Ce cimetière est réservé aux Blancs de Louisiane

Le choc pour cette habitante de Louisiane qui témoigne :

« Honnêtement, je ne peux pas croire que ce soit arrivé. Je suis juste allé au cimetière d’Oaklin Springs pour choisir un terrain pour que mon mari soit enterré. J’ai rencontré UN dame et elle a dit qu’elle ne pouvait PAS me vendre un terrain parce que le cimetière est un cimetière BLANC UNIQUEMENT. Elle avait même des papiers sur un presse-papiers me montrant que seuls les êtres humains blancs peuvent y être enterrés. Elle se tenait devant moi et tous mes enfants wow quelle gifle au visage. Je ne peux tout simplement pas croire en 2021 à Oberlin en Louisiane que cela se passe ainsi » 😭

 

Nous sommes en 2021 et l’Apartheid a bien laissé des traces dans cette région de la Louisianne. Un cimetière a interdit l’enterrement d’un adjoint du shérif noir la semaine dernière évoquant une restriction de vente «réservée aux blancs». A cause d’un contrat de vente qui date des années 1950, la veuve de Darrell Semien, décédée dimanche dernier, a été stupéfaite d’apprendre que le cimetière d’Oaklin Springs dans la paroisse d’Allen lui refusait l’accès au cimetière.

La fille du défunt, Kimberly Curly, a déclaré que l’employé n’a montré aucun remords et que cela ajoutait au chagrin de la famille, a rapporté KPLC News. «Tout le monde meurt», a poursuivi Kimberly Curly, au média local. «Ils saignent de la même façon. Tu meurs. Vous êtes de la même couleur. La mort n’a pas de couleur, alors pourquoi devrait-on lui refuser ce cimetière»,

Après l’incident, le gardien du cimetière a supprimé le mot blanc, réuni une cellule d’urgence et relevé de ses fonctions  l’agent mis en cause.

C’est à se demander, combien d’autres lieux sont sous le coup de ces lois établis dans les années 1950?

Dorothée Audibert-Champenois – Rédactrice CnewsActusDothy – Twitter Instagram – Image Vice

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :