Le complice du meurtrier de Clarissa Jean-philippe et la veuve de Coulibaly sont condamnés à 30 ans de réclusion

Ali Riza Polat était très proche d’Amedy Coulibaly, le terroriste qui a abattu la gendarme martiniquaise le 9 janvier 2015. Considéré comme une pièce maîtresse des attentats, Ali Riza Polat est condamné ce mercredi 16 décembre, à 30 ans de réclusion, Hayat Boumeddiene, la veuve de Coulibaly, toujours en fuite, est infligé de la même peine.

Ali Riza Polat a été reconnu coupable de complicité pour tous les crimes commis par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, de l’attaque de « Charlie Hebdo » à la prise d’otages sanglante de l’Hyper Cacher en passant par l’assassinat de la policière municipale de Montrouge Clarissa Jean-Philippe.

Ali Riza Polat a été condamné à trente ans de réclusion criminelle pour « complicité » des « crimes terroristes » commis par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly.

La mère de Clarissa Jean-Philippe 

De cinq à vingt ans de prison ont été demandés à l’encontre des dix autres accusés présents, soupçonnés d’avoir fourni des armes ou du matériel aux auteurs des attaques.

Les victimes des attentats de janvier 2015

200 personnes se sont constituées parties civiles au procès intégralement filmé pour les archives historiques de la justice. Les enquêteurs ont identifié deux filières d’approvisionnement pour les armes retrouvées en possession d’Amedy Coulibaly : L’une lilloise et l’autre belgo-ardennaise. Mais rien n’a été établi concernant les armes de guerre utilisées par les frères Kouachi, rapportent la presse nationale.

Les accusés pendants le procès en septembre 2020

Le procès commencé le 2 septembre devait initialement se terminer le 10 novembre, il a été suspendu un mois. Ali Riza Polat , le principal accusé a été testé positif au Covid-19 puis victime de complications médicales.

Ce verdict boucle le premier grand procès instruit par le Parquet national antiterroriste (PNAT) après trois mois d’audiences à la cour d’assises spéciale de Paris. 

Ali Riza Polat a indiqué qu’il ferait appel de sa condamnation.

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice de CnewsActusDothy – Facebook Cnews ACTUS – Instagram Twitter – Images Cnews ACTUS – capture d’écran -croquis du Figaro et du Monde.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :