Les Noirs «tolérés» mais plus «discriminés» en France, Christine Kelly auditionnée sur le racisme à l’Assemblée Nationale

Cnews ACTUS (Paris)

Alors que la minorité noire est avec la minorité juive celle qui a la meilleure image, les Noirs en France restent la communauté la plus discriminée, dixit le rapport de la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’homme) rendu public en juin 2020.

Sur Twitter, Christine Kelly, la journaliste de l’émission très controversée Face-à-l’Info, annonce qu’elle sera bientôt auditionnée par les parlementaires à l’Assemblée nationales sur le thème : « L’émergence et l’évolution des différentes formes de racisme et les réponses à y apporter ».

Une occasion pour la guadeloupéenne d’être interrogée sur la question du racisme, souvent évoquée dans la quotidienne de Face-à-l’Info dont l’éditorialiste Eric Zemmour en est le principal invité. Une question taboue dans la société française mais qui pourtant suscite des débats récurrents. Depuis la mort de l’Afro-Américain George Floyd mort sous le genou d’un policier Blanc du Minnesota, la communauté noire aux Etats-Unis comme au Royaume-Uni ou en France, ne se lasse pas de rappeler les conditions discriminatoires des Noirs, dans leur vie quotidienne et dans tous les domaines.

Les conséquences sont inquiétantes pour cette population qui, si elle est acceptée dans la République proteste souvent en silence contre les pratiques discriminatoires à l’emploi, aux contrôles au faciès, à la stigmatisation, au racisme systémique. Un problème qui n’existerait pas, selon différents chroniqueurs ou journalistes sur les chaînes en continu dans l’Hexagone. D’où l’exaspération de certains intellectuels ou activistes Noirs qui deviennent la cible désignée de ceux qui nient ces faits discriminants. Rokhaya Diallo ou Amandine Gay, deux femmes très vigilantes sur la question du racisme structurel et systémique sont souvent attaquées et vilipendées.

Rokhaya Diallo et Lilian Thuram @Twitter

Selon les données du rapport dévoilé en 2019 suite à ses travaux « sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie », la commission relève ce paradoxe.  Et note que «Sur les réseaux sociaux ou dans les stades, s’exprime un racisme antinoirs extrêmement cru, animalisant et violent, construit par opposition à une norme blanche», une vision de la société défendue par Eric Zemmour qui chaque soir cumule un taux d’audience record.

En octobre 2020, sur le plateau de CNews, l’éditorialiste Eric Zemmour associait les mineurs issus de l’immigration aux termes «violeurs», «assassins» et «voleurs». Immédiatement la présentatrice Christine Kelly et la chaîne CNews ont indiqué qu’ils se désolidarisaient des propos tenus par le polémiste.

En septembre, le site «Arrêt sur images», par la voix de Daniel Schneidermann accusait la journaliste, ancien membre du CSA d’être la  «servante» d’Eric Zemmour. Nombre de ses compatriotes guadeloupéens ou martiniquais restent perplexes face à l’attitude de Christine Kelly qu’ils jugent complaisante face aux déclarations racistes ou radicales de son éditorialiste.

Gageons que la brillante journaliste, ancienne présentatrice de LCI saura rétablir une aura moins fracturée dans la communauté antillaise et fera preuve de toute son objectivité sur les questions qui l’attendent lors de sa prochaine audition à l’Assemblée nationale.

Dorothée Audibert-Champenois rédactrice de CnewsActusDothy – Facebook @Cnews ACTUS. Twitter Instagram – Images capture d’images @C’news ACTUS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s