie-Ines Romelle. À 42 ans, avec son label « Marie Césaire », la guadeloupéenne est la première femme noire à rejoindre le monde exclusif des producteurs de Champagne.

L’ingrédient spécial du Champagne Marie Césaire est la canne à sucre. Cette plante que l’on cultive aux Antilles françaises et dans la Caraïbe, elle l’a choisie quand d’autres utilisent le sucre de la betterave. dans son processus de fabrication, Marie-Ines Romelle ajoute de l’extrait de canne à sucre pour créer des saveurs uniques. Stanley Baptista, un sommelier parisien l’atteste. «Son rosé tapisse les papilles d’un bouquet de fruits rouges aux arômes de leetchi et de rose. Ses blancs sont très frais, avec des notes de fruits blancs mûrs et d’extrait de fruits exotiques. Ses champagnes produisent un contraste entre la fraîcheur et un goût sucré qui ravit les sens » avoue le responsable de la « La Petite Régalade ».

Le Champagne «Marie Césaire» plaît aux américains

Aux Etats-Unis, Marcia Jones, fondatrice « d’Urban Connoisseurs », une organisation des vignerons afro-américain affirme que « Marie-Ines Romelle a créé un champagne accessible qui peut plaire à tout le monde ». «Le sucre résiduel de la canne à sucre fait une différence dans ses vins. Ses vins semblent doux et pas trop sucrés » a confié Marcia Jones à CNN.

Marie-Ines Romelle n’hésite pas à raconter son parcours et sa réussite fait la fierté de nombreux antillais. Tous saluent sa détermination et la félicitent. L’occasion de souligner un succès au bout d’un long chemin.

Née en Guadeloupe, très jeune, Marie-Inès Romelle part pour la France avec ses parents. Elle n’a que trois ans. Elle grandit dans la banlieue parisienne où l’antillaise fait sa scolarité dans un « environnement difficile ». «Mais cela m’a aidée à apprendre à me battre. Cela m’a appris à avoir de l’ambition et à m’efforcer à aller plus loin » affirme la propriétaire.

Elle devient manager en charge de cinq magasins d’alimentation et de 66 employés quand elle déménage en Champagne pour lancer sa marque.

Marie-Inès Romelle se lance dans le champagne

«Marie Césaire» est le nom de sa marque, qui sonne bien les Antilles. Le nom de son Champagne porte le nom des parents de Marie-Inès Romelle. « C’est aussi un clin d’œil à son héritage caribéen. Le logo porte l’image d’un colibri et les noms Marie et Césaire, parmi les plus populaires des Caraïbes françaises. »

Elle revendique ses origines antillaises mais reste déterminée à ne pas être la seule femme de couleur du monde champenois.

«Je le saurai (…) quand je ne serai pas vue comme la femme de couleur qui fabrique du Champagne mais simplement comme une productrice de Champagne. » atteste Marie-Inès Romelle.

«Je travaille aussi dur que possible pour m’assurer que les portes s’ouvrent à tous ceux qui souhaitent travailler dans cette industrie. La principale raison pour laquelle je travaille si dur c’est pour que d’autres personnes puissent réussir comme moi. » confie la fondatrice du Champagne «Marie Césaire».

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook BLACKNEWSPAGE – Images Facebook Ma Ry (Champagne Marie Césaire)

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :