Né en France, élevé aux USA, un consultant financier est expulsé en Haïti où il n’est pas citoyen

Les parents de Paul Pierrilus sont originaires de la Caraïbe mais lui, est né à Saint-Martin du côté français. Résident américain depuis l’age de 5 ans, il doit partir pour Haïti qu’il ne connait pas. L’expulsion de ce consultant financier jugée illégale a fait réagir Mondaire Jones, un membre du Congrès .

Paul Pierrilus, n’a plus de visa pour travailler sur le sol américain et doit être expulsé vers Haïti. Il ne connaît pas cette grande île des Caraïbes, il n’y est jamais allé et n’en n’est pas citoyen. Une situation confirmée par un tweet de l’ambassadeur haïtien aux Etats-Unis, Bocchit Edmond. Pour ce dernier, l’habitant du comté de Rockland à New York, n’a pas le statut de citoyen haïtien.

Alors que peut faire Paul Pierrilus l’apatride ciblé par l’administration Trump? Malgré le moratoire sur l’immigration du nouveau président Joe Biden, les expulsions aux frontières continuent.

«L’histoire de Paul n’est pas rare. Les immigrants noirs ont été ciblés et expulsés de manière disproportionnée. Notre système d’immigration est raciste et inhumain, en particulier ces dernières semaines». Les propos de Mondaire Jones rappellent que plus de 218 000 personnes aux États-Unis sont dans le même cas.

Paul Pierrilus est apatride, il n’est pas reconnu comme citoyen à Saint-Martin ni aux États-Unis. Le 19 janvier dernier, il est sorti d’un avion quelques minutes avant le départ du vol. Moins de deux semaines plus tard, Paul Pierrilus est embarqué de force et débarque en pleine nuit en Haïti. Selon le Miami Herald Tribune, le consultant financier est arrivé à Port-au-Prince, mardi 2 février.

Mardi, plus tôt dans l’après-midi, un agent de l’ICE l’informait qu’il devait se préparer à partir.

Mondaire Jones et ses soutiens n’ont rien pu faire. Déçu, l’élu a tweeté que «Paul devrait être avec sa famille. Je ne me reposerai pas tant qu’il ne le sera pas. Et tant que nous n’aurons pas modelé un système d’immigration juste et humain».

Nicole Phillips, l’avocate de Paul Pierrilus a signalé l’absurdité de cette expulsion. «Ils savaient qu’il était apatride. Ils savaient qu’il n’avait pas de passeport haïtien ». «Il n’avait pas de documents pour voyager mais ils l’ont quand même expulsé.» En colère, Mondaire Jones précise qu’il fera tout pour que Paul Pierrilus revienne chez lui, dans sa famille à Rockland.

Dorothée Audibert-Champenois/Rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Twitter Instagram – Images Tweeter

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :