César : Jean-Pascal Zadi a raconté «des âneries» selon E. Levy

Jean-Pascal Zadi n’a dit que «des âneries», peste Elisabeth Levy. «L’année dernière, nous avons eu cette actrice noire de seconde zone. (Aïssa Maïga) qui comptait les Noirs». Jean Messiha, de l’institut Apollon et Elisabeth Levy ont exprimé leur colère après la soirée des César. Alors que cette 46ème cérémonie des César a fait très peu d’audience, elle crée une polémique inédite.

Décriée pour son manque de diversité et son entre-soi, la nouvelle version suscite également de la polémique. Les discours engagés de Jean-Pascal Zadi, le Meilleur espoir masculin ne passe pas. De nombreux internautes, déçus juge l’Académie trop complaisante. Si certains lui reprochent de n’avoir pas fait rêver à l’Olympia, d’autres dénoncent des discours trop militants. Voire même subversifs.

Elisabeth Levy - Rédactrice en chef de Causeur

Jean-Pascal Zadi villipendé sur une chaîne en continu

Sur le plateau de la chaîne en continu, Jean-Pascal Zadi en a pris pour son grade. Après avoir écorché son prénom, la rédactrice en chef de Causeur a estimé que son discours était mal venu. Il ne s’agit pas, pense Elisabeth Levy, de faire de la politique, en lieu et place du cinéma français. «Ces gens ne parlent que d’eux, ils ne parlent pas d’Art, ils ne parlent pas de cinéma ».

Des critiques tempérées un moment par Jean Massiha. Selon lui il ne faut pas amalgamer la cérémonie des César et le cinéma français. Car nous avons un bon cinéma avec de bons acteurs. Mais dans le même temps, l’invité de Pascal Praud s’est souvenu des César 2020. Encore furieux des revendications d’Aïssa Maïga. La comédienne qui se dit « menacée de mort» suite à sa prise de parole évoquait le manque de diversité.

Elle résume. «Le petit malaise qu’ont vécu les gens du cinémace soir-là est vraiment infinitisimal. Infinitisimal face à l’énorme malaise sociétal qui est raconté par les discriminations, au travail, à l’embauche ou au cinéma». Jean Massiha reste amer contre cette prise de parole. Pour lui, parler d’Adama Traoré et compter les Noirs dans la salle n’a pas sa place dans une telle cérémonie. «La cérémonie de remise des César est devenue un show à l’américaine mais sans le glamour, se désole le président de l’Institut Apollon».

Le discours militant de Jean-Pascal Zadi

Quant à Jean-Pascal Zadi, le co-réalisateur de Tout simplement noir est plébiscité depuis vendredi soir. Remercié pour avoir pu passer des revendications qui tiennent à coeur les minorités en France. Il a parlé de Chlordécone, du manque de diversité dans les castings. Jean-Pascal zadi a remrcié ceux qui ont oeuvré pour qu’il ait ce famuleux César.

Dorothée Audibert-Champenois (BKLNews) – Images Capture d’écran.

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :