Cannes-«Henet Ward» : En Egypte, Halima, une soudanaise est confrontée au racisme et au lynchage

Le court métrage de fiction de Morad Mostafa met en lumière les relations conflictuelles entre les populations noires et les autochtones.

«Henet Ward» est l’histoire d’Halima, une Soudanaise qui vit en Égypte et fait des tatouages au henné. La mère de famille se rend dans un quartier de Gizeh pour préparer une jeune mariée, comme elle le fait dans un cadre professionnel. Sa fille Ward, âgée de sept ans, l’accompagne et l’enfant découvre les lieux quand sa mère exécute un dessin sur la main de la future mariée. Halima la conseille quand tout vire au cauchemar.

Réalisateur
Morad Mostafa

Interprète
Amal Salah, Marina Victor, Hagar Mahmoud, Emad Ghoniem

Producteur
Morad Mostafa (Bonanza Films), Safei Eldin Mahmoud (Red Star Films), Sherif Fathy (The Cell)

Montage
Mohamed Mamdouh

Mixage Son
Moustafa Shaaban

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram @C’news actus Dothy @Do Thy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s