Anaëlle Guimbi, Babette de Rozières, Christine Kelly, des guadeloupéennes posent pour Octobre rose, une campagne contre le cancer

« Je ne regrette en aucun cas d’avoir posé pour ces photos, et d’avoir défendu cette cause. Avec le peu de recul que j’ai, si c’était à refaire je referais exactement la même chose. » Anaëlle Guimbi assume à 100% ses photos et pour cause son combat est un combat qui tient à coeur toutes les femmes dans le monde. En août dernier, Anaëlle Guimbi, candidate à l’élection de Miss Guadeloupe 2020, arborait un make up rose sur un buste dénudé en soutien à la campagne d’Octobre rose qui lutte contre le cancer du sein.

Les guadeloupéennes Babette de Rozières, Anaëlle Guimbi et Christine Kelly

La sanction du comité Miss France sera lourde, radicale et sévère. Anaëlle Guimbi est immédiatement écartée du concours de beauté, une éviction qui choquera l’opinion public. Plusieurs personnalités sont venues défendre la jeune guadeloupéenne qui posait pour la bonne cause.

19 beautés françaises posent pour la campagne Octobre rose

Après Valérie Trierweiler qui lui proposait de participer au raid sportif Défi d’Elles à Arcachon du 18 au 20 septembre, dans le cadre d’une campagne contre le cancer du sein, dix-neuf personnalités féminines d’âges et d’horizons différents comme Line Renaud, Chantal ­Thomass, Zabou Breitman, Christine Kelly, Babette de Rozières, Wendy Bouchard, Céline de Ménibus, Sophie Davant, Fabienne Carat  ou  Françoise Laborde ont elles aussi pris la pose. Une initiative de Céline Lis-Raoux, la fondatrice de l’association Rose Up.

Anaëlle Guimbi

Pour sensibiliser, le message est clair : « Vous trouvez cette photo indécente ? Nous, ce qu’on trouve indécent, c’est que 12.000 femmes meurent encore chaque année de cette maladie en France. Ni le Covid, ni la pudibonderie ne doivent nous faire renoncer au dépistage du cancer. Nos vies sont en jeu». C’est une façon de dire : ça suffit la pudibonderie, l’interdiction des décolletés trop plongeants, insiste Françoise Laborde, ­ex-membre du CSA et du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, qui a mobilisé ses 19 femmes, ses amies. En résumé, « Ce qui compte, c’est que les femmes se fassent dépister. » L’enjeu est d’autant plus important qu’avec la crise sanitaire dû au nouveau coronavirus, les femmes craignent de se rendre dans les laboratoires pour les dépistages.

Babette de Rozières

Babette de Rozières, femme influente sur les réseaux sociaux, a posté son message, liké plus de 600 fois : Indécents mes seins? Au final, 19 femmes en beauté qui font un joli pied de nez à la maladie et aux esprits puritains, toujours pour la bonne cause.

 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Rose Up/Facebook Anaëlle Guimbi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s