Ce chef des suprémacistes Blancs les «Proud Boys» d’origine cubaine brûle églises et banderole Black Lives Matter

Le New York Times et le Washington Post ont confirmé l’arrestation d’Enrique Tarrio, le  leader du groupe suprémaciste blanc, les «Proud Boys». Le président du groupe de droite Proud Boys a été arrêté lundi à Washington pour avoir incendié une église le mois dernier et brûlé une banderole Black Lives Matter.

Enrique Tarrio, 36 ans, a été placé en garde à vue dès son arrivée lundi à Washington et avant le rassemblement des «Proud Boys» de ce mercredi 6 janvier. Le groupe a organisé ce rassemblement pro-Trump pour protester contre les résultats des élections. Le leader des «Proud Boys» est soupçonné d’avoir brûlé une bannière Black Lives Matter arrachée à l’église méthodiste unie d’Asbury le 12 décembre dernier. Lundi, lors de son arrestation à Washington DC, Enrique Tarrio était également en possession de deux chargeurs d’armes à feu de grande puissanc, rapporte la presse américaine. Le prévenu a admis avoir détruit la banderole BLM et avoué qu’au moins quatre églises avaient été vandalisées.

Le «Metropolitan A.M.E. Church» et le Lawyers «Committee for Civil Rights Under Law», ont ensemble intenté une action en justice devant la Cour supérieure de Washington D.C contre le groupe des Proud Boys International LLC. «Nous savons que les églises noires jouent depuis longtemps un rôle central dans l’organisation de la justice raciale. Ils sont souvent au cœur de l’organisation de la communauté noire. Et malheureusement, les églises noires et autres lieux de culte ont été soumis à une longue et horrible histoire d’attaques aux mains de suprémacistes blancs » a déclaré l’avocat du comité pour les Droits civiques.

Les «Proud Boys» venus soutenir le président sortant et non réélu ont prévu deux jours de manifestations dans la capitale nationale à partir de mercredi. Donald Trump a annoncé qu’il serait présent et suivrait toutes les manifestations. Les médias nationaux américains s’inquiètent de probables déferlements de violence dans les prochains jours.

Enrique Tarrio arrêté ce lundi est un Américain d’origine cubaine qui dirige le groupuscule de suprémacistes blancs depuis plus de deux ans. Leader du groupe «Proud Boys», l’homme assure que le mouvement Black Lives Matter, qui lutte contre les injustices sociales, «terrorise les citoyens de ce pays (…) qui a tant fait pour sa famille».

Dorothée Audibert-Champenois Rédactrice en chef de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Twitter Instagram – Images NewSone Harris Rex – Black Enterprise – Latimes.com – PressFrom –

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :