La Barbade séduite par la Chine, rejette son passé colonial, les britanniques s’inquiètent pour le reste de la Région

Selon Thomas Georg John Tugendhat, président de la commission des Affaires étrangères à la Chambre des communes britanniques, la Chine cherche activement à réduire le statut historique de Londres en tant que partenaire clé des pays des Caraïbes. Thomas Georg John Tugendhat a fait part de ses préoccupations dans un discours intitulé «Réévaluer la politique étrangère du Royaume-Uni à l’égard de la Chine».

La reine Elizabeth II et Sandra mason, gouverneure générale de la Barbade

Un discours qui tombe à point nommé, au moment où la Barbade a fait savoir son intention de ne plus être sous la protection de la couronne britannique. Ce qui laisse dire aux experts politiques : « Aujourd’hui, dans les Caraïbes, certaines îles semblent être sur le point d’échanger une reine symbolique à Windsor contre un empereur réel et exigeant à Pékin.» Des renseignements de la CIA sur les activités chinoises à la Barbade ont été partagés avec la Grande-Bretagne, a déclaré une source au Times.

Tom Tugendhat pdt de la commission des Affaires étrangères britanniques

La commission des affaires étrangères que dirige Tom Tugendhat, est l’un des nombreux comités restreints de la Chambre des communes britanniques, qui examine les travaux du Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement. Au New York Times, Tom Tugendhat a refusé d’entrer dans les détails concernant les tactiques présumées, mais a expliqué les moyens employés : «La Chine utilise depuis un certain temps les investissements dans les infrastructures, la diplomatie et la dette comme moyen de contrôle.»

Ambassade de Chine à la Barbade

Indépendante depuis 1966, c’est la troisième fois, en moins de 20 ans, que la Barbade exprime son désir d’abandonner la souveraineté britannique, seulement les analystes estiment que cette fois il y a une réelle volonté politique et que cette annonce semble plus sérieuse.

La reine Elizabeth II en visite à la Barbade

Selon le site d’information Barbados Today, en 2019, la Chine aurait fait don à la Barbade, d’équipements technologiques, comme des ordinateurs portables et des tablettes, et en 2017, elle a offert du matériel pédagogique aux écoles de l’île. Pékin a également investi dans des projets agricoles sur l’île et la Barbade a mis en place un avant-poste d’Invest Barbados, dans la capitale chinoise, indiquent des récents rapports.

Sandra mason, gouverneure générale de la Barbade

Mardi 15 septembre, Sandra Mason, la gouverneure générale de la Barbade, annonçait, à la surprise générale, que les Barbadiens voulaient un chef d’État barbadien. Elle déclarait  : «Le moment est venu de laisser complètement derrière nous notre passé colonial. Ayant obtenu son indépendance il y a plus d’un demi-siècle, notre pays ne peut nourrir aucun doute sur ses capacités à s’autogérer».  La Barbade deviendrait une République le 31 novembre 2021.

Rappel : Le Royaume-Uni n’est pas vraiment une monarchie mais une République qui se fait passer pour une monarchie.  Le peuple reste souverain.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images Facebook/Zimbio/NationNewsBarbados/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s