Le supplice de Claude Neal lynché, mutilé et autocannibalisé

Claude Neal est un jeune homme d’à peine 20 ans quand il est mis à mort en 1934. Castré, on l’obligera à manger ses propres organes génitaux. L’Afro-Américain va s’exécuter devant une foule blanche hystérique et hilare sur les rives de la rivière Chipola.

Le calvaire de Claude Neal changera pourtant le cours de l’histoire. Son abomination contribuera à l’arrêt de cette pratique barbare. Une lapidation infligée principalement aux Noirs américains. La petite-fille de la journaliste Ida B. Wells témoigne.  «Les choses ont changé quand ‘mon arrière-grand-mère’ a eu trois amis qui ont été lynchés». Ida B. Wells est née esclave en 1862 à Holly Springs dans le Mississippi. La journaliste-activiste à longtemps enquêter sur ce «terrorisme domestique». Ida B. Wells s’est beaucoup informée pour attester du nombre d’innocents qui étaient lapidés à mort. Leur crime : avoir regarder, parler ou croiser une femme blanche.

«Du fait qu’elle a révélé la vérité sur ce le lynchage, sa vie a été menacée. Son imprimerie détruite » atteste Michelle Duster, son arrière petite-fille.

 

Lynché et autocannibalisé

Le supplice de Claude Neal, un jeune fermier noir américain lynché une nuit entière fera la une de plusieurs journaux en aout 1934. Son cadavre sera ensuite accroché à un arbre puis de nouveau souillé. Le fermier n’a jamais eu un vrai procès. Alors que son crime n’a jamais été reconnu, un jugement populaire le condamnera à mort.

Dans ces années-là, lynché un individu était une tradition dans le Sud des Etats-Unis. Les hommes noirs étaient majoritairement lynchés et pendus à des arbres pour des faits présumés de viol sur les femmes blanches. Désigné comme coupables, ils n’étaient ni jugés ni défendus alors qu’ils n’étaient coupables d’aucun crime.

Que reproche-t-on à Claude Neal

Cette histoire se déroule en 1934 à Greenwood, en Floride, dans une ville de 1300 fermiers et métayers.

Claude Neal était un ouvrier agricole noir de 23 ans qui vivait dans le comté de Jackson. Il était marié et avait une fillette de 2 ans, Allie Mae. Claude Neal était de petite taille et maigre. Il ne savait ni lire ni écrire. Il raclait, cueillait des pois et du coton, réparait les clôtures et s’occupait des cochons. Le fermier noir vivait avec sa tante, qui avait hérité de 16 hectares de terre près des Cannady. La rumeur disait qu’il fréquentait une jeune fille blanche, Lola Cannady. Il l’a toujours connue, ils ont grandi ensemble.

Le 18 octobre 1934, dans l’après-midi, Lola Cannady sort pour abreuver des cochons. Puis elle disparaît. Tard dans la soirée, elle est découverte, morte. Claude Neal est rapidement accusé du meurtre. Le shérif du comté l’arrête. Le fermier noir est sur le point de devenir le 5 068 ème lynché aux États-Unis depuis 1882.

Qui est Lola Cannady

Des milliers d’hommes et de femmes blancs arrivent de neuf états pour assister à la « Lynch Party ».

Les journaux décrivent Lola Cannady comme une jolie fille de 20 ans. Elle a les cheveux bruns et les lèvres fines. C’est une fermière qui vit misérablement. Lola est fiancée à un garçon qui habite à quelques pas de son domicile et leur mariage est officialisé. Malheurement ce projet tournera court.

Toute la soirée du 18 octobre, Lola ne donne plus signes de vie. Elle a été vue pour la dernière fois près d’une maison isolée de sa ferme.

Claude Neal, le coupable favori

Une battue est organisée. Sa famille et des voisins sont à sa recherche. Ils ont des fusils, des chiens et des lanternes et marchent toute la nuit. À 6 h 45, le shérif Flake Chambliss est prévenu. Lola Cannady est retrouvée morte dans les bois.

Le corps de Lola Cannady est couvert de branches de pin et de rondins. Elle est toute habillée, porte des blessures à la tête. Flake Chambliss, le shérif ramasse un morceau de tissu déchiré à proximité de son corps. Il prend soin de le garder comme une pièce à conviction.

Deux médecins examinent le corps de Lola  Cannady. D’après leur résultats, la jeune fille a eu des rapports sexuels avant de décéder. Pour l’un des médecins, il s’agit forcément d’un viol. Les parents et les voisins ont déjà un coupable. C’est Claude Neal, le fermier noir.

Un adjoint du shérif le trouve dans la réserve de maïs où il a passé la nuit. Avant cela, le shérif communiquait. Des vêtements ensanglantés de Claude Neal ont été trouvés chez sa tante. Un bout de tissu cueilli dans les bois correspondrait à une chemise du fermier noir.

Coupable désigné par les blancs, Claude Neal est transféré dans une prison éloignée de la scène de crime. À huis clos, il raconte avoir participé au meurtre. Et affirme que son cousin est le violeur et le tueur de Lola Cannady. Le 26 octobre, après minuit, une horde le sort de la prison. Les « justiciers blancs » attachent ses mains, le jette sur une banquette arrière. Ils quittent la ville dans la nuit.

La Lynch Party va commencer

Des milliers de gens veulent « voir le nègre meurtrier de Floride » pouvait-on lire sur les panneaux. Les hommes l’ont amené dans les bois pour le lyncher. Près de Peri Landing le long de la rivière Chattahoochee.

Attaché à l’arrière d’une voiture, le corps de Claude Neal traîne au bout d’une corde. Il est couvert de poussière et de sang. La mère et la sœur de Lola Cannady arrivent les premières devant le corps. Elles lacérèrent le cadavre de coups de couteaux. Le frère de Lola tranche un doigt. George Cannady, en pleurs, tire des balles dans le corps de Claude Neal. Des hommes, des femmes le poignardent à tour de rôle. Les enfants le piquent avec des bâtons aiguisés. La foule s’acharne à lui donner des coups de pied. Ils crachent sur la dépouille, le brûle avec des fers chauds,. Des hommes lui coupent les doigts et les orteils et écorche le cadavre avec des couteaux. 

Un journaliste a relevé 50 blessures par balles

À 6 h 32 le samedi matin, le Shérif Chambliss donne enfin l’ordre de se disperser. Le lynchage de Claude Neal n’a pas satisfait la rage des fermiers blancs. Ils menacent de brûler, ce soir-là, tous les quartiers nègres.

Lors des émeutes qui ont éclaté à Marianna, en Floride, ce 27 octobre 1934, environ deux cents Noirs ont été blessés d’une manière. Certains Blancs ont pris de grands risques. Ils voulaient protéger les Noirs qui travaillaient sur leurs plantations. Finalement, la Garde nationale a réussi à mettre fin aux émeutes.

En 2014, Allie Mae Neal a eu 80 ans. Elle se souvenait de cette histoires que sa mère lui racontait. Ce soir d’incendie où les médecins ont dû sortir le fœtus du ventre de sa mère. La femme de Claude Neal, épuisée dans sa fuite, ne pouvait pas accoucher naturellement.

 

La colère de nombreux Américains face au lynchage de Claude Neal a conduit à mettre fin à ces pratiques similaires dans tout le pays.

Dorothée Audibert-Champenois (BLKNews) – Images ©️Tampa Bay Times Réalisation images BLKNews

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :