Pfizer annonce que son vaccin COVID-19 protège les enfants de 12 à 15 ans

Le vaccin Pfizer  COVID-19 protège les enfants de 12 à 15 ans, annonce la multinationale pharmaceutique Pfizer. Mercredi, Pfizer a annoncé que son vaccin COVID-19 « est sûr et fortement protecteur chez les enfants dès l’âge de 12 ans ». Alors que la France pense ouvrir à tous la vaccination dès mi-juin, la Floride assure que les jeunes enfants seront vaccinés dès mi-avril. Dans cet Etat de la Côte Est des Etats-Unis les pré-adolescents seront vaccinés avec le Pfizer dans quelques jours.

« Nous partageons l’urgence d’étendre l’utilisation de notre vaccin », a déclaré le PDG de Pfizer Albert Bourla dans un communiqué. Il a exprimé « l’espoir de commencer à vacciner cette tranche d’âge avant la rentrée prochaine » aux USA.

Dans le monde, la majorité des vaccins COVID-19 sont destinés aux adultes. Et si on estime qu’ils étaient les plus exposés au  nouveau Coronavirus ce n’est plus le cas. Les variants du virus ont changé le mode de propagation du Covid-19.

Dès lors, il apparaît nécessaire de vacciner également des enfants de tous âges. L’objectif étant de mettre un terme à la pandémie. Mais surtout d’offrir plus de perspectives aux étudiants, lycéens, collégiens et primaires qui ont été longtemps pénalisés dans certains pays.

Une étude du vaccin Pfizer sur des enfants de 12 à 15 ans

Une étude sur 2 260 volontaires américains âgés de 12 à 15 ans rend aujourd’hui ces conclusions. Les résultats de cette recherche ont montré « qu’il n’y avait aucun cas de COVID-19 parmi les adolescents entièrement vaccinés, contre 18 parmi ceux ayant reçu des injections factices», selon Pfizer.

Les enfants avaient des effets secondaires similaires à ceux des jeunes adultes, a déclaré la société. Les principaux effets indésirables sont la douleur, la fièvre, les frissons et la fatigue, en particulier après la deuxième dose. L’étude continuera à suivre les participants pendant deux ans pour plus d’informations sur la protection et la sécurité à long terme, a déclaré la multinationale.

Pfizer n’est pas la seule entreprise qui cherche à abaisser la limite d’âge de son vaccin. Les résultats sont également attendus d’ici le milieu de cette année, d’une étude américaine sur le vaccin de Moderna chez des jeunes de 12 à 17 ans.

Dorothée Audibert-ChampenoisFacebook BLKNews – CNews ACTUS Page – Image Pfizer

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :