George Floyd : Vidéos inédites et témoins de sa mort

Plusieurs mois après la mort de George Floyd s’ouvre le procès de Derek Chauvin. Depuis trois jours, les témoins appelés à la barre racontent les derniers instants de Georges Floyd. Les dépositions et les nouvelles vidéos ont marqué fortement le public présent au tribunal de Minneapolis. Le passage des des témoins devrait durer environ un mois. Lundi, une répartitrice du 911 et deux spectateurs ont déposé à la barre. Mercredi, les enregistrements des caméras-piétons portées par les quatre policiers ont replongé l’assistance au coeur du drame.

George Floyd résiste, il a peur pour sa vie

Avant de les entendre, un rappel de ce 25 mai 2020, où deux vies se sont croisées pour le pire.

George Floyd avait 46 ans quand il  a perdu connaissance et, est mort asphyxié sous le genou de l’ancien policier de Minneapolis Derek Chauvin. Né en Caroline du Nord, George Floyd a grandi à Houston et a déménagé au Minnesota pour un nouveau départ. Il travaillait comme agent de sécurité dans un restaurant. Dereck Chauvin, le mis en cause dans sa mort était officier du département de police de Minneapolis depuis 2001. Leurs vies se sont heurtées le 25 mai 2020, lorsque la police est appelée au Cup Foods pour un faux billet de 20 dollars dans un magasin de Minneapolis. Deux agents sont intervenus alors que George Floyd était encore dans son véhicule. Ils l’ont menotté. Ils ont tenté de le mettre à l’arrière d’une voiture de police. Puis l’ont cloué fermement au sol.

Le plus expérimenté des trois, Derek Chauvin, s’est agenouillé sur la tête et le cou de George Floyd pendant 4 minutes et 45 secondes alors que George Floyd criait à l’aide. Le policier est resté sur son cou alors que l’afro-américain agonisait. Puis durant ses dernières crises pendant 53 secondes. Derek Chauvin est resté sur George Floyd (inerte) pendant encore 3 minutes et 51 secondes, ont déclaré les procureurs, lundi 29 mars.

Derek Chauvin plaide non coupable

« Mr Derek Chauvin a trahi cet insigne lorsqu’il a utilisé une force excessive et déraisonnable sur le corps de M. George Floyd » a déclaré l’avocat Jerry Blackwell. Contrairement aux premières informations, Derek Chauvin est resté au cou de Floyd pendant 9 minutes et 29 secondes  et non 8 minutes et 46 secondes initialement rapportées.

De son côté Eric Nelson, l’avocat de Derek Chauvin a choisi de semer le doute. Selon lui, la mort de l’Afro-américain a été causée par la prise de fentanyl et de méthamphétamine. Mais aussi, rajoute-t-il, à sa résistance lors de son arrestation. Derek Chauvin plaide non coupable de meurtre non intentionnel au deuxième degré, de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire coupable au deuxième degré.

10 mois après l’affaire le plus retentissant de l’ère Black Lives Matter, le procès de Derek Chauvin s’ouvre au pénal. Il se déroule dans un palais de justice du comté de Hennepin au centre-ville de Minneapolis. Fortement fortifié, le tribunal est entouré de clôtures et de forces de l’ordre.

Mercredi 31 mars 2021

De nouvelles images ont été révélées au public. Dans des films restés confidentiels ont entend les supplications du Noir américain. «S’il vous plaît, ne me tirez pas dessus», «Je ne suis pas mauvais», «Ne me faites pas ça», «Vous me faites peur» plaide George Floyd. Dès les premieres minutes de son arrestation, on entend  dans les nouvelles vidéos qu’il assure  «être claustrophobe».

Au troisième jour du procès, l’accusation s’est également appuyée sur les caméras de surveillance installées dans l’épicerie Cup Foods. Au tribunal un caissier de 19 ans, Christopher Martin, a expliqué ce qu’il s’était passé. Il venait de vendre un paquet de cigarettes à George Floyd. Ce dernier règle son achat avec un billet de 20 dollars. Le jeune homme doute et dit «J’ai pensé qu’il était faux».  Après quoi, il en parle à son responsable. Son chef lui intime l’ordre de rappeler George Floyd qui était dans sa voiture, visible depuis le magasin.

Des body-cam de l’arrestation de George Floyd

Dans un autre enregistrement, on remarque Christopher Martin qui sort du magasin. Il a les mains sur la tête, il est nerveux. A la barre, visiblement éprouvé, il décrit sa peur et sans doute sa culpabilité :  « Si je n’avais pas pris le billet, tout ça aurait pu être évité. »

Un homme de 61 ans qui passait, s’est arrêté par curiosité. Charles McMillian discute avec George Floyd. Il le voit résister aux policiers. «Je lui ai dit d’obéir, qu’il ne pouvait pas gagner». Finalement les quatre agents de police, plaque George Floyd qui souffre : « Je ne peux pas respirer, j’ai mal au ventre ». « Maman, je t’aime» seront ses derniers mots. Ce mercredi, Charles McMillan éclate en sanglots durant le procès. « Je me sentais tellement impuissant » a-t-il reconnu avant que le juge ne suspende un moment le cours des audiences.

Lundi 29 mars 2021, premier jour du procès

Jena Scurry est répartitrice des appels du 911. Elle est la première a intervenir dans ce procès attendu. Elle a présenté au jury, ce jour-là, une vidéo non publiée. Des images prises par une caméra de police de l’autre côté de la rue de Cup Foods. Le jour de la mort de George Floyd, elle a suivi en direct l’arrestation. Jena Scurry a appelé un agent de police pour lui faire part de ses préoccupations sur l’arrestation en cours. Elle raconte. «Je ne sais pas s’ils ont dû utiliser la force ou non (…) Ils se sont tous assis sur cet homme, donc je ne sais pas si c’était utile ou non ».  «Mon instinct me disait que quelque chose n’allait pas. Quelque chose n’allait pas. Je ne sais pas quoi, mais quelque chose n’allait pas ». Jena Scurry a noté qu’à un moment, le Squad 330 (Derek Chauvin ou l’ancien officier Tou Thau), a demandé l’intervention  immédiate d’une l’ambulance.

Le deuxième témoin à charge est Alisha Mariee Oyler, une employée de la station-service Speedway face à l’endroit où est mort George Floyd. Elle a enregistré sept vidéos de l’arrestation, depuis son téléphone portable. Elles ont été diffusées au tribunal.

La troisième personne à témoigner est Donald Wynn Williams II. L’homme est un combattant professionnel d’arts martiaux mixtes. Selon lui Derek Chauvin faisait un «étranglement sanguin» sur George Floyd. Une prise sur le cou qui peut couper la circulation vers le cerveau.

Le procès de Dereck Chauvin qui plaide non coupable se déroule jusqu’à la fin du mois d’avril.

Dorothée Audibert-Champenois – Facebook BLKNews – CNews Actus Page. Images CNN

 

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :