Clémence Botino : Surnommée Miss catastrophe elle répond «Miss France m’a appris à être plus tolérante avec moi-même»

Les heures s’égrènent et Miss France 2020, Clémence Botino se prépare à remettre sa couronne à la nouvelle reine de beauté française qui sera élue ce soir au Puy-du-Fou. Ce sacre sera également la célébration d’un concours qui soufflera sa centième bougie et pour cette cérémonie exceptionnelle, les organisateurs du Comité Miss France ont réuni un jury extraordinaire qui se composera ce soir de plusieurs Miss France. Elles auront à choisir la nouvelle Miss parmi 29 jeunes filles toutes aussi charismatiques les unes des autres.

 

Dans le jury présidé par Iris Mittenaere, Clémence Botino, Miss France 2020 aura une place de choix. La guadeloupéenne élue au Dôme de Marseille en décembre 2019 a vécu une année particulièrement brouillée et la jeune antillaise s’est confiée au magazine Gala. Voici quelques extraits de ses confidences.

Galas, salons, foires, voyages annulés, des représentations à l’étranger supprimés et un incendie dans la suite réservée à Paris au Miss auraient découragé plus d’une. « On m’a même appelée Miss Catastrophe » a déclaré la jeune guadeloupéenne. Confinée comme tous les français du 17 mars au 11 mai, pour réduire la propagation du nouveau virus (SARS-CoV-2), Clémence Botino avoue qu’elle s’est vraiment adaptée à cette situation particulière.

Sans se laisser abattre par tant de déconvenues, Clémence Botino, étant confinée sur son île explique comment malgré la Covid, a pu faire des choses exceptionnelles dira-t-elle : Beaucoup de digital pendant le confinement, des chroniques radio pour les personnes âgées, des vidéos d’Histoire (…) «Je sais juste qu’il y a des choses plus graves dans le monde que mon année de Miss perturbée par la Covid. Je trouverais indécent de me plaindre de mon année. Je suis quand même Miss France, j’ai un logement, je ne suis pas malade. Mon métier n’a pas été à l’arrêt. Je n’ai pas subi mon année. Je me suis adaptée. »

Clémence Botino donne une jolie leçon de philosophie à tous ceux qui la plaignent d’avoir été Miss France durant la crise sanitaire inédite et mondiale. Mais si Miss France reconnaît que 2020 reste tout de même une année perturbée pour tous, elle concède avoir eu de la chance de participer au dernier défilé d’un des plus grands créateurs français, Jean-Paul Gaultier. Et l’avenir est encore pleines de promesse pour Clémence Botino qui reprendra ses études d’Histoire de l’Art dans quelques semaines.

Encore de précieuses heures à savourer une couronne qu’elle a bien honorée le temps de son sacre.

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice en chef du site CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Instagram Twitter – Images captures d’écran Cnews ACTUS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s