Chlordécone : Manifestation en soutien aux Antillais empoisonnés

Les empoisonnés au Chlordécone ont le soutien de leurs frères et soeurs qui vivent dans l’Hexagone. « Le 27 février nous serons dans la rue pour dire NON à la prescription dans l’affaire chlordécone ». Dans un communiqué de presse, 25 collectifs appellent à manifester contre l’empoisonnement au Chlordécone. Les militants portent également une revendication majeure. Ils exigent de l’Etat que « les empoisonneurs » (au Chlordécone) soient condamnés à payer ».

Martiniquais ou Guadeloupéens portent « la même souffrance que leur famille sur place », indique le communiqué. Organisée par le Kolektif Doubout pou Gwadloup un lyannaj Martinique Guadeloupe la manifestation est prévue Place de la République. Le rassemblement c’est samedi 27 février à 13h30.

« Un tissu madras sur les voitures pour signifier notre attachement à la Caraïbe. En hommage aux victimes de l’empoisonnement, un tissu noir » est suggéré.

Les Antillais solidaires dans la lutte anti-chlordécone.

Cette lutte s’inscrit parmi d’autres revendications. Pour le Collectif, ce combat est unitaire avec les autres diasporas. Les diasporas guyanaise, haïtienne, réunionnaise, mahoraise, polynésienne, panafricaine.

L’autre date à retenir c’est celle du 27 mars prochain, une autre mobilisation pour le Collectif anti-Chlordécone. Plusieurs collectifs sont solidaires à ce rassemblement :  Le Kolektif Doubout pou Gwadloup et également le Collectif Zéro Chlordécone, Zéro Poison.

Dorothée Audibert-Champenois – Rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – PAGE – Twittter Instagarm – Images Cnews ACTUS PAGE

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :